MAXIMES D'AUJOURD'HUI

(AVEC AJOUTS ET RÉVISION 2012 )

écrit par: Daniel Desbiens et tiré du livre du même nom paru en 2008
APHORISMES SUR LE MONDE CONTEMPORAIN

Quand la lumière de l'Amour s'allume, le temps s'arrête et tout recommence à neuf.

Nous sommes tous des solitudes différentes ayant le besoin unique mais refoulé de se regrouper et de se compléter.
Presque toutes les misères du monde naissent de l'incapacité des hommes à partager avec les autres.
Ne pas avoir d'amis ou ne pas être le bienvenu quelque part ne signifie pas du tout avoir tort ou être incorrect.
Vouloir changer son passé c'est s'illusionner dans la naïveté. Accepter de le libérer de ses pensées est signe de maturité.
L'énergie du désespoir refroidit la chaleur du coeur.


Il ne faut pas tomber dans le piège d'attendre sa mort toute sa vie.

La maturité arrive quand notre fantasme principal est devenu notre réalité.





La réalité, c’est un boulet qui nous permet de rester les deux pieds sur terre et de ne pas s’envoler.




On apprend en travaillant, on apprend en voyageant, on apprend en observant; mais on apprend surtout en étant aimé et en aimant les autres humains autour de nous.




Le travail de la découverte de soi, de la vie et des autres humains n’est pas toujours de tout repos et exige un engagement constant.



Accepter sa solitude, c’est accepter sa propre folie et celle des autres tout en essayant d'y trouver son compte.




Malheureusement, peu de gens sur Terre ont la chance de vivre les expériences enrichissantes nécessaires pour atteindre une saine maturité et développer pleinement tout leur potentiel. Il en découle directement de nombreuses lacunes du genre humain.

Nous sommes tous des voyageurs qui aimons partir à la découverte et voyager. Seules les distances parcourues dans les voyages varient selon chaque personne.




Un ordinateur est un cerveau mécanique survolté et amputé de ses émotions.




Nous avons tous des tendances naturelles au désespoir et au relâchement avec lesquelles nous devons composer tout au long de notre vie. Nous avons tous des tendances naturelles à accéder au bonheur nous indiquant la direction ainsi que les moyens à prendre pour trouver la force et l’énergie adéquates pour y arriver. Nous avons tous besoin des autres pour survivre dans cette lutte continuelle de tendances.





Vivre, c'est traverser un immense labyrinthe rempli d’énigmes à résoudre dont on ne peut se soustraire sans en subir des conséquences.




Malgré plusieurs siècles écoulés depuis les débuts des sociétés dites civilisées, l’évolution de la qualité des comportements humains ne se fait guère plus rapidement qu’une tortue avançant péniblement avec un éléphant debout sur sa carapace.




La vraie richesse de quelqu’un ne se trouve pas à l’intérieur de son portefeuille.




Nous sommes tous coupables de se fier aux autres pour faire des changements importants dans la société.

 

 

Nous possédons tous une richesse, nous possédons tous un handicap et nous avons tous besoin des autres pour en arriver à combler et à couvrir toute la gamme de nos besoins humains.





Notre corps , ce véhicule friable et un outil unique à chacun, nous permet de rechercher tout au long de notre vie ces éléments essentiels de survie et de croissance que sont les émotions humaines.




La vie ne nous oublie jamais; même si elle tarde souvent pour ses livraisons de cadeaux.




Un cœur en paix et en harmonie avec un autre cœur réalise que tout le reste n’est qu’artifices.




La vérité : elle joue à cache-cache pour tout et avec chacun depuis toujours.




Tout type de pollution empoisonne sournoisement ou rapidement la Vie.




Dans toute action, le résultât compte toujours plus que la procédure et le déroulement .




Chacun fait ses choix, chacun doit vivre avec ses choix.




Il vaut mieux oublier rapidement tous ceux nous refusant l'entrée à leur coeur.




Être amnésique à soi-même en perdant son identité propre dans son comportement ou ses opinions constitue une barrière infranchissable dans le chemin menant à sa liberté, à son épanouissement et à son bonheur.




Le hasard fait bien les choses ..si le cœur lui en dit.




Le seul grand rêve et vrai but d'une vie : survivre .




Au poker comme dans la vie, il faut éviter de toujours relancer la mise pour ne pas finir en banqueroute.




Ce que tu es devenu est important; ce que tu as été importe peu dans la réalité.




La plus puissante et la plus performante génératrice d'énergie est celle créée par deux coeurs qui s'ouvrent l'un à l'autre mutuellement.




Caché derrière un brouillard plus ou moins dense à nos yeux, le bonheur reste accessible à tous et beaucoup plus facile à apercevoir que l’on croit généralement.




En société, qui rentre dans un moule prends la forme clonante et impersonnelle de ce moule.




Le désespoir est un puissant venin que l'on doit éviter de laisser circuler longtemps dans notre sang.




Les éternelles questions sans réponses, pourquoi se les poser inutilement?




Tous les ordinateurs sont unanimes et ont décelé ces quelques bogues de l’humanité : évolution, entraide, noblesse, franchise...




Les seuls liens humains qui comptent vraiment, peu importe l’endroit et l'époque de notre vie où ils se créent, sont les liens du cœur. Tous les autres ne sont que futilités et souvent inutiles et source de problèmes.




Quand la période glaciaire des relations humaines se terminera, l'évolution ne sera pas uniquement "technologique".




Les hommes ayant perdu l’instinct primitif de leurs réels besoins, ils sont maintenant à la merci de tous les charlatans de ce monde.




Les clés du coeur ouvrent le coffre du bonheur.




Le maître qui n’admet pas avoir besoin de ses élèves et le parent qui n’admet pas avoir besoin de ses enfants sont indignes de porter un tel nom.




Penser c’est très bien et parler c’est merveilleux; mais agir est primordial.




Fais ce que tu aimes ou aime ce que tu fais; sinon gare à la maladie.




Si tu as de la nourriture, un toit pour t'abriter et de l'amour à partager avec d'autres sous ce toit; considère-toi chanceux et riche.




L'amour ne doit pas se donner au compte-gouttes mais en surdoses; ainsi vient la maturité et le bonheur.




Les hommes ont une peur déraisonnée de leur propre évolution et , consciemment ou non, font tout pour l’empêcher et empêcher les changements.




Le long de mon chemin, j’offre parfois mon amitié; si on la refuse je n’en fais pas un plat.




La justice de la Vie n'a rien de comparable avec la justice des hommes.




Pas besoin d’avoir toujours le doigt sur la gâchette dans nos relations et nos conversations humaines.




Par chance parfois les animaux domestiques sont là; pour remplacer les humains devenus trop difficiles à vivre et à apprécier…




Entre les hommes , les « comptes » se règlent de différentes façons, rarement idéales et souvent violentes, faisant partie intégrale de leurs évolutions dite "sociales".




Si nous éliminions des conversations toutes les vanités et les mesquineries, que de longs moments de silence il y aurait.




Guerre: le mot le plus stupide du dictionnaire mais que plusieurs honorent, glorifient et en vivent.




La plus belle victoire d'une vie, c'est réussir un jour à s'aimer, à aimer et à être aimé.




Un voyageur, de nos jours, c’est un pâle imitateur des premiers explorateurs.




