Poèmes de Lidia

TOI!

Je t’ai tant regardé
Le temps a passé
Bientôt on fêtera tes 2 ans.

Tu es ma fierté
Ma joie de chanter
Mon petit loulou d’amour.

Je suis là à t’observer
Tout concentré
Sur ton émission, Homer.

Je suis là à être fascinée
Par tes yeux ensoleillés
De voir de la pluie.

Je suis là a t’espionner
En train de jouer
Seul, avec tes tracteurs.

Je suis là à te dévisager
Pendant ton souper
Je te trouve si joli.

Tu me fais danser,
Tu me fais chanter,
Tu me fais rire.

Ah! tu commences à parler
Me voila, endimanchée
D’entendre ta douce voix.

La vie est tellement moins compliquée
A vivre à tes côté
Car j’ai à nouveau un coeur d’enfant.

Un coeur qui n’a pas peur des préjugés
Qui veut simplement s’amuser
Et profiter de la vie auprès de toi mon charlo!

Je t’aime!!!!

 

*Lidi@*
 19 juillet 2008

Je m'ennuie

Je m'ennuie de tes tendres câlins
Dans tes bras me sentant si serin
L'âme maintenant tranquille...
Tranquille en oubliant les moments difficiles

Je m'ennuie de ta tendresse
De tes douces caresses
longeant mon corps...
mon corps sous toute sa profondeur encore et encore

Je m'ennuie de toi
L'homme que j'ai connu autrefois
Cet homme avec ses yeux...
ses yeux si amoureux

Je m'ennuie de nos soirées à nous
A se coller et ce dire des mots doux;
Mais tout a changé
Le jour où je suis tombée...

Tombée enceinte de toi
Jour après jour vous m'apportez tant de joie;
Je vous aime tous les deux
Mais j'avoue mon amour, que j'ai hâte qu'on se retrouve en amoureux
Laissant notre tit-loup un peu de coté
Juste pour une nuit, une journée... juste pour se retrouver!!!!

Je t'aime mon gros nounours d'amour, ne l'oublie JAMAIS!!!

*Lidi@*
 27 janvier 2007
 

 

A MON BÉBÉ

Neuf long mois sont passés
Où je t'ai porté.
Tu m'as suivi
Jour et nuit
Dans le courant
De mes émotions... très puissant.
Tu as été mon plus grand ami
Je te confiais tout sans oubli.
Nous étions qu'un!

Maintenant, tu es né
Dans ce monde parfois insensé.
Tu es toi,
Je suis moi.
Tu es unique!

Pour toi, mon ti-loup
Je suis prête à tout.
Je veux te bercer
et chaque jour, te câliner.
Je veux te voir grandir
et t'épanouir.
Je veux te consoler
et t'épauler...
Je veux être près de toi!

Je ferai de mon mieux
Pour te voir heureux
Et même lors des journées
Moins ensoleillées,
Sache que je t'aime de tout mon coeur!

À toi mon bébé, mon ti-loup!
 

*Lidi@*
 25 novembre 2006
 

 

 

La société

Je me demande souvent
si la vie a constamment
été dans une société
où il n'y a que méchanceté.

De jour en jour,
j'entends de gros discours
parlant de violence
et de souffrance.

Les accidents se multiplient
les morts aussi.
Le racisme se fait sentir
et je ne comprends pas de où ça peut venir
car on est tous unique
et pourtant si magnifique.

Des bombes résonnent
dans la vie de quelques personnes.
Des fusils se font entendre
et par-dessus tout, on veut comprendre
pourquoi il y a tant de suicide,
tant de solitude.

Les gens ne se posent pas de question
et foncent dans la compétition,
du plus fort, du meilleur
en oubliant les coeurs
qui ont le mal de vivre
dans une société qui ne sait pas vivre...


*Lidi@*
 20 juillet 2002
 

 

Personne n'est là...

A quoi ça sert l'amour
SI personne ne l'utilise,
Quand plusieurs crient au secours.
 
A quoi ça sert d'aimer
SI les gens,
Ne savent pas partager.
 
A quoi ça sert l'espoir
SI le monde se décourage
Au premier désespoir.
 
C'est dur à expliquer
Mais pourtant c'est la réalité,
Qu'il faut affronter.
 
Quand j'ai besoin d'aide
PERSONNE N'EST LÀ,
Quand je souffre de solitude
PERSONNE N'EST LÀ,
Quand mon cœur gronde
PERSONNE N'EST LÀ.
 
Dans le fond, il n'y a personne pour moi,
Et pourquoi, il y aurait quelqu'un pour toi...
 
Si tu veux être mon ami,
Nous pourrions réinventer
une vie,
Dans lequel on y mettrait de l'amitié,
Et des graines de folies,
Et ainsi, tout le monde pourrait s'aimer
Malgré leurs quelques soucis,
Et nous, nous pourrions se consoler...
 
*Lidi@*
27 janvier 2002.
 

Des mots...pour le monde 

Si on regarde par la vitrine
on voit le monde et ses travers
qui malgré tout, sont dans la peine,
dans la misère.
 
Si on regarde comme du monde
on voit des vies égayées
malgré l'inquiétude,
qui n'arrête pas de les menacer. 
 
Si on porte attention
on remarque des cœurs
sous toutes formes de créations
mais surtout des cœurs qui ont peur. 
 
Ils ont peur de la guerre,
du froid, du désespoir.
Beaucoup sont remplis de colère
d'entendre des aussi affreuses histoires.
 
Les gens veulent seulement
un monde d'amour.
Ils souhaitent de meilleurs printemps,
et un heureux parcours. 
 
Dans le fond, il faut seulement des mots,
pour consoler les cœurs brisés.
Il faut seulement des mots,
pour voir des cœurs ensoleillés.
Alors, n'ayez crainte de dire des mots,
qui peut-être permettront à la vie de se faire aimer.

                    

*Lidi@*
07 janvier 2002.
 

Retour à la page d'accueil

Recommandez ce site à vos amis !

 

Pour écrire à Lidia