cactus.red@sympatico.ca

"Un jour, il y a de cela une dizaine d'années, un petit cercle d'amateurs avertis, dont je faisais partie, se demanda : pourquoi les meilleurs jazzmen du Québec n'ont -ils pas produit d'enregistrement de leur musique ? Serait-ce par manque d'une maison de production intéressée à les éditer ? Poser la question... Notre croisade était lancée ! Charles Papasoff puis Normand Guilbeault allaient enfin avoir leur premier cd. La découverte du clarinettiste montréalais François Houle, maintenant établi sur la côte ouest, nous décida à élargir le spectre des types de jazz dont nous voulions désormais proposer l'écoute .quitte à ce que d'aucuns n'y reconnaissent plus "leur" jazz.

Notre association avec François provoqua de fascinants projets, dont les collaborations avec de brillants artistes internationaux : Joëlle Léandre, Marilyn Crispell, Georg Graewe et Hasse Poulsen. De Vancouver, François nous a aussi fait découvrir une côte ouest canadienne fourmillant d'improvisateurs singuliers; ces musiques personnelles, absolument originales, se devaient d'être diffusées. Deux disques de l'intrigant Talking Pictures ( Ron Samworth, Peggy Lee, Bill Clark, Dylan van der Schyff) par exemple, témoignent de ces découvertes.

Après avoir produit ce qui devait s'avérer, parmi les derniers enregistrements de l'excellent saxophoniste américain Glenn Spearman, l'un de ses plus beaux, le Toucan se plongea dans des réflexions sur les directions à emprunter Réflexions qui s'étendirent sur 16 mois, en silence...

Et les fruits, les productions suivantes, nombreuses, réaffirment la détermination du Toucan Rouge à rechercher puis à éditer des enregistrements pertinents, essentiels même, dans la carrière d'artistes qui se situent à l'avant-garde de la créativité jazzistique, et qui seraient par conséquent moins souvent publiés. Quelques étonnantes découvertes: Andrew Drury Octet, Frank Gratkowski Quartet, le duo Michael Jeffrey Stevens et Mark Whitecage, la pianiste Montréalaise Dana Reason , Achim Kaufmann , Laura Andel , Kyle Bruckmann .S'ajoute maintenant au décor le cadet, les disques Cactus, une étiquette pour les projets spéciaux ne cadrant pas toujours avec le caractère plus "volatile" du Toucan Rouge. Les Disques Cactus proposent des musiques un peu plus composées, structurées; des interprétations de musiques originales, des projets de recherche... Allez, à votre tour de découvrir !!! "

Michel Passaretti, directeur artistique