Le stimulant mystérieux et l’inconnu palpitant n’existe hélas plus dans tous les sentiers battus.




Dans le fond, il n'y a rien à prouver sinon "exister" sans aucune entourloupette. Les animaux l'ont très bien compris eux et ils ne s'en portent que mieux.




Devenir adulte, c'est refuser toutes les faussetés. Peu y arrivent...




Je ne veux pas vous décourager, mais à nous voir aller tous ensemble, moi je le suis souvent...




N'attendez pas que je sois mort pour venir me voir; sauf si vous me préférez ainsi évidemment...




Si vous aimez l'animosité, ne m'invitez pas à vous côtoyer.




La sérénité c'est bon pour la santé, l'adversité il vaut mieux s'en passer.




Dans une société pleine de leurres, il faut choisir ce qui correspond à nos propres valeurs.




Je m'arrange très bien avec ma conscience, à ce sujet j'aimerais donc que vous fassiez le silence.




Les gens parfaits sont la forme d'imbéciles qui m'oripilent le plus.




Je suis un con; et vous, l'êtes-vous?




On nous enseigne à bas âge toutes les guerres de ce monde; les manuels d'enseignement devraient être revus.




Quand un fossé est trop grand il devient infranchissable et le traverser s'avère de la folie.

 

Si les générations parentales avaient l'humilité et la franchise de reconnaître toutes leurs erreurs et cessaient de les imposer aveuglément ou volontairement aux générations nouvelles; l'évolution ferait enfin un très grand pas.

 





Renoncer n'est ni abandonner ni abdiquer, c'est simplement choisir autre chose.




Dans un monde de trahison, franchise et honnêteté sont très recherchées.




L'inaction règle très peu de problèmes.




Prends le temps d'écouter tes amis, si tu tiens vraiment à les garder.




A travers la civilisation humaine se trouve un immense fouillis d'idées, de personnalités, de besoins et de désirs épars sur la Terre; y mettre de l'ordre prendra l'éternité.




Quand nous comprendrons mieux et accepterons notre "complémentarité" en tant qu'individus au sein de la grande société humaine, nous accepterons alors la vraie fraternité à petite et à grande échelle.




Curieux que l'on se réjouisse tant de voir ceux qui gâchent leur vie!




Renais à chaque matin quand tu ouvres les yeux et tu goûteras à plusieurs milliers de vies savoureuses.


Qui sont nos héros et nos idoles?


Un enfant ne prive pas ses parents de leur liberté; il leur permet de l’obtenir.




La méfiance est universelle, l'intolérance est épidémique et la confiance aux autres en voie d'extinction.




Écrire un livre, c'est comme mettre un enfant au monde: on ne sait jamais ce qu'il va devenir.




L'humain va de gaffes en coups d'éclats et de coups d'éclats en gaffes: voilà la route de l'évolution.




Ils fourmillent ces poètes modernes dont la muse est l'argent.



« Accepter » est un mot inévitable et incontournable dans un dictionnaire humain.

La joie fait grandir, le malheur fait vieillir, le rejet fait souffrir et l'amour fait renaître.




Tant que le cœur de l’Humanité souffrira, tous les hommes ressentiront un malaise.




Qui n’aime pas ne fait que des faux pas.




Qui n’est pas aimé cesse d’évoluer.




Jetés en pâture à la naissance sur une Terre hostile, nous devons survivre de notre mieux à l’Aventure de la Vie.




La connaissance non partagée n’a pas vraiment son utilité.




Un repas de pain et d’eau fraîche pris dans l’harmonie et la saine convivialité vaut mille fois le plus merveilleux festin pris dans l’animosité et sous la tension.




Le rejet est le pire poison pour le cœur de l’homme.




On n’apprend pas la vie, on la découvre au fil du temps.




Minorité et majorité sont ennemies depuis toujours.




La Vie vaut plus qu'une patrie et aucune patrie ne mérite que l'on meurt pour elle.




Qui ne perçoit pas et ne définit pas ses propres obligations ne peut ressentir la fièvre de l’autonomie et de la liberté.




L'Humanité ne va pas très bien aujourd'hui: elle a eu une enfance difficile!




A tous se répéter que la vie est difficile, on ne fait que contribuer passivement à ce qu'elle le soit encore longtemps.




Dispose de ta Vie et récolte en tous les fruits, mais saches reconnaître la part d'autrui.




L'Homme qui n'a personne à aimer est comme l'oiseau sans branche pour se poser.




L'homme qui propose des idées connaît le succès; celui qui les impose connaît la rébellion.




Nous devons vivre avec nos lacunes et malgré nos lacunes.




Qui ne mise pas sur des valeurs sures risque des ennuis futurs.




Il est beaucoup plus important de compter pour quelqu'un que de savoir compter.




Le meilleur reste toujours à venir.




Fais la paix en toi avant de faire la paix de ton pays.




On ne peut pas éliminer les tentations; il faut apprendre à choisir et à dire non.




On reprend les choses essentielles là où on les avait laissées.




On ne cherche pas un chameau au pôle Nord ou un iceberg dans le Sahara.




Il faut gravir le tempétueux et glacial flanc nord de la montagne pour apercevoir la vallée chaude et ensoleillée de son flanc sud.




Nous avons besoin d'éclairs de vérité pour recharger la pile de notre courage.




Sur le chemin du bonheur: éviter d'éviter la vérité.




A comprendre, à étudier et à exploiter les faiblesses humaines; on peut s'enrichir et plusieurs l'ont malheureusement compris.




Être soi, cela va de soi; en faire sa loi.




Il faut apprendre à développer et à utiliser toutes ses capacités; cela permet de ressentir ce qu'est la vraie liberté.




Sombre dans la médiocrité celui qui suit aveuglément la majorité.




La simplicité est trop simple pour l'homme moderne.




Qui se durcit le coeur, de la Vie ne retire aucune douceur.




Qui ne donne jamais, qui demande trop ou qui demande mal, reçoit peu.




Qui feint l'amitié fait preuve de stupidité.




Sous les eaux calmes ou agitées se cache la même tranquillité.




Notre autonomie se mesure à la qualité de nos amis.




Qui n'accepte que la perfection obtient trop rarement satisfaction.




Le bonheur n'accepte comme conjointe que la réalité.




Qui n'attend rien évite beaucoup de déceptions.




Qui ne prend jamais du recul finit acculé au mur.




Un des plus grands défis de l'être humain consiste à ne pas associer la dureté de la vie à la présence d'autrui.




La seule vraie utilité du passé: embellir le présent.




Par un regard croisé, deux âmes se mettent à nu.




Pourquoi crier les mensonges et chuchoter les vérités?




Le glas de la liberté hélas sonne pour celui qui jamais ne se passionne ou ne s'abandonne.




A vaincre un sentiment malsain , on gagne un sentiment noble.




On n'y peut rien, à chaque jour de sa vie on perd quelque chose et on gagne quelque chose.




Si tu veux vivre, sois prudent et fonce; si tu veux mourir, sois imprudent ou ne fais rien.




L'esprit humain a besoin de liberté. Il ne doit pas vivre clôturé et limité. Il doit sentir qu'il peut et doit changer son environnement sous toutes ses formes, si le besoin s'en fait sentir.




La confiance est à toutes relations humaines ce que les fondations sont à toutes constructions humaines.




