Les poèmes de Janine

 

EVASION

Le mot fait déjà rêver.

Pourtant mon cœur lassé de tout
N’ira plus de ses vœux importuner le sort.

Près de vous ou loin de vous
Un asile d’un jour peut attendre la mort.

D’une obscure vallée , j’empreinte le sentier
Où jadis, mes pas s’en sont allés.

Là, deux rus serpentent sous des ponts de verdure
Dans le silence de la plaine, on entend leur murmure.

Leur onde est limpide, les oiseaux s’y abreuvent.
En remontant leur cours je retrouve des souvenirs .

Jadis un moulin déployait ses ailes, pour preuve,
Cette roue crénelée brassant l’eau qui chavire.

Plus loin sur la rive herbeuse
S’ébrouent cygnes et hérons cendrés.

Un tir de chasseur affole la troupe peureuse.

A distance, gonflant leur plumage diapré
Des canards se sont égarés.

La nature dans sa splendeur ,
S’offre à nous sans pudeur.
 

Janine Loisel - 8 juillet 2009


 Parfums

Senteurs subtiles
De fleurs fragiles
Odeurs fugaces
Si vite s’effacent

Leurs effluves mystérieux
Me rendent heureux
Combien d’émanations
Encore me séduiront.

Mes sens sont en éveil
Quant au lever du soleil
D’un nuage vaporeux
Tu asperges tes cheveux.

Parfums exotiques
Souvent magiques
Sensation inégalable
D’une expression impalpable ;

Reflets de la personnalité ?
Désirs secrets ?
A travers une alchimie composée
Pour un plaisir sans cesse renouvelé.

 

Janine Loisel - 24 janvier 2007


L’Île mystérieuse

Dans ce parc où les fleurs ouvrent leur calice,
Puis quand la mer gronde avec sanglots,
Dans l’Île éloignée, l’enchantement des flots,
La nature projette ses délices.

Le soleil inonde d’espérance
Les corps nus alanguis sur la plage
Les baigneurs s’entraînent à la nage
Dans cette eau toujours en mouvance.

u loin, évoluent les petits voiliers,
Fragiles embarcations ballottées,
Leurs voiles au gré du vent, dépliées
Protègent, tels des boucliers.

Allongés sur le dos, entre sable et cailloux,
Contemplant le lapis d’azur chahuté,
On entend à l’infini, portés,
Les autans ivres de courroux.
 

Janine Loisel - 26 novembre 2006

 


 

Enfance martyre

Abjectitude immonde
La pédophilie en ce monde.
Corps et âmes torturés,
Des sévices perpétrés…

L’Horreur de désaxés
Pour des profits cachés.
Comment ne pas s’émouvoir
D’une société très noire !

Y a t il une justice
Pour contrer tout ces vices ?
Le mal est enraciné
A votre connaissance, porté.

Alors, parents, protégez vos enfants
Leurs yeux vous implorent
Et ils vous adorent.
Il faut agir maintenant !

Sinon, le mal engendrant le mal,
Demain risque fort d’être épouvantable !
Rien de tout cela n’est normal
Vous leur êtes redevable.
 

Janine Loisel    - 03 septembre 2006


C'est quoi le bonheur ?

C'est quoi le bonheur ?
Pour toi, une fleur,
Un geste tendre,
Savoir m'entendre ...

C'est quoi le bonheur ?

Un rayon de soleil
Un sourire vermeil
Un jour sans guerre
Le printemps, l'humus et la terre,

C'est quoi le bonheur ?

T'avoir à mes côtés,
Te comprendre,
Les conflits évités,
Te surprendre ...

Le bonheur, c'est toi !
 

Janine Loisel     - 03 septembre 2006


ESMERALDA


Sombre silhouette en qui la splendeur noire
Brillant de feux obscurs, est porteuse d’espoir.
Les cristaux n’ont rien qui te puissent égaler
Pour l’éclat de tes yeux aux reflets irisés..

De ton troublant secret, vient l’éclat de ta gloire :
Les traits de ton visage révélés au miroir,
Et les courbes subtiles des hanches parfaites.
Enflamment de désir l’angélique amoureux.

Sorcière sans démon, prédisant l’avenir…
En captant l’attention d’une aimable imposture,
Tu poses ton regard sur la main qui se tend.
Bien naïve es-tu dans l’art divinatoire.

Mais, dire bonne aventure en litanie surfaite,
Est, pour toi surtout, tradition ancestrale.
Sombre silhouette et splendeur noire,
Brillant de feux obscurs, tu portes l’espoir.
 

Janine Loisel     - 03 septembre 2006

Retour à la page "Les Poèmes de...

Retour à la page d'accueil

Clique ici pour envoyer cette page par courriel !

ou utilise BeeTell

Recommandez ce site à vos amis !

Pour contacter Janine, utilisez cette adresse:  janine.loisel@wanadoo.fr