Daniel Cadorette, CLIQUE ICI !

L'échange Erik Cole
Le DG de Chicago ne s'en remet pas…
By Stéphane Cadorette; Toronto GM and senior writer for LGE

 
  Gilles Maheux était confondu au point de se faire greffer du poil de poche au menton après avoir envoyé Erik Cole sous d'autres cieux.

Saint-Évariste-de-Forsythe - Si Gilles Maheux, DG des Hawks, vous apparaît comme une larve en déconfiture qui se relève péniblement d'une vilaine brosse de six mois quand vous le croiserez, ce n'est ni une vision nocturne, ni une hallucination suite à une injection de cacaouètes salées dans le sang… C'est plutôt la triste réalité qui le caractérise depuis qu'il a cédé Erik Cole à Toronto, en novembre dernier.

Retrouvé dans un coin perdu de Sainte-Évariste-de-Forsythe, en banlieue de pas grand chose, M. Maheux ne s'est pas montré très bavard devant nos micros. " Je ne serai pas très bavard devant vos micros ", a déclaré le DG déchu, lorsque pressé de questions par LGE.com… ou plutôt pages.globetrotter.net/gingrasa/lge (Nous reconnaissons ici que sur un micro, ce nom ne fait pas très
" winner ").

Cependant, au fil de l'entretien, M. Maheux s'est accomodé de notre présence et entre deux séances d'égorgement de poulets pour le Saint-Hubert local, il a bien voulu s'avancer sur ses états d'âme.

" Si je suis revenu ici pour serrer la vis aux poulets, c'est que je n'en pouvais plus de la pression dans la LGE. Je sais, j'ai laissé filer Erik Cole, qui fait actuellement des miracles, mais franchement, je ne méritais pas un tel sort. J'ai été obligé de m'expatrier dans ce coin qui sent drôlement le cochon, car les partisans menaçaient d'attaquer mon hipocampe et mes colimaçons, ce que je ne pouvais tolérer. Le stress m'a malmené au point tel que des marguerites joufflues ont commencer à pousser en dessous de mes bras et dans mes trous de nez ", a expliqué le controversé gérant, alors que le poulet qu'il égorgeait refusait obstinément de se faire conduire à la friteuse.

 
  Le DG des Hawks s'est rapidement créé un réseau de contacts à son arrivée à Sainte-Évariste-de-Forsythe.

En poussant plus loin la conversation, nos reporters ont même mis la main sur d'étranges révélations. Selon ce qu'il nous est permis de croire, Gilles Maheux aurait tout tenté pour séduire son ancienne possession afin qu'il revienne à Chicago dans les semaines qui ont suivi l'échange fatidique.

" Erik est très jeune et vous savez ce que je pense des jeunes (revoir notre article sur le repêchage 2001). J'ai donc tenté par tous les moyens de m'adapter au style de vie des jeunots. Je me suis ainsi vautré dans le sexe, la drogue et le rock and roll sans succès. J'ai dû me résigner : pour lui, les Classels ou Pier Béland, même avec une guitare électrique, c'est un peu banal. Je constate aujourd'hui que j'aurais plutôt dû opter pour une chanteuse comme Marie-Chantal Toupin, qui à défaut d'être bonne, a d'impressionnants tôtons " a-t-il badigeonné.

Longue cure

Évidemment, comme tout homme qu'on collerait à sa chaise avec un bâton de colle Pritt, le DG des Hawks n'est pas resté assis bien longtemps lorsqu'il a adopté ce nouveau mode de vie. Pendant les quelques semaines au cours desquelles il a fait son deuil avec un peu trop de substances illicites, il lui est souvent arrivé d'avoir des visions sordides de M. Christie tout nu dansant avec le chef Boyardee sur un scrotum volant, mais cette fâcheuse situation appartient maintenant au passé.

 
  Penaud, Daniel Cadorette, DG de Tampa, attend le retour en force de son collègue Gilles Maheux, qui lui a tout appris sur l'art de rédiger du contenu à double interligne.

" Aujourd'hui, j'ai accepté sereinement ma décision. Les fans qui me voient sont encore nombreux à me lancer des cantaloups en guise de représailles mais je leur pardonne, car ils savent très bien ce qu'ils font. Aujourd'hui, je ne consomme que des drogues douces. Je me limite à mes deux ou trois joints de crack pour déjeuner et je ne m'en porte que mieux ", s'est-il confié tandis qu'une mouette chiait sur son épaule.

Des regrets

S'il dit accepter l'échange comme on accepte aujourd'hui qu'il n'y ait jamais eu de suite au film E.T. , il y a certains moments qui reviennent toujours le hanter, comme cette conversation endiablée avec son neveu Tapinou, enregistrée à son insu, alors qu'il était occupé à se préparer un bon plat de terrine de pneus de char.

Tapinou dit : Pas fort ton échange mon Gilles hier!
Gilles dit : Toi laisse faire! Vas mettre ton pyjama !

Quoi qu'il en soit, malgré les abus et les regrets, malgré les protestations de partisans et la crainte de l'échec, mais surtout, malgré la présence continuelle et harassante de Véronique Cloutier partout dans nos vies, Gilles Maheux est prêt aujourd'hui à enfiler de nouveau les gants.

" Je serai plus intraitable que jamais. Je suis prêt à tout pour reprendre ma place au sein de la LGE. Vraiment tout sauf une fouille rectale ", a prévenu le vétéran à la conclusion de l'entrevue.

 

The insider report :
Transactions cette année

 

Bonne fin de playoffs et surtout, bonne préparation à tous pour le draft cet été…

Sans rancune pour les victimes de ce dernier texte.