Chasse vite de tes pensées l'idée absurde que ton voisin est plus heureux que toi.




Les douleurs de la Vie sont les prismes permettant de voir toutes ses couleurs.




La chance de s'épanouir sainement et librement est certes le plus riche présent que la Vie puisse offrir à l'Homme.




Si tu as le vent dans les voiles, profites-en pour découvrir le monde; si le vent est absent, profites-en pour raviver ton navire.




Accepter que tout a une fin demande beaucoup de sagesse.




Qui sait demander connaît le chemin du bonheur et de la richesse.




On ne devient vraiment " sage " qu'à la dernière seconde de notre vie, pas avant.




A ton déjeuner ingurgite confiance et foi en ta journée.




Qui apprend à grandir sans se détruire devient un géant.




Une élévation de niveau de conscience se fait rarement sans douleurs intenses mais procure toujours une paix immense.




On n'immobilise pas la pensée humaine: il faut la nourrir et bien la nourrir, faute de quoi elle se nourrit de fiel.




N'assieds pas tes opinions sur un siège de béton.




À bien interpréter des signaux, certains gagnent leur vie; à mal interpréter des signaux, la plupart la perdent.




Le gène de la Liberté se transmet dans toutes les races.




Les hautes herbes cachent souvent les plus belles fleurs.




Beaucoup d'étoiles brillent mais peu d'astronomes les regardent.




Qui traverse le désert apprend à connaître la valeur de l'eau. Qui voyage en mer apprend à connaître les dangers de l'eau. Qui ne connaît ni désert ni mer s'indiffère à la vue de l'eau.




Qui s'attarde trop aux cérémonies oublie de valser avec la Vie.




Ta place ici-bas, tu dois trouver dans le branle-bas de tes combats.




L'ignorance de l'humanité n'a d'égale que sa prodigieuse imagination.




La vraie fierté mène directement au hall d'entrée de la noble demeure de la princesse Liberté.




N'arrive à rien celui qui est sans soutien.




Une seule fissure non colmatée peut détruire le plus gros des barrages.




Il y a les vivants, les morts et les milliards d'autres hommes se plaignant de leur sort.




L'action est la digestion de l'émotion; la paresse en est la constipation.




On ne peut pas toujours gagner, mais on ne peux pas toujours perdre non plus.




Le pessimiste est un grand paresseux qui essaie de justifier sa paresse.




Pour bien vivre en société, il y a 2 choses essentielles à apprendre: apprendre à parler et apprendre à se taire.




La vie c'est comme traverser un champs de mines: ça peut péter n'importe quand et on en ressort rarement intact.




A approfondir un domaine de connaissance, on y apprend à gagner sa vie mais on consent à y perdre le développement de sa conscience de tout le reste de l'existence.




Même si on dit que la franchise n'est pas toujours de mise, le mensonge détruit bien des songes.




Il est difficile de changer le monde mais il est plus facile de le regarder sous un autre œil.




Les ficelles de la société contrôlent les marionnettes que sont ses membres.




Les gens qui savent deviennent beaucoup moins braves.




Le jardinier s'attriste de ne pas voir ses graines germer. L'homme qui sème de bonnes graines d'émotions s'attriste aussi de ne pas les voir s'élever.




A celui qui détruit tes rêves, déclare la guerre sans hésiter.




Parfois, une certaine forme de justice fait surface; le plus souvent, il s'en glisse quelques traces.




Il vaut mieux penser vite et rester calme que s'agiter brusquement sans réfléchir.




Qui croit et sourit à la Vie porte sa croix et survit.




Comme bon lui semble, la Vie nous fait comprendre toutes les choses à apprendre.




Pour être capable de rire, il faut savoir pleurer.




L'inertie détruit la Vie, le mouvement en efface les tourments et en fait jaillir tous les fruits.




Réussite et échec sont des mots piège du langage humain tout comme le sont fidélité et pardon.




Sauve ta peau, préserve ta santé, veille sur tes êtres chers et s'il te reste du temps: va t'amuser.




N'essaie pas en vain de puiser ton eau à une source tarie; va plutôt te creuser un puits plus loin.




On a tous une folie à vaincre...




Dans le Casino de la Vie, il faut miser sur les bonnes combinaisons et attendre le moment opportun avant d'étaler ses cartes.




Le bonheur va et vient et ne s'attarde pas toujours aux plus méritant mais à ceux qui apprennent à le saisir au passage.




Notre psychique est le programmeur-analyste qui doit sans cesse améliorer la performance et la qualité de fonctionnement de sa propre machine humaine.




La confiance qui se perd clôt définitivement le dossier "harmonie".




Le Pays de l'un, c'est celui où il réussit à être heureux; le Pays de l'autre, c'est celui où il y gagne sa vie.




On ne peut assurément que suggérer des pistes à autrui, et non pas lui montrer le chemin.




Ne mets pas plus de poids sur tes épaules qu'elles peuvent supporter et tu resteras en santé.




Si tu fais confiance et t'abandonnes paisiblement aux forces de la Vie ; elles sauront te guider, te réconforter et te dicter la meilleure façon de régler tous tes conflits.




Nous attendons tous trop des autres et nous en souffrons tous par d'amères et inutiles déceptions.




On a tous des alliés aveuglément choisis à regretter.




Si tu te construis une prison, n'en perds surtout pas la clé.




Au besoin, pars dans les pays lointains et reviens-en plus certain.




Il y aura toujours des choses qui t'échapperont et quelques nuages menaçants qui voileront régulièrement ton horizon, mais la vie t'offrira continuellement de délicieux bonbons.




Survivre aux épreuves est la meilleure façon de faire ses preuves.




Pour monter plus haut, du lest tu dois céder et parfois vivre incognito.




Qui ne perd pas l'estime de soi peut atteindre les plus hautes cimes qui soient.




Qui cherche trouve et qui trouve cherche.




Il n'y a pas beaucoup de maux que les mots ne peuvent guérir.




La vie n'est qu'un prêt: attention de ne pas croupir sous les intérêts.




Qui apprend à prendre du bon temps rajeunit tout autant.




Je crois que chaque homme qui demeure bon et juste est un grand héros à sa façon.




La graine déposée au milieu du sable sec dort malgré elle et ne peut que rêver de se retrouver un jour entourée d'une vivifiante terre humide.




Si tu réussis à apprivoiser le temps, tes soucis tu régleras en chantant.




Où que tu ailles, un ami au cœur ouvert t'attend peut-être, prêt à t'épauler dans tes batailles.




N'essaie pas de te mentir, jamais tu ne réussiras.




Il faut toujours mettre les cartes sur table afin de bien définir ses limites de l'inacceptable.




Ne laisse pas les grains de sable s'accumuler dans un engrenage, ils pourraient en détruire tous les rouages.




Qui voyage avec du courage dans ses bagages apporte avec lui le passeport le plus sage .




Si tu ne cherches pas à vaincre tes peurs, elles se transformeront en tout autant de douleurs.




Qui refuse la sueur et la douleur accède rarement à la vie en couleur.




A s'associer au duo "courage et volonté", les bénéfices nets sont assurés.




Dans la vie, tout doit être bien dosé, c'est vital.




Qui parle à mots couverts déçoit les coeurs ouverts.




Dans toute chose, le labeur mène à l'expérience et l'expérience mène à l'excellence.




