Le
Castor
déchaîné

VOIR AUSSI:

Le Québec en pâture aux cochons

Bon débarras s'tie.

Élu maire sous fausses représentations.

Les oeufs limpides.

Enfin! on reconnaît la valeur de l'homme.

L'homme par qui l'indépendance du Québec se fera.

Un Hells en enfer

Le bébé de Céline

Exit: Lucien Bouchard

Que sont ses amis devenus?

Ça nous en Bush un coin !

ARCHIVES
1996-97

1997-98

1998-99

1999-2000

 
1 décembre 2001


Avancez en arrière avec le p'tit Charest.

                    Quand j'étais ti-cul et que les tramways sillonnaient les principales rue de Montréal, les conducteurs avaient l'habitude, lorsque les trams étaient bondés, de se lever un peu de leur banc et de tourner la tête vers l'arrière tout en lançant un tonitruant: "AVANCEZ EN ARRIÈRE! AVANCEZ EN ARRIÈRE!". Les dernières déclarations de l'ineffable Jean Charest, m'ont donné l'impressions de revivre ce temps ancien.

                    Le p'tit Charest a donné les premiers symptômes de cette maladie du retour en arrière lorsque qu'il a promis de dé fusionner les municipalités qui le demanderaient, advenant l'élection de son Parti à l'Assemblée Nationale. Pensez donc, après avoir entendu 40 ans pour qu'un gouvernement ait le courage de mettre un terme aux querelles de clocher et au patronage des roitelets municipaux, voilà que le p'tit Charest, dans le but de recueillir des votes, veut défaire les fusion et conserver les ghettos des riches anglophones tels qu'ils étaient et ainsi maintenir et amplifier la disparité entre riches et pauvres. Faut qu'il soit gravement atteint pour ne pas s'être rendu compte que sauf pour le Lac Saint-Jean, les municipalités touchées par les fusions votent déjà Libéral à la hauteur de 95 à 98%.

                    Autre symptôme de la maladie de l'AVANCEZ EN ARRIÈRE, c'est la proposition qu'il a parrainé pour mettre fin à l'isolement du Québec et lui permettre d'adhérer à la constitution de 1982: l'accord du Lac Meech. Ma foi Dieu, le p'tit Charest, en plus de souffrir de retour en arrière, souffre aussi d'Alzheimer. Il semble avoir oublier que c'est lui, le p'tit Charest, qui avait tellement dilué les droits du Québec dans l'accord du Lac Meech, que Lucien Bouchard a claqué la porte du Parti Conservateur et à fondé le Bloc Québécois. Il a également oublié que l'actuel Premier Ministre du Canada est le même Jean Chrétien qui est à l'origine du rejet, par les provinces, de cet accord. Qu'espère-t-il pouvoir obtenir?

                    Tout au long de ma vie, j'ai observé une constante: "les hommes de petite taille ont un très gros ego et des visées de grandeur". Tous sauf le p'tit Charest. Lui, il préfère rester petit chef de l'opposition, dans une petite province, vivant au crochet du fédéral, plutôt que de tenter de devenir Premier Ministre, voire Président, du grand pays du Québec, maître de sa destiné et fier de ses réalisations.

                    Jean Charest est un petit homme, dans tout les sens du mot.

Francité

Votez pour ce site au Weborama

Cette page est conçue et réalisée par: les éditions fernand prince enr.