Le
Castor
déchaîné

VOIR AUSSI:

Les médecins: de vrais professionnels !

ARCHIVES
Tome 1
Déc. 96 @ Nov. 97

Tome 2
Déc. 97 @ Nov. 98

Tome 3
Déc. 98 @ Nov. 99

13 février 1999


Ça fera les Galas là !

En France, se sont des prix littéraires. Chaque bourg, chaque village a ses prix littéraires. On en a un pour chaque genre de littérature, chaque sexe, chaque maison d'éditions, chaque religion. C'est comme si les français voulaient prouver qu'ils sont tous de bon écrivains.

Nous, au Québec, se sont les GALAS.

Les Génies, les Gémeaux, les Félix, les Juno;
Les Jutras, les Métro Star, les Masques, les Mérites,
Les Futures Stars, les Gagalas, le Mérite Agricole,
les Oliviers; La Griffe D'Or, le Sport Amateur,
pour ne nommer que ceux-là.

Le Réseau TVA ne reçoit pas assez de Gémeaux, on donne des Métro-Stars, nos cinéastes ne reçoivent pas assez de Juno, on crée les Jutras, nos humoristes n'ont pas assez de Félix, allons-y pour des Oliviers, les fédéralistes se sentent oublié, donnons leur le Mérite du Journal La Presse. On pourrait également créer d'autres Galas:
- des Clinton, pour les fumeurs de cigares;
- des Monika, pour la pipe;
- des Stéphane Dion, pour les pisse-vinaigre;
- des Guy Bertrand ou des Yvon Charbonneau, pour les vire-capots.

Ce qui est le plus indigeste, dans toute cette soupe de statuettes, c'est le spectacle qui accompagne la remise de ces prix. Le dernier gala en date, celui des Masques, fût particulièrement remarquable à ce chapitre. Un Luc Guérin qui "fabouille" et mange ses mots, un Marcel Leboeuf, qui gueule comme si nous étions une bande de sourds, et qui tentent de rendre compréhensible à l'auditoire, des textes bourrés "d'inside jokes", de petites mesquineries et d'une mièvrerie peu commune. Sans parler des larmoyantes rengaines des lauréats. Que l'on donne une statuette quelconque à chaque québécoises et québécois et qu'on en n'en parle plus !


Ce site participe au Top PPOD
Francité
VOTEZ S.V.P.

Cette page est conçue et réalisée par: les éditions fernand prince enr.