A tout problème existe sa solution. A toute solution peut surgir un nouveau problème.




Le temps s'émiette ou dégringole; sans recettes et souvent frivole.




Qui ne risque rien vit sans liens et ne devient jamais très malin.




Le choix des amis peut orienter ou désorienter toute une vie.




Quitte ton scénario et ton personnage, s'ils ne te plaisent pas; tu en as parfaitement le droit, pour ne pas dire l'obligation.




Il faut donner l'heure juste à qui tient à la savoir et il faut savoir demander l'heure juste.




L'ignorant d'hier réalise aujourd'hui qu'il sera plus connaissant demain.




Il y a temps pour se taire et temps pour parler. Mais le temps n'a malheureusement pas de mode d'emploi.




Qui ne se laisse distraire peut tout mener à bien de sa vie sur Terre.




Nous sommes des "éponges" qui, à tout âge, absorbons les émotions et épousons les comportements et les attitudes de notre entourage immédiat.




L'amitié et l'amour sont des trêves, plus ou moins longues, que nous accorde la Vie dans la guerre des tourments intérieurs.




Tes vrais amis et tes vrais maîtres sache reconnaître et apprécier; eux seuls t'aideront à être ou à rester toi-même.




Si tu n'es pas ton propre ami, tu as un sérieux problème dans ta vie.




Si tu ne règles pas ton problème, à un boulet tu t'enchaînes.




Le sage accepte de souffrir, car il sait qu'il ne peut y échapper.




Et si tu avais parfaitement raison?




Il n'y a pas de chemin sans issue; il y a simplement des pannes de moteur en cours de route.




L'éveil de la conscience passe par tous les sens, prend naissance à la naissance et prend de plus en plus de sens avec le temps qui avance.




Notre passé, tel un tremplin doit nous aider à mieux profiter du temps présent et nous propulser vers le futur et non jouer le rôle de boulet à traîner; et cela dans tous les domaines de l'existence humaine.




Différence énorme souvent il existe entre l'image projetée et la réalité intérieure de chaque homme.




Éphémère est la vie pour peu que l'on s'en soucie.




Pour vivre ici-bas, il faut respecter des lois et surtout en soi avoir foi.




Nous recevons des autres l'écho, parfois déformé, des sons que nous leurs émettons et vibrons au " diapason " que nous choisissons et avec les individus avec qui nous avons décidé de briser le mur du silence et, d'un commun accord, abandonné le projet de le reconstruire.




Les plus beaux voyages se font à l'intérieur de soi. Les distances n'ont pas vraiment d'importance en ce sens.




Dans le brouhaha de l'existence, il faut en prendre et en laisser, apprendre à tout classer et ne pas se laisser emporter.




" Réaliser " peut causer d'immenses peines ou d'immenses joies.




L'ancre qui nous retient à la vie est composé de multiples illusions plus ou moins conscientes qui parfois partent à la dérive entraînant avec elles le paquebot de notre vie .




Arrêter d'apprendre, c'est arrêter de vivre.




Sache utiliser l'immunité de la Vérité pour vaincre et éliminer toutes tes difficultés.




Le corps et l'esprit exigent du repos, alors nous n'avons pas le choix: accordons-leur ce qu'ils demandent et nous ne nous en porterons que mieux.




Si le mot "propriété" n'existait pas, un monde sûrement meilleur serait à réinventer.




Il ne faut pas tout prendre au sérieux et notre vie dépend grandement de notre choix de choses que nous prenons ou avons prises au sérieux.




Il faut toujours préparer ses bagages avant de prendre un train.




L'ignorant est une proie recherchée et fabuleuse à l'œil du vil personnage.




Qui veut la vie facile ne devient hélas pas très habile.




Qui ne s'assume se consume.




Qui vit blesse.




Rien n'est impossible pour qui vise bien sa cible.




Laissons couler le torrent de l'Amour et que les écluses de la Joie cèdent; inondant le genre humain, qui en a grand besoin.




Le rire montre une facette de la Liberté à l'homme; lui permettant d'oublier tous ses tracas, l'espace de quelques instants.




Jouer, jouir et aimer à mettre au menu; car l'identité doit être mise à nu.




Les vraies odeurs de l'Amour font fuir tous les vautours.




Secret du bonheur : honnêteté dans tout et la vérité sans ajouts.




Briser sa routine aide à trouver et à enlever ses épines.




Les feux de paille ne réchauffent guère; tandis que la braise continuelle d'un Amour sincère apporte une chaleur bienfaisante au cœur de l'homme pour en adoucir toutes les froideurs.




Ne demande pas à autrui ce qu'il voit et entend; regarde et écoute.




L'entêtement peut rendre sot ou génial.




Ne tends pas trop l'oreille et ne te délie pas trop la langue si tu veux être aimé, rester toi-même et garder le sommeil.




Qui accepte les changements peut vivre jusqu'à cent ans.




Heureux celui qui ne s'attache qu'à l'essentiel; sa vie se déroule dans la sérénité.




Regarde au loin ton chemin mais concentre-toi seulement sur les obstacles à portée de mains.




Le cœur a ses raisons, le cœur a ses saisons.




Les connaissances acquises ne permettent pas de traiter les autres à sa guise.




Le souffle de la Vie dort, s'agite un peu ou se transforme en ouragan.




Il faut construire sa vie et son bonheur avec ses propres outils et non avec ceux du voisin.




Trahir les autres fait parfois mal. Se trahir soi-même fait toujours mal.




Comme il est bon et dangereux d'avoir un vrai ami.




La Vie ne nous appartient pas; nous lui appartenons.




Quand conscient et inconscient se font écho; notre Univers devient fort beau.




L'homme ne devrait jamais se considérer ou considérer les autres comme "gagnants" ou "perdants" mais plutôt comme des stagiaires en évolution et en apprentissage à l'école de la Vie.




L'homme ne devrait jamais perdre du vue que l'intérêt est le mobile des actes humains. Cela l'aiderait à comprendre les intentions réelles des autres hommes et à se comprendre lui-même.




Si tu découvres une seule perle, ne la change surtout pas contre tout un coffre de billes.




La Vie: Quelle merveilleuse absurdité.




Gaspiller le temps fait manifestement naître maints tourments.




Tous les hommes sont inscrits à l'école de la Vie.




L'homme camoufle ses peurs à travers la société qui semble avoir été bâtie dans ce but.




N'imites pas la couleuvre qui vit en rampant mais accomplis tes œuvres en chantant.




Un esprit qui, jour après jour, relève les bons défis et choisit les bonnes batailles reste serein et grandit sainement .




Qui dit les vraies choses fait avancer les vraies causes.




L'exemple, l'exemple et l'exemple. Voilà comment éduquer.




Pour notre psychique, le temps qui passe doit être une continuelle fontaine de jouvence et non pas un perpétuel puits de peines et de souffrances.




Se joindre à quelqu'un, s'est s'adjoindre ses idées.




Dans la nature, la seule vibration du chant de la cigale peut provoquer un cataclysme infernal.




Qui tend sa perche risque de voir le poisson mordre.




L'homme doit briser toutes ses chaînes; même si cela ne se fait pas sans peines.




Ne vaut pas cher celui qui refuse sa chair.




Dans les relations humaines, la spontanéité n'est pas toujours conseillée. On doit donner aussi la chance à dame patience de faire sa révérence.




