Le Canada à l'heure du choix

                    Notre plus-meilleur Premier Ministre, Jean Chrétien, vient de décider, deux ans avant la fin de son mandat, qu'il était temps de prendre des mesures contre Paul Martin, ministre des finances dans son Cabinet, dont les militants veulent qu'il devienne Khalife à la place du Khalife. Ti-Jean a donc rapatrié le "Capitaine Canada", Brian Tobin, qui végétait à titre de premier ministre de Terre-Neuve et a lancé un appel au peuple. Il calcule que si il est réélu, Martin va quitter le gouvernement, et Tobin pourra alors lui succéder. Mais pour nous, électrices et électeurs, cela signifie que le 27 novembre 2000, nous devrons faire UN CHOIX.

                     Or, que faire? Choisir entre :

le Parti Libéral du Canada et son "chef", Jean Chrétien, premier ministre actuel et distributeur autorisé des subventions et des contrats dans le Comté de Shawinigan. C'est lui qui, ayant compris l'histoire de Robin des Bois tout de travers, a décidé de voler les pauvres, les chômeurs et les malades, pour venir en aide aux riches. Dans son "remake" du Livre Rouge, il promet, ce qui n'est guère rassurant, de poursuivre les mêmes politiques.

Le Parti de l'Alliance Réformiste, venu de l'Ouest, et qui s'est donné comme mandat de redresser les politiques canadiennes. Le problème, c'est que Stockwell Day et ses acolytes redressent tellement tout, que ça penche vraiment trop vers la droite. Décidément, l'ancien Reform Party a fait un virage semblable à celui illustré dans son logo et il est devenu encore plus à droite qu'il ne l'était. Ce cher Stockwell à beaucoup de bois à bûcher s'il veut faire élire des candidats ailleurs que dans l'Ouest.

Pour Gilles Duceppe, chef de cette formation politique, l'élection de l'an 2000 ne sera pas bonnet blanc, blanc bonnet. Il entend sauvegarder son image de souverainiste, élu à Ottawa de façon temporaire, mais espérons, assez longtemps pour permettre aux députés du Bloc Québécois, d'avoir assez de service à la Chambre des Communes pour avoir droit à une pension du Fédéral. C'est une façon comme une autre d'aller chercher du financement pour LA cause. Cela étant dit, c'est le seul Parti fédéral qui soit capable de défendre le projet de société québécois et c'est pour ça qu'il voter pour les candidat-e-s du Bloc dans tous les comtés du Québec.

Le Nouveau Parti Démocratique, comme son nom l'indique, n'est présent sur la scène fédérale que depuis 40 ou 50 ans. Tous comprendront que s'ils avaient eu à prendre le pouvoir à Ottawa, ils l'auraient fait depuis fort longtemps. C'est un Parti qui a le verbe à gauche et à qui on doit la majorité de nos programmes sociaux. Il semble que les travailleurs, qui en bonne partie financent le NPD, n'ont pas assez confiance en lui pour l'élire à la tête du pays.

Ce Parti moribond, ou est-ce Joe Clark qui est moribond, tente de faire croire à l'électorat canadien qu'il peut renaître de ses cendres et prendre le pouvoir le 27 novembre prochain. Il y a au moins trois personnes qui le croient, Joe, sa femme et sa fille. Il est vrai que le Parti Conservateur peut brouiller les cartes dans plusieurs comtés de l'Ontario et que cela pourrait favoriser l'équipe de Jean Chrétien. Joe Clark sera sans doute nommé sénateur par les Libéraux, pour services rendus.

Il en va des communistes comme chez les vieux "nationaleux". Ils ont la nostalgie de voir ériger en système une idéologie qui, sur papier, semble pouvoir offrir des résultats incroyables. Parlez-en à Alain Vigneault, entraîneur des Canadiens de Montréal au hockey. Il vous dira que la partie ne se gagne pas sur papier mais bien sur la patinoire

Un arc-en-ciel à titre de logo pour une formation politique? Il fallait y penser. Puisqu'il s'agit du Parti de la Loi Naturelle, cela est tout naturel. Pour ceux et celles qui ne connaissent pas ce Parti, il s'agit d'un regroupement d'hommes et de femmes qui, jambes croisées, tentent de se péter la tête au plafond. Mais comme le veut la loi naturelle de la pesanteur, ils n'y parviennent jamais. Mais, pour eux, présenter des candidats à une élection fédérale, c'est une manière de financer leur mouvement.

Bien que ce logo soit en noir et blanc, il s'agit bien de celui du Parti Vert. Certes il n'y aura jamais assez de partisans pour l'écologie et la défense de l'environnement et tous les autres partis politiques devraient faire en sorte que celui-ci n'ait plus sa raison d'être en se faisant, eux aussi, les défenseurs de notre planète. S'il y a un candidat ou une candidate Vert dans votre comté et que vous n'avez pas d'autres attaches partisanes, votez pour lui ou elle.

Il s'agit ici, d'une autre forme de parti vert: le Parti Marijuana. C'est le seul Parti où les candidats défaits sont pris d'un rire inextinguible lorsque les résultats sont annoncés. Notre planchiste national a d'ailleurs conservé sa médaille d'or aux jeux de Nagano, au Japon, après avoir fait la preuve que la "mari" qu'il avait dans le sang provenait de la fumée des autres. Il avait sans doute assisté à une assemblée de ce parti quelques jours avant la compétition.

Pour finir en beauté, voici le Parti Héritage du Canada pour qui le français ne fait pas partie le l'héritage canadien. Un site Internet en anglais et des circulaires publicitaires en anglais cherchent à faire que les Anglais votent pour un Canada Anglais d'un Atlantique à l'autre.

Sondage

Compte tenu de ce qui précède, pour qui voteriez-vous le 27 novembre.
Libéral
Alliance
Bloc Québécois
NPD
Concervateur
Communiste
Loi Naturelle
Vert
Marijuana
Héritage Canada

Résultats

VOIR AUSSI:
Ce que Hector & Môman pensent de l'élection du 27 novembre
Ce qu'il et elle pensent des fusions des municipalités au Québec
L'Homo Électoralus Québécus


Votez pour ce site au Weborama

La Page @ Prince

Cette page est conçue et réalisée par: les éditions fernand prince enr.