Accueil Biographie Réalisations Critiques Coordonnées Liens
Production
Cauchemar d'Amour
Production

Philippe Dussault et Anne-Marie Hétu
Producteurs

Associés au sein de la société Match TV, Philippe Dussault et Anne-Marie Hétu ont développé et produit pour la télévision plusieurs séries de fiction de grande qualité, démontrant leur talent à monter et à encadrer des équipes de création très fortes.

Au cours des dix dernières années, ils ont produit plusieurs mini-séries dont les suivantes :

- SHEHAWEH, réalisée par Jean Beaudin d’après un scénario de Fernand Dansereau (1992);

- MISÉRICORDE, réalisée Jean Beaudin, scénarisée par Fabienne Larouche et Réjean Tremblay (1994);

- CES ENFANTS D’AILLEURS, adaptation du best-seller d’Arlette Cousture, réalisée par Jean Beaudin (1996);

- CES ENFANTS D’AILLEURS : LA SUITE, également une adaptation du roman d’Arlette Cousture réalisée par André Melançon (1998).

Ils sont aussi les producteurs du très populaire sit-com HISTOIRES DE FILLES de Louis Saia, dont la production de la quatrième saison est amorcée. Ils ont également entrepris cette année, toujours en collaboration avec Louis Saia, la production d’un nouveau sit-com : MAX INC que TVA diffusera à compter de février 2002. En 2001, ils mènent à bien la transposition télévisuelle du spectacle Excentricus du Cirque Éloize, une réalisation de Jacques Payette pour diffusion au Canal Indigo et à Radio-Canada. En 1998 et 1999, ils ont produit la série pour adolescents ZONE DE TURBULENCE (160 épisodes) diffusée par Canal Famille.

Anne-Marie Hétu a aussi produit les séries pour adolescents LE STUDIO (240 épisodes) et GÉNÉRATION W diffusées par Canal Famille, la série documentaire ON N’EST PAS NÉ D’HIER présentée à l‘antenne de Radio-Québec et la série de variétés DE QUOI J’AI L’AIR pour France 2 (1993-1994) et ensuite adaptée pour Radio-Canada (1994).

Détenteur d’une maîtrise en droit et spécialisé en droit d’auteur, Philippe Dussault a été Chef du service de la production extérieure du réseau français de Radio-Canada de 1986 à 1991.


Bruno Carrière
Réalisateur

La filmographie de Bruno Carrière, qui comprend plus de 160 titres et s’échelonne sur une période de 26 ans, comporte une grande diversité de productions : courts, moyens et longs métrages, séries dramatiques pour la télévision, documentaires, films d’animation et publicités. C’est en 1971 qu’il entreprend sa carrière cinématographique en créant sa propre maison de production, Les Films Cinétrie. Ses aptitudes pour la réalisation, la scénarisation, la direction photo et la production lui permettent bientôt de travailler tant sur le plan national qu’international, et autant dans le domaine du cinéma que de celui de la production télévisuelle.

Ainsi, dans les années 80, il signe pour la télévision des coproductions avec la France, les États-Unis, l’Espagne, l’Afrique et la Chine, la plupart d’entre elles tournées dans la langue du pays. En 1983, il écrit et réalise son premier long métrage, Lucien Brouillard. Le film remporte le Ducat d’or au Festival des films de Mannheim, en Allemagne, et le prix de la Critique au Nova Scotia Atlantic Film and Video Festival, en plus d’être finaliste dans six catégories aux prix Génie.

En 1986, après Aller-Retour, un court métrage d’animation, Bruno Carrière réalise La Leçon des trois voleurs, une coproduction avec la Gambie qui obtient une nomination aux Gémeaux de la meilleure émission jeunesse. Il remporte ensuite deux prix dans des festivals internationaux prestigieux pour L’Essor agricole au Canada, documentaire réalisé pour le gouvernement fédéral.

En 1986 et 1987, Bruno Carrière réalise, coscénarise et dirige la photographie de l’épisode pilote ainsi que de cinq autres épisodes de la série jeunesse Traquenards, coproduite par la SRC, Via le Monde et France 3. La série lui vaut encore trois nominations aux Gémeaux. En 1989, il signe À la vie, à l’amour, puis enchaîne avec un docudrame, Le Sida, il faut que je t’en parle. Ces deux productions, présentées à Radio-Canada, sont aussi finalistes aux Gémeaux.

Le réalisateur signe ensuite, entre 1989 et 1991, 27 épisodes de la série Super sans plomb. En 1992, on le retrouve à Paris, où il tourne Les Enquêtes de Chlorophylle, une coproduction avec la France diffusée ici au Canal Famille. En 1993, il enchaîne avec L’Art n’est point sans Soucy, un documentaire produit par l’ONF qui sera diffusé à Télé-Québec en 1995. Il retourne ensuite à Paris pour réaliser un téléfilm qu’il a aussi coscénarisé, L’Amour tagué, coproduit avec France 2. Présenté à la télé française la même année, le film rafle une large part des cotes d’écoute.