La vallée des larmes entoure la montagne du bonheur.




L'image de l'homme prend beaucoup de place dans la société. Elle est la cause de bien des comportements bizarres et tortueux.




L'homme doit fouiller, se mouiller et parfois cafouiller.




Il est concevable de se contenter de miettes pour vivre et survivre; en autant que ces miettes ne soient pas empoisonnées.




Toute fausse cause mène à une fosse close.




Qui se croit tout permis ignore tout du réel prix de la Vie et de lui-même se fait un ennemi.




Lourde est la sentence pour qui fait la sourde oreille et ne pense.




Se guérir de nos malaises de l'âme implique souvent une bonne dose d'humilité, de pitié de la nature humaine et de sympathie envers autrui et surtout envers nous-mêmes.




Tu as tout en toi mais il faut que tu y crois.




S'avouer ses dépendances multiples peut aider l'homme à s'améliorer sur plusieurs points de vue. Se cacher ses dépendances multiples ne fait que le rendre de plus en plus malheureux.




Quand la charge imposée est trop grande; il y a effondrement de la structure.(génie civil).




On peut vivre au rythme que l'on veut et que l'on choisit mais il faut accepter et subir les inconvénients et les conséquences qui y sont reliés.




L'agressivité bien dirigée est le meilleur allié qui soit.




La simulation, l'abandon et la prison ne sont pas de bonnes solutions.




Soyons généreux et semons abondamment des graines de bonnes émotions; un jour ou l'autre quelques unes d'entre elles germeront et porteront fruit.




Les barrières qui cèdent trop facilement ne cachent souvent que peu de richesses à découvrir. Les trésors doivent être bien protégés par de solides remparts.




A trop essayer d'être juste, on peut en devenir injuste.




Tous les hommes doivent s'abreuver du nectar divin de la fleur de la liberté.




À chaque heure de ta vie, une ressource intérieure doit émettre son cri.




Il est toujours plus facile de devenir indifférent ou mauvais que bon et aimable.




Pour vaincre, il faut tout d'abord regarder tout ennemi bien en face.




Tel un arbre solide, plantez vos racines le plus profond possible; vous résisterez aux ouragans et aux grands vents de la vie.




Carburer aux vraies valeurs ne cause pas de pollution.




Dans toute noirceur, suivre sa lueur intérieure et se méfier des imposteur et des marchands de bonheur.




Que d'incitations à la passivité destructrice nous entourent.




Persévérance et dignité mènent très loin.




Jouez et passez aux actes avant de jouer votre dernier acte.




Vigilance dans tout, car de nous la plupart du monde se fout.




Nos sens causent souvent notre perte, il faut s'en méfier.




Nous méritons tous des corrections; avouons-le!




Apprentissage sans nuages ne rend pas bien sage.




Peuple en manque de sensations fortes recherche idoles prêts à se soumettre au jeu de la vedette.




Conquérir son bonheur exige de s'y donner à fond chaque jour.




Le bonheur est étroitement lié à la franchise et à l'honnêteté envers soi-même et les autres.




Quand des propos arides et secs de notre entourage font crevasser notre cœur; il vaut mieux chercher une nouvelle source ailleurs.




Nous vivons dans une société sans coupables et sans véritables responsables de la plupart des fautes commises.




Il faut parfois transplanter ses racines dans un terreau plus nutritif afin de voir notre plante intérieure grandir.




Les bombardements incessants d'opinions de tous genres et contradictoires font plus de mal à l'humanité que les bombardements nucléaires.




La vie est effort : s.v.p. n'abdique pas. L'humanité a besoin de toi.




Sur Terre, horreur et splendeur vivent côte à côte.




Que de beaux discours à l'odeur de chloroforme on se croit obligé d'écouter.




Sens à satisfaire sans se complaire pour l'être de sang et de chair.




Tôt ou tard les comédiens sont démasqués et la vérité éclate.




Travailler sur soi ne finit pas.




Nous sommes des passants d'une époque qui agissons, jouissons, provoquons et ressentons une gamme d'émotions; et un beau matin, disparaissons. De grâce! Brisons nos illusions, retrouvons la raison, arrêtons de jouer les fanfarons et réalisons notre trop brève mission avec passion!




La violence et l'indifférence sont une lourde sentence qu'il faut sortir du silence.




Les points de friction exigent de la réflexion pour en trouver les solutions.




Fruits de chaque saison : vous nous nourrissez et nous retenez à cette vie.




De nos pleurs, nos erreurs et notre sueur émanent de grands bonheurs et la conscience des vraies valeurs. Cela, si nous et nous seuls le voulons bien.




Passé à oublier, faussetés à transgresser et à dénoncer pour avancer. Majorité à ne pas vouloir imiter pour éviter d'y laisser sa liberté.




Les retraites temporaires sont parfois nécessaires sur Terre.




L'avidité insatiable est non louable et rend les gens détestables.




Ne sanctionnez que la vérité et vous goûterez à la vraie liberté.




Il survient souvent une métamorphose grandiose parfois à celui qui ose prendre une pause pour une bonne cause.




Le mystérieux pouvoir de la pensée et du psychisme humain n'est encore qu'au premier échelon de la barrière de l'évolution et reste et gagne à être découvert.




Dans la vie, prévenir les surdoses de stimuli et apprendre à couper leur alimentation.




La fuite de soi et de ses responsabilités, sous certaines conditions, peut s'appeler : travail, loisirs ou religion.




Le balbutiement collectif emprisonne la volonté de plusieurs hommes en paralysant leur confiance et leur clairvoyance.




Qui le croit possède une bonne boussole et doit apprendre à s'y fier et à éviter les interférences pouvant la fausser.




Le soleil brille à différentes heures pour chacun, mais il brille pour tous.




Le vrai travail surabonde dangereusement sur Terre; le travail rémunérateur officiel de la société se fait de plus en plus rare.




Qui a envie de parler trouve toujours une oreille pour l'écouter. Qui a envie de se taire trouve un ami chez le sourd.




Pourquoi sans cesse refuser de couper les amarres nous reliant au quai des ports visités par le voilier de notre vie déjà reparti et emporté par les grands vents du large?




La durée d'une amitié n'a pas d'importance, c'est ce qui reste en bout de ligne qui compte et les plus belles preuves d'amitié découlent souvent de relations très éphémères.




Une audace bien calculée peut profiter à toute la race. Une prudence démesurée en élimine toutes les chances.




Si tu changes de pays, n'oublie pas de faire une croix sur ton ancienne vie.




La relation qui s'éteint amorce souvent la flamme d'une nouvelle passion.




Malgré la cruauté qui t'entoure, cherche la beauté qui se cache à chaque détour.




Qui cherche à ridiculiser ne peut que s'amenuiser.




Quoique l'on dise, les limites que nous possédons tous nous empêchent de tout accepter et de tout tolérer; donc d'aimer intégralement tous et chacun.




Si tu ne peux pas aider quelqu'un, abstiens-toi au moins de lui nuire.




Infernale est la vie de celui qui se fuit.




L'espoir préserve santé et équilibre et donne force et énergie.




La joie mijote en nous et ne demande que l'occasion de se manifester.




On ne peut s'attendre à des changements importants dans notre vie si on ne modifie pas notre manière d'envisager les choses.




