Le
Castor
déchaîné

VOIR AUSSI:

Y en n'aura pas d'référendum!

Il faut remplacer Chrétien au plus sacrant!

Banques et Caisses Pop: même combat?

Pinochet: inapte à subir son procès?

OUF! Je l'ai échappé belle.

Le projet de loi Dion

Le spectacle qui m'a la plus plu.

ARCHIVES
Tome 1
Déc. 96 @ Nov. 97

Tome 2
Déc. 97 @ Nov. 98

Tome 3
Déc. 98 @ Nov. 99

19 février 2000


Chartrand & Simonne

J'ai enfin pu voir une émission de la mini-série Chartrand & Simonne, qui raconte la vie de Simonne Monet et Michel Chartrand. La vie est drôlement faite. Lorsqu'on se fait une fête de faire quelque chose, les aléas font que l'on manque le bateau. Je m'étais promis de suivre religieusement cette émission et voilà que j'ai, pour toutes sortes de raisons hors de ma volonté, raté les deux premières. Heureusement que les deux protagonistes ne me sont pas inconnus.
Ce que nous présente cette mini-série c'est une histoire d'amour. Une histoire d'amour entre deux êtres, bien sur, qui ont eu à triompher d'un père bourgeois, bourré de préjugé et qui trouvait qu'un ouvrier "socailiss" n'était pas un bon parti pour sa fille. Une histoire d'amour de ces deux être pour le peuple, pour la justice, pour l'équité.
Simone, c'est un ventre gros comme le Québec qui aurait voulu enfanter d'un monde plus respectueux des droits et libertés de chacun, un monde où la femme aurait sa juste place, où régnerait la liberté de parole, où les plus petits seraient protéger contre la voracité des plus gros. C'est un ventre en gestation constante, avec plus de tripes que nos décideurs politiques n'ont de couilles.
Michel, c'est un coeur gros comme le Québec qui aurait voulu donné au peuple, des outils pour faire en sorte qu'il profite des richesses engendrées par sa force de travail. Pour Michel, il est essentiel que les petits, les sans voix, puissent accéder à la dignité, à la fierté et au bonheur. Sous le traits de son personnage bougon il cache une générosité et une tendresse peu commune. Sa révolte face à l'avidité des capitalistes et à l'inertie de ceux et celles qui sont sensés défendre les intérêts du peuple n'a pas d'autre source. La constance dans l'engagement de ce couple est un exemple de ce que militer pour une cause veut dire.
Dans l'épisode de la semaine dernière, on voyait Jean Drapeau et Pierre Eliott Trudeau lutter aux côtés de Chartrand & Simonne pour le Bloc Populaire et contre la conscription. Il y a belle lurette que ces deux camarades de Michel ont, chacun à leur manière, déserté le militantisme social pour oeuvrer à leur gloriole personnelle et ce, en reniant les idéaux qui avaient été les leurs, sans doute par opportunisme. Nul doute que les prochaines émissions nous en feront découvrir d'autres.
Un mot des comédiens qui campent les deux principaux rôles. EXTRAORDINAIRE. Luc Picard fait vivre un Michel Chartrand crédible sans tomber dans la caricature comme ce fut hélas le cas pour René Lévesque dans la série qui lui était consacrée. Geneviève Rioux nous présente une Simonne douce mais ferme, inquiète mais non angoissée. Tous les deux méritent tous les éloges que la série leur a valus jusqu'ici.
J'espère que toutes celles et tous ceux qui seraient tenté-e-s de prendre une "sortie de secours" pour éviter de faire face aux vrais problème ou de répondre aux vraies questions, suivront cette série avec assiduité.
Pour en savoir plus sur ces québécois, visitez le site de mon ami Fernand Foisy sur Michel Chartrand. Vous y trouverez, entre autre, des extraits des deux (2) livres que Fernand a écrit sur Michel, des notes biographiques et bibliographiques sur Simonne de même que de superbes photos prises lors de l'enregistrement de la mini-série.

Pour réagir à ce texte, cliquez sur Le Forum de La Page @ PRINCE

Francité
VOTEZ S.V.P.

Cette page est conçue et réalisée par: les éditions fernand prince enr.