LGE Draft Review
By Micnel Lemieux, rookie writer for LGE

 
  L'entière population de St-Magloire (soit 22 habitants et le mot "habitants" s'applique bien) n'a pu empêcher Michel Lemieux de repêcher encore 23 gardiens cette année, trop occupés qu'ils étaient à s'empêcher de vomir au parfumé "Festival de la vache qui chie".

Voici l'analyse de la fin de semaine du Draft 2002 de la LGE, qui a eu lieu cette année à St-Magloire.

Cette analyse est bien impartiale, et tout commentaires concernant Toronto, la ville, son DG ou son équipe, ne seraient que purement fortuits et ne reflèteraient pas nécessairement l'opinion de celui qui les a écrits. Toute idée de poursuite au civil, au criminel ou au tribunal de la Jeunesse serait donc une pure perte de temps (mais on sait que le DG de Toronto est spécialiste des pertes de temps) et ne pourrait qu'apporter des ennuis à celui qui en aurait l'idée (mais on sait que le DG de Toronto n'a pas souvent des idées).

  • St-Magloire …… une ville comme il ne s'en fait plus….. une ville qui compte moins d'habitants que Québec a de Russes dans son équipe....

  • St-Magloire …… une ville si petite que lorsque la première délégation de DG à arriver s'est mise à tourner en rond dans le village, il lui arrivait de voir le derrière de sa propre voiture tourner un coin…..

  • St-Magloire …… une ville dont le maire (aussi propriétaire du sympathique casse-croûte " nous livrons - we deliver ") a officiellement annoncé que les taxes n'augmenteraient pas grâce à la contribution phénoménale d'un groupe qui a investi dans ce même casse-croûte ……

  • St-Magloire …… une ville si perdue dans les fins fonds du Québec que même la moitié de ses habitants ne savent pas où ca se trouve....

  • St-Magloire …… une ville qui n'avait jamais auparavant vu son nom être lu cinq fois dans le même article !

Mais passons aux choses sérieuses…… le Draft .Commençons par les félicitations :

  • À St-louis pour avoir enfin pu recevoir le premier choix overall.

  •  
      Daniel Cadorette n'a pu retenir des larmes en se remémorant le triste anniversaire son choix ridicule de l'année précédente : Jay Harrison, heuuu s'cusez, Brian Sipotz.
    À Tampa Bay pour ne pas avoir choisi de Bryan Sipotz cette année.

  • À Tampa Bay encore pour avoir réussi l'exploit d'être à la fois le dernier à se coucher et le premier à s'endormir.

  • À je ne sais trop qui pour avoir trouvé l'endroit du draft sur Internet alors qu'une fenêtre " pop-up " lui était apparue tandis qu'il regardait des photos nues d'hommes poilus (ou était-ce des photos poilues d'hommes nus ??)

Bien sûr, le draft commence officiellement par l'intra-ligue. Bien que je n'ai pas été présent, je peux vous en parler car c'est toujours tellement plate que personne ne s'en souvient. Le moment le plus fort fût celui où le dernier DG à parler a finalement proféré les paroles magiques " je passe " . Pour ce qui est du reste, si ca vous intéresse, ne le dites surtout à personne, on en a enfermé pour beaucoup moins que ca….. (En passant, on recherche toujours les DG de LA et FLO….)

 
Qui eut cru dit que la LGE aurait parlé un jour de ce calisse de joueur inconnu ?  
 
  Québec et Pittsburgh sont deux crosseurs. Ej vous'l dit moé...
Hic !

Lors de mon arrivée, quelques DG jouaient aux échecs (on a remarqué que les DG du " C " semblaient les plus habitués aux échecs…) ; d'autres écoutaient la télé, qui présentait en direct (?) un match opposant Edmonton à Hartford , match que je crois avoir déjà vu chez moi en `80 (on me dira après que St-Magloire c'est pas creux …) . Finalement, le DG de Toronto répétait sans cesse sa litanie , que Québec et Pittsburgh étaient les deux plus grands crosseurs que la Terre a porté avant d'ajouter qu'il repêcherait peut-être le lendemain Mike Rodgers, joueur des Whalers de Hartford et, selon Richard Robitaille (DG de SJ pour ceux qui ne s'en souviendraient pas) un des deux seuls compteurs de 50 buts de leur histoire . Merci Richard !

Deux échanges ont eu lieu dans cette " nuit des longs couteaux " (ca paraît bien quand on l'écrit mais y a-t'il quelqu'un qui peut m'expliquer ce que ca veut dire) , le premier sans importance, mais le deuxième a été un point tournant, soit l'échange d'une tour contre un cavalier dans le match opposant Luc D'Anaheim à votre humble serviteur (oui Luc c'est contre moi que tu a joué).

La nuit s'est terminée lorsque Luc, après avoir monologué 30 minutes devant un Daniel Cadorette qui n'acquiesçait pas à ses propos mais plutôt cognait des clous, s'est tourné vers la plante à sa gauche et lui a répété ce qu'il avait dit à la loque humaine devant lui, soit que ……. Ah pis vous demanderez à la plante de vous le dire !

 
  Malgré un tolé de prostations des amateurs, Michel Lemieux n'a pu s'empêcher de choisir Al Smith, gardien qui n'a eu comme autre qualité que de copier le masque de Tony Esopsito.

Cette pauvre plante (qui n'était pas verte avant cette fin de semaine) a été, semble-t-il, retrouvée lundi matin au bas de la côte de St-Magloire , suicidée.

Le lendemain, tout le monde s'est levé tôt pour accueillir comme il se doit Louis-Sébastien de Dallas. Autrement dit, quelques DG ont vomi dans une des 18 toilettes disponibles, les autres portant un regard hagard sur celui que l'on surnomme déjà " the next one " (c'est pas vrai mais ca va lui faire plaisir si il lit cet article).

Après un petit déjeuner bien mérité (surtout pour ceux qui venaient tout juste de lui faire de la place …) on s'est installés pour le Draft. Sratégiquement, Ottawa et Anaheim sont demeurés dans la cuisine alors que les autres prenaient place au salon (Anaheim pouvait ainsi fouiller afin de trouver les bières qui auraient été oubliées la veille avec un fond restant, et Ottawa fouillait dans les listes du DG d'Anaheim pour trouver des fonds de joueurs)

Évidemment, il y a d'abord eu le vote pour le DG de l'année, que Richard a mérité pour la première fois de sa longue carrière de plus de dix ans dans la LGE, dont plusieurs années en tant que trésorier (ne cherchez pas de gags, il n'y en a pas, c'était le 2 minutes têteux de l'article ; en passant Richard, si tu as des gardiens à échanger….) . Lors du vote, il a eu un moment de fébrilité quand MTL, FLO et LA ont eu chacun un vote (sacré Gilles, il y a donc 14 DG qui ont terminé devant toi pour le titre cette année….)

 
Gilles Maheux s'en veut encore de ne pas avoir choisi Gordie Howe, qui aurait grandement diminué sa moyenne d'âge....  

Après le vote, comme cela est la tradition, ce fut le moment des comptes…. Et Richard n'a pas fait mentir sa réputation en étant impitoyable , même pour les 10 DG qui avaient voté pour lui en première place comme DG de l'année (Richard t'auras pas mon vote l'an prochain !)

Puis le Draft s'est officiellement mis en branle.

L'analyse de ce Draft suivra dans un prochain article ….. si la demande est assez forte…..

Directement de Pittsburgh, c'était Michel Lemieux