Rien de vraiment louable ici-bas ne s'obtient sans effort et nous partons tous au même point de départ.




La magie de l'Amour ensorcelle les plus infidèles.




Tu es le jardinier de ta plante intérieure et sa croissance et sa beauté sont sous ton entière responsabilité.




Grandir, c'est colmater lentement toutes les fissures où voyagent les faussetés, pour en arriver à ne donner libre accès à son monde intérieur qu'aux vérités bienfaisantes du flux universel de la vie.




Se réaliser : réussir à voir et à mettre un peu d'ordre dans un chaos immense.




La soupape défectueuse provoque l'explosion.




Ne reviens pas inutilement sur tes faux pas et abandonne-toi parfois pour explorer ton moi.




Parsemée de carrefours et de détours, la route des âges suit inlassablement son cours.




Arrêtons de bouder la vie et de nous prendre au sérieux et apprenons enfin à rire de nous et de nos nombreuses gaffes. Notre vie ne sera plus la même.





Détache-toi de l'ancre de ton passé et laisse-toi dériver au bon gré des courants de la vie. La confiance et l'espoir sauront te guider à bon port.




Ne lutte pas inutilement contre les forces de la vie; tu n'es pas de taille et tu y perdras des plumes.




Vivre : laisser s'envoler tous les vains mirages, sortir de sa cage, s'harmoniser avec son entourage, faire fi de tous les faux sages, descendre de son nuage, accepter son âge, tourner la page et, au besoin, plier bagage pour entreprendre un merveilleux voyage.




L'homme passe, se dépasse et trépasse.




Ma définition de la Vie: L'homme traverse le temps, s'arrête à quelques endroits, bavarde avec quelques personnes, pose quelques actions plus ou moins significatives et disparaît rapidement pour s'en aller personne ne sait où.




Les 5 pièges de l'homme: les 5 sens de l'homme




Nous sommes et devenons; en grande partie, tout ce que nous mangeons et buvons .




Le jardin des émotions est un jardin qui doit être entretenu et désherbé régulièrement.




Cherche l'intérêt de la personne qui te parle et tu trouveras le mobile de son attitude et souvent une amère déception.




Nous choisissons tous des directions et des orientations mais les imprévues nous forcent tous à dériver plus ou moins de notre route initiale.




Nous sommes une pièce du grand puzzle de l'humanité et nous n'y avons qu'une seule place réservée. Usurper tout autre place est impossible.




La guerre des uns engendre la paix des autres.




Pour atteindre le Zénith de sa Vie, il ne faut pas craindre de faire fi de tous les avis.




A freiner sans hésiter: toute expansion prise dans une mauvaise direction.




Difficile de voguer sur la mer de la LIBERTÉ toujours malmenée par la houle d'une foule tentaculaire.




Si tu sens le besoin de te faire approuver; certains problèmes menacent de t'arriver.




Qui accepte ses torts améliore son sort.




Tout en nous efforçant de faire nos preuves, gardons-nous une certaine marge de manœuvre.




Même si quelqu'un te blesse; garde assez de noblesse pour ne pas céder à la bassesse.




Les quelques élucubrations de jeunesse doivent mener à une belle sagesse et non à de viles prouesses.




Si on s'en prend injustement à toi, viens trinquer avec moi.




Si tu as été trahi par l'amitié, bienvenue dans le club de l'humanité.




Devenons adultes et quittons l'enfance; émergeons de notre ignorance et brisons le mur du silence.




A chacun tour à tour ses heures de gloires; à chacun ses jours de pleurs et dedésespoirs.




A se chercher de faux problèmes on trouve la vraie misère.




Ne deviens pas esclave du jugement des hommes; sinon tu périras comme les gladiateurs de Rome.




L'homme moderne, emmitouflé par la société, ne goûte pas à la vraie froideur constructive de la vie.




Pour vivre des belles émotions, il faut en avoir envie.




De trop de sensibilité ou trop d'indifférence; j'ignore la pire situation.




Quand le temps nous rattrape, des surprises nous attendent parfois.




On a tous des choses à apprendre et des choses à montrer et cela toute notre vie.




La vérité se cache au fin fond de nous-mêmes et non pas à l'autre bout du monde.




L'Homme est un être hypnotisé par l'existence; par la société et ses futilités.




Tout homme a droit au bonheur.




L'homme doit éviter la captivité sous toutes ses formes et briser toutes les chaînes qui l'empêchent de parcourir les chemins de la liberté.




Qui défonce une barrière viole sa propre Liberté et ouvre une porte vers des représailles.




Tu dois vite faire une mise au point quand ton chemin te semble sans lendemain ou que tout semble te glisser entre les mains.




Une grande sensibilité donne libre accès à des excès d'horreur et de bonheur.




L'harmonie est une fière rebelle qui s'évade et que nous devons sans cesse rattraper pour la ramener au bercail.




Les gens éveillés remuent beaucoup moins que ceux qui dorment.




La personne que tu écrases aujourd'hui pourra difficilement t'aider à te relever demain.




Qui se voit parfait n'arrive jamais à se construire un palais.




Si tu es chanceux, tu connaîtras quelques vrais amis; sinon, beaucoup de gens t'entoureront.




Si tu remportes un prix Nobel, quelques personnes vont se réjouir pour toi. Si tu te casses la gueule, une foule de gens s'en réjouiront.




Il y a des jours où je vois la société comme un grand casino où le "progrès et ses enjeux" en est le jeu de "bluff" par excellence et où les as ne sont que des jokers.




Si tu ouvres tes portes, tous les loups peuvent entrer.




Notre mystérieuse vie inconsciente supervise tous nos actes et toute notre vie consciente pour la guider et l'amener lentement mais sûrement vers ses desseins.




Tous les convives invités au repas des vivants n'ont malheureusement pas tous accès au dessert .




À chacun de trouver sa voie et attention de ne pas se perdre dans les labyrinthes de l'existence.




Faire la paix avec soi-même demande parfois toute une vie.




Nous devons être des phares les uns pour les autres dans la nuit de la vie. Il faut apprendre à s'y fier et de là parcourir et découvrir la mer de l'existence avec ses continents, ses îles, ses tempêtes et ses accalmies, ses mystères, ses beautés et tout.




Non, ne nous trompons pas! C'est un exercice continuel d'adaptation et d'évolution qui nous attend et menace notre équilibre de façon constante.




Il ne faut pas se créer de fausses attentes des autres hommes, de notre Univers et surtout de nous-mêmes; cela se traduit alors en souffrances inutiles et vaines.




La nature humaine a tendance à chercher des coupables, des cibles ou des causes pour sa propre souffrance intérieure.




L'homme est un guerrier en conflit continuel avec la Vie. Il doit apprendre à savourer ses victoires et à rebondir de ses échecs.




Il ne faut pas être masochiste au point de ne pas éviter ou fuir celui qui de notre existence et notre bonheur ne tient compte ou en freine l'expansion.




Pour bien vivre il faut s'actualiser, se projeter dans le présent. Il faut avoir confiance en soi, en son potentiel, en son intégrité, en son droit de vivre et en son identité propre.




L'énergie vitale que chaque homme possède à l'intérieur de lui-même, il doit la maîtriser, la comprendre, l'apprivoiser, la modérer et la développer; ce qui est parfois très difficile et souvent voué à l'échec.