Après avoir dirigé la photographie de la deuxième équipe pour la série Jasmine, Bruno Carrière scénarise et réalise La Grippe, un documentaire tourné au Canada, aux États-Unis, en Europe et en Chine. Le film obtient une mention d’honneur au Columbus International Film and Video Festival et le Prix Gémeaux du meilleur montage. En 1997, il réalise huit épisodes de la série Diva, qui lui valent encore une nomination aux Prix Gémeaux puis, l’année suivante, en réalise 18 autres. Parallèlement, il signe le documentaire Qui étiez-vous Monsieur P ? qui sera présenté dans le cadre de l’émission Les Beaux Dimanches. En 2000, le réalisateur tournait à Paris Double emploi, une comédie satirique mettant en vedette Jean-Pierre Cassel, et il a réalisé La Rivière des Jérémie, télésérie présentée à Radio-Canada cet automne.


Sylvie Bouchard
Scénariste

Sylvie Bouchard consacre ses talents d’auteure à la télévision, au cinéma, ainsi qu’au monde du spectacle. C’est avec le Groupe Sanguin, dont elle est aussi une comédienne, qu’elle fait ses premières expériences d’écriture professionnelle. Elle optera plus tard pour des études parallèles en création littéraire et en scénarisation. À partir de 1987, elle scénarise dix courtes fictions documentaires pour l’émission Vidéotour, présentée à Radio-Québec. En 1989, elle signe des textes pour les émissions spéciales du Groupe sanguin présentées à Radio-Canada et, en 1991, pour l’émission Samedi PM. Entre 1990 et 1992, les textes qu’elle coécrit pour Le Club des 100 watts lui valent deux Gémeaux. À partir de 1996, elle est l’auteure principale de la série jeunesse Mais où se cache Carmen Sandiego ? et elle signe divers textes pour le magazine télévisé Génération W. Les scénarios qu’elle cosigne à partir de 1997 pour Un gars, une fille lui permettent de partager trois autres prix Gémeaux avec l’équipe de scénaristes de cette série. À partir de 1998, elle est l’auteure de la série Carmen Sandiego dans le temps et, la même année, elle commence aussi à écrire pour la série Histoires de filles.

Sylvie Bouchard a également signé des scénarios de longs métrages. Elle a coscéarisé le film Louis 19, réalisé par Michel Poulette. On a fait appel à ses talents de dialoguiste pour Mon père, ma mère, son chum et les autres, film produit par Multi-Monde. L’auteure a également produit des textes pour une comédie historique, À tout seigneur, tout honneur, présentée par le Théâtre de l’Île-des-Moulins, ainsi que pour divers spectacles théâtraux de la Compagnie médiévale de Montréal.


Anne-Denise Carette
Scénariste

Forte d’une expérience de rédactrice en chef dans l’édition de magazines, Anne-Denise Carette aborde le secteur télévisuel à la fin des années 1980, tout d’abord à Radio-Québec comme responsable au développement pour l’émission Fou de la pub, puis elle participe, à partir de 1990, au développement de plusieurs émissions pour les Productions SDA ltée.

En 1991, elle conçoit et assure le développement de Télé-Pirates, série du Canal Famille produite par SDA. En 1994, elle est co-conceptrice et responsable du développement de l’émission Sur la piste, présentée à Radio Canada. Cette même année, elle devient conseillère à la scénarisation pour Les Débrouillards V, présentée à Radio-Canada, puis est co-conceptrice de l’émission Les Zigotos, présentée au Canal Famille. On lui confie ensuite la tâche de chef de projet de l’émission Le Studio, une production Match TV pour le Canal Famille. Anne-Denise Carette a aussi été consultante à la scénarisation pour différentes séries télévisées dont Ces Enfants d’ailleurs et Avoir su, comédie de situation développée pour TVA. Elle a également été script-éditrice de Radio-Enfer pendant trois ans.


Nadège Devaux
auteure du roman S.O.S. Amour

Écrivaine, journaliste et biographe, Nadège Devaux est arrivée au Québec à l’âge de vingt ans, voulant refaire le chemin de ses ancêtres bretons. Sa passion pour les chats l’a amenée à écrire toute une collection sur ces félins. On lui doit aussi le Guide pratique d’homéopathie pour les animaux. Elle est l’auteure de Terre indienne, le crépuscule des braves que les éditions des Plaines font paraître en novembre.

S.O.S. Amour est son premier roman humoristique. Un deuxième, S.O.S. Générations, est attendu dans quelques semaines. À paraître aussi à l’automne 2001, Amarok, l’esprit des loups aux éditions Dr Cram. Nadège Devaux travaille présentement à un ouvrage de référence sur des musiciens qui aura pour titre Québec Blues et termine la rédaction de S.O.S. Internet. Elle rédige de plus une chronique mensuelle sur la faune dans la revue Magazine Animal, ainsi que des articles humoristiques sur le site Internet de l’astrologue Jacqueline Aubry. Elle écrit également des biographies.