Avouer ses dépendances multiples peut aider à comprendre bien des choses et aider l'homme à s'améliorer sur plusieurs points de vue. Se cacher ses dépendances multiples ne fait que rendre l'homme de plus en plus malheureux avec le temps et le garde prisonnier de lui-même.




Qui tente sa chance et fait preuve de persévérance obtient sa récompense. Qui plie sous la malchance et ne retrousse pas ses manches vivote dans le silence.




Les pires souffrances de l'homme lui viennent le plus souvent de l'intérieur de lui-même. Souvent ils naissent de la difficulté à accepter la réalité.




Le vrai sens de la vie nous échappe continuellement. L'essentiel est à réapprendre ou encore à se remémorer constamment.




Un peu d'appui et de la bonne volonté, et rien n'est impossible ici-bas.




Par Dignité toute naturelle, l'être humain doit refuser, dénoncer et combattre toute forme de mort ou de destruction, lente ou rapide, en lui et autour de lui.




Pour quiconque, la haine passive et destructrice est un sentiment malsain à apprivoiser et à métamorphoser, par l'intelligence humaine, en énergie vitale et constructive.




Quand la nuit est tombée, seules les étoiles continuent à briller.




Les aigles majestueux et perchés très haut doivent leur survie aux minuscules mulots jonchant le sol.




Porteur d'une immense chance ou menteur celui qui n'a jamais eu ses heures de défaillance.




Nos peurs nous paralysent et nous handicapent énormément . Elles doivent être éliminées afin de nous redonner notre vraie identité.




L'homme intelligent sait qu'il ne sait presque rien.




On ne retient pas le temps et ses effets; cela est totalement hors de notre portée.




Entêtez-vous à vivre; personne sur Terre ne peut le faire à votre place.




La Vie ne vous appartient pas mais le contrôle de votre existence oui.




À la vie sans soucis est l'arbre sans fruit et à l'absence de passion est le silence des pulsions.




Se découvrir et découvrir la vie : voilà en bref la destinée de la vie humaine




L'homme a été condamné à l'action le jour de sa naissance.




L'orgueil est une vilaine graine dans l'œil faisant écueil à la vision de la réalité.




Si tu vis en état de guerre tu trouveras des combattants. Si tu vis pacifiquement tu trouveras des bras ouverts.




En nous: flux d'énergie à canaliser, à transformer et à extérioriser; aussi énergie à utiliser pour extraire beautés et vérités d'un monde très controversé.




La clé du bonheur réside dans la recherche d'une solution à chacun deses problèmes.




Dans le champ de bataille de la vie, la variété de l'arsenal utilisé tend vers l'infini.




Inconsciemment nous donnons un prix à notre vie; plus ou moins consciemment les autres nous traitent selon ce prix.




L'emprise de toute volonté humaine ne survit au passage du temps que si dirigée vers une honnête et saine direction.




Pour se défendre et survivre; parfois foncer tel un homme ivre.




Peut porter le nom de Sage celui qui arrive à se dépasser sans nuire à son entourage




La maladie de la Non-confiance en soi est un grand fléau social souvent entretenu volontairement.




Notre environnement et notre attitude sont le résultat de nos choix.




Travailler est une des façons de manifester sa liberté.




L'équilibre de l'Homme dépend qu'il s'adapte continuellement aux changements imposés par le temps.




La joie de vivre est la chose la plus facile à transmettre et à communiquer.




Comprendre la vie prend toute une vie.




Il y a beaucoup de qualités à enseigner et beaucoup de défauts à ne pas laisser percevoir aux enfants. Ces derniers; ils les découvrent bien assez tôt.




Pourquoi s'en faire? dans 120 ans nous serons tous au même point.




Survivre à notre passé est un de nos plus grands défis sur Terre.




L'échelle de la Vie se gravit barreau par barreau et il n'y a jamais de dernier échelon.




Les gens heureux respectent certaines limites : les leurs et celles des autres.




On respecte trop peu le rythme de croissance des autres dans la majorité des peuples et c'est une très grave erreur.




On ne peut pas survivre si on ne sait pas dire non.




Il ne faut jamais négliger notre moral car il nous est primordial.




La vie est une longue thérapie où nous soignons notre vie passée continuellement.




La vie de chaque personne est un drame en soi plus ou moins entrecoupée d'instants d'évasion et de joie.




Notre besoin inné de se comparer aux autres nous éloigne trop souvent de notre vraie identité.




Les émotions nous nourrissent et entretiennent les rêves.




La vigilance de tous les dangers doit être enseignée aux enfants en priorité.




Qui freine l'évolution pèche contre l'Humanité.




Notre esprit carbure aux émotions.




Tout opinion est discutable , aucune opinion n'est imperturbable.




Qui ne prend pas le contrôle de sa vie le cède à autrui.




Qui ne se remet jamais en question refuse toute évolution.




Qui a connu toute la gamme des émotions peut jouer la symphonie de la connaissance de soi.




Le choix s'offre à chacun d'utiliser soit son potentiel créateur ou soit son potentiel destructeur.




L'imprévu doit être prévu dans notre vie.




Si tu n'es pas menteur tu es sûrement évasif à tes heures.




Tenter sa chance est une exigence pour en arriver à bien profiter de l'existence.




Mission impossible que de vivre sans casser quelques pots.




Notre intégrité de vivant est menacée continuellement.




Éduquer un enfant, c'est d'abord et avant tout lui insuffler le courage de vivre sa vie.




Qui n'accorde aucune importance aux autres vivote seul dans son univers d'ignorance.




L'impossible est monnaie courante pour qui utilise toute son intelligence.




Qui manifeste sa liberté utilise rarement la passivité.




L'homme vit en mésadapté dans sa propre société.




Il y a sur Terre trop de gens impossibles à aimer.




Pour s'élever, l'homme doit s'avouer totalement à lui-même.




Le mensonge est une grande vérité de la vie.




Il ne faut pas craindre d'emprunter le chemin d'accès au bonheur; et même si ce chemin semble parfois trop facile pour être vrai.




Les aveugles ne sont pas ceux que l'on croit car la vraie lumière ne se voit pas avec les yeux.




Le roc inébranlable peu à peu est désagrégé par les fines gouttes de pluie.




Toute soumission aveugle est dangereuse et inhumaine.




Un général n'est rien sans ses soldats .




Ne sanctionner que la vérité pour goûter à la vraie liberté.




Parfois il se produit des prises de conscience qui font chavirer toute notre vie et nous font échouer sur un nouveau rivage inconnu jusqu'à ce jour.




Les coqs chantent haut et fort, les fauves guettent et dévorent leurs proies tandis que les vautours accourent près des cadavres. Curieux, je leur mettrais tous des visages!




A chaque chemin ses embûches, chaque humain un jour trébuche.




Tout en s'efforçant de faire nos preuves, gardons-nous une certaine marge de manœuvre.




Survivre aux épreuves est la meilleure façon de faire ses preuves.




Dans toute relation humaine, ne pas s'enchaîner mais s'entraider.




Arrive un temps où il faut partir seul à sa propre recherche.




A ne pas admettre on court à sa perte.




C'est dans la merde que poussent les plus belles fleurs.




Quand la magie de la bonne entente disparaît, le spectacle devient terne et sans intérêt.




Un entourage sans harmonie est une prison sans vie.




Prends le temps de fêter ta victoire, mais n'invite pas ton adversaire à partager ta gloire.




De tout homme ou opinion d'homme; il faut en prendre et en laisser.




La société est tel un grand magasin où tout s’achète et se vend selon un certain prix.



La vie est tel une croisière où les ports visités en sont les personnes que l’on déteste ou que l’on aime.




Le bon sens de l’un est le mauvais sens de l’autre.




Un seuil de tolérance trop élevé ne peut que freiner une évolution.




La cruelle société a encore besoin de victimes, innocentes ou non, pour étancher sa soif de destruction.




Ami d'aujourd'hui, souvent ennemi de demain.




Il faut savoir réviser ses positions pour toujours demeurer dans le peloton.




Il y a un temps propice pour affronter chaque danger et chaque danger n'exige pas toujours un affrontement.




Que tu fasses un voyage de cinq kilomètres ou de mille kilomètres, tu as dans chaque cas beaucoup à apprendre et à observer.




Qui vit en s'amusant vit plus longtemps.




A trop se donner on perd toute efficacité.




La vie sera toujours la plus grande justicière qui soit même si elle tarde souvent à rendre ses sentences.




Le personnage que tu décides de jouer le matin risque toujours de se transformer au cours de la journée.




Celui qui en arrive à exercer un bon contrôle de ses émotions part avec une bonne longueur d'avance dans la course au bonheur.




L'inconnu qui vit en toi est ton meilleur ami; il mérite et gagne à être connu.




Si ton but est noble, les moyens pour l'atteindre peuvent l'être un peu moins.




Dans beaucoup de cas, le "vrai" et le "beau" ne sont que des opinions se modifiant avec le passage du temps.




Un ami fidèle, c'est celui qui sait te réveiller dans tes écarts de somnolence.




Les sentiers de la noblesse mènent toujours plus haut que les chemins de l'égocentrisme.




L'éloquence, nullement synonyme d'intelligence, est trop souvent utilisée comme outil de manigance.




Chaque matin de ma vie, je pars en voyage; sans jamais avoir fait deux voyages identiques.




Difficile défi que de ressentir une continuelle sérénité dans un monde fondé et basé sur une perpétuelle rivalité.




La réalité est comme notre ombre: il est impossible de s'en séparer.




En amour ou en amitié, nous sommes souvent forcés à remettre en question notre seuil de tolérance.




La meilleure façon de détruire un homme sera toujours d'embrouiller ses idées.




Au choix: on peut vivre afin de devenir plus riche, ou vivre afin de devenir soi-même.




Qui baisse les bras devant l'adversité abandonne la poursuite de la sérénité.




Quand le coeur parle, il n'a pas besoin d'un long discours.




Plus notre cercle d'amis grandit, plus le nombre de nos ennemis risque de croître.




Qui ne veut pas ne peut pas; qui le veut bien trouve les moyens.




Si tu crois que tu as besoin de faire un voyage, il est temps de préparer tes bagages.


On ne part jamais en voyage sans la compagnie de nos 2 amies: Prudence et Intelligence.




Vivre en pleine jungle sauvage est souvent moins périlleux que d'habiter dans une agglomération humaine.




La haine se propage beaucoup plus vite que l’amour.




Les institutions nous enseignent un monde passé mais jamais la recette pour l’adapter à notre vie future.




Trop rares sont les cœurs humains ne cherchant pas l'occasion sur leur chemin d'assouvir quelque vengeance de meurtrissures passées.




La vie est très belle; si on trace une croix sur toutes les faussetés apprises ou celles nous entourant.




Par beau temps ou par mauvais temps, l’instinct humain guide celui qui y croit et le développe.




La route de l'évolution nous impose la recherche de la vérité en toutes choses.




Très rares sont ceux qui désirent le bonheur des autres.




La barbarie dans les échanges de paroles entre les hommes fait plus de victimes et de dommages que toutes les guerres de ce monde.




De nos jours, la réputation d'une personne se perd souvent à la vitesse de propagation d'un virus informatique.




Ne griffe tes semblables que si c'est nécessaire.




Nous commettons tous l'erreur de tendre une main ou de se confier innocemment à la mauvaise personne.




Vraiment malchanceux celui qui cherche et ne trouve nulle part une main tendue pour l'aider à combler un besoin.




Notre chère liberté est, dans la réalité, une prison souvent bien camouflée dont il faut se satisfaire.




Dans ce monde, tout ce qui ne sert à rien ou à personne est vite mis de côté et ignoré.




Tant que l'on ne respectera que les gens "riches", nous encouragerons et perpétuerons toutes les erreurs de la société de consommation abrutissante actuelle.




Les facultés intellectuelles et les muscles doivent travailler de temps en temps; histoire d'éviter qu'ils ne s’atrophient.




Le gros lot à la loterie de la Vie: gagner la paix intérieure.




Il y a ceux que l'on tolère, il y a ceux que l'on aime et il y a ceux qui nous sont impossibles à côtoyer.




On a tous une richesse particulière à profiter pleinement, à partager et à exploiter tout au long de notre vie.




La Nature est trop belle pour l'homme; jamais elle ne s'abaissera à faire son amant de cet être insensé.




Durant la nuit, impossible se métamorphose souvent en possible.




Lâcher prise réserve souvent de très belles surprises.




La violence ou la menace de violence, est la plus piètre, la plus immature et la plus barbare des façons de régler un conflit ou de s'affirmer.




Entreprendre un combat perdu à l'avance n'est pas là signe d'intelligence.




Pas besoin de beaucoup de mots pour dire beaucoup de choses.




Qui refuse d'accepter la mort refuse aussi d'accepter la vie.




A voir jouer un mauvais rôle, les spectateurs se lassent un à la suite de l’autre.




Écrire un livre, c'est comme mettre un enfant au monde: on ne sait jamais ce qu'il va devenir.




L'humain va de gaffes en coups d'éclats et de coups d'éclats en gaffes: voilà la route de l'évolution.




Ils fourmillent ces poètes modernes dont la muse est l'argent.




Avoir raison, c’est aussi avoir beaucoup d’ennemis.




C’est souvent quand on a plus rien à perdre que la vie commence…




Tout pouvoir amène des tentations à l'abus à lesquelles peu d'hommes savent résister.




Être beau, c'est être vrai. Rien de plus.




Les événements, tout comme les aliments, sont parfois pénibles et longs à digérer.




Qui s’éparpille trop a du mal à rassembler ses morceaux et dilue sa qualité.




Le guide qui a vécu dans le passé ne peut que difficilement guider dans le temps présent.




La fausse fraternité humaine cohabite majoritairement avec cette théorique fraternité dont on nous parle.






Daniel Desbiens, 2012






RING BABELOOP "CITATIONS":LISTE PRÉCÉDENT SUIVANT AU HASARD

RETOUR À LA PAGE PRINCIPALE





Depuis la nuit des temps, la guerre psychologique est une guerre omniprésente et perpétuelle entre tous les humains.

 

On n'apporte pas une arme pour aller visiter un ami.

L'amitié, à la base, est un mélange de sincérité, de confiance, de compassion et de générosité partagé entre deux personnes.

Pourquoi être tant sélectif et chercher à donner des noms à l'amitié quand nous pourrions simplement agir en tout temps et avec tous comme si nous étions amis de longue date?


Contact: