Mission 
Approche pro-active 
Personnel 
Ressources 
Principal ass 
 
Liens externes 
Folies 
Accueil

SIXIÈME PETITE FOLIE 

Non, les participes passés employés avec l'auxiliaire être ne s'accordent pas toujours avec le sujet du verbe
 
Jusqu'à présent, il a été question des participes passés employés sans auxiliaire et des participes passés employés avec l'auxiliaire avoir. C'est maintenant au tour des participes passés employés avec l'auxiliaire être. La prochaine Petite folie grammaticale ne traitera pas des participes passés. Il y sera plutôt question des compléments déterminatifs, qui causent des maux de tête à de nombreux scripteurs. Nous traiterons ultérieurement des nombreuses exceptions se rapportant aux participes passés employés avec l'auxiliaire avoir.
 

Vos forces, vos faiblesses 

Repérez les participes passés et accordez-les, s'il y a lieu, en les écrivant dans la case appropriée. Vous pourrez ensuite comparer avec le corrigé.

1. Ils se sont adapté à leur condition de réfugiés.

2. Elle est allé à Ottawa afin d'analyser le conflit qui oppose les deux parties.

3. Les fables sont encore raconté régulièrement aux enfants, aujourd'hui.

4. Pierre et Jean-Paul se sont parlé sérieusement de leurs différends.

5. La pièce musicale que vous écoutez est considéré par les spécialistes comme un chef-d'oeuvre de la musique contemporaine.

6. Les fables que les enfants se sont raconté ont été écrit par Jean de La Fontaine.

7. Sachez, chers amis, que les enfants sont très impressionné par les loups figurant dans ces histoires.

8. Les recettes qui ont été mis au point par les chefs de la région ont été fort apprécié par les clients des grands restaurants québécois.

9. Chaque maison a été construit à partir de plans bien précis qui furent conçu par des architectes renommés.

10. Les présents qu'elles s'étaient donné, ce jour-là, les ont aidées à oublier les mots blessants qu'elles s'étaient échangé peu auparavant.

Cliquez ici pour voir le corrigé


Règle : lorsque le participe passé est employé avec l'auxiliaire être ou avec un autre verbe d'état, il s'accorde généralement en genre et en nombre avec le sujet du verbe, peu importe où ce sujet est placé dans la phrase. Pour trouver le sujet du verbe, posez les questions «Qui est-ce qui ?» ou «Qu'est-ce qui ?» avant le verbe.  

Ex. : Les armoires ont été fabriquées ici-même. 

Qu'est-ce qui ont été fabriqué ? Réponse : «les armoires», sujet du verbe, féminin pluriel. 

Ex. : Au moment où furent applaudis les musiciens, l'alarme retentit. 

Qui est-ce qui furent applaudi ? Réponse : «les musiciens», sujet du verbe, masculin pluriel. 
 
Attention, il ne s'agit ici que de la règle générale des participes passés employés avec l'auxiliaire être. Le participe passé peut aussi être celui d'un verbe pronominal. Les règles concernant l'accord sont alors plus complexes. 

Les verbes pronominaux sont ceux qui sont accompagnés d'un sujet et d'un pronom personnel de la même personne grammaticale (me, te, se, nous, vous, se). 

Ex. :

Ils se sont retrouvés. 
Les deux amis se sont serré la main. 
Je me suis approchée de lui, dit Marie. 
Juliette et Jeanne se sont absentées.

 

Il existe deux catégories de verbes pronominaux : 

1. Les verbes accidentellement pronominaux : verbes qui peuvent être conjugués parfois à la forme régulière, parfois à la forme pronominale. Lorsque ces verbes sont à la forme pronominale, leurs participes passés s'accordent avec leur complément d'objet direct si celui-ci est placé devant le verbe.

Il est donc nécessaire de substituer l'auxiliaire être par l'auxiliaire avoir et d'utiliser la règle se rapportant aux participes passés employés avec l'auxiliaire avoir.

Ex. : Ils se sont retrouvés après de longues années. (Ils ont retrouvé qui ? se, ayant pour antécédent le pronom Ils. Le participe passé est donc au masculin pluriel.) 

Ex. : La candidate s'est présentée aux membres du jury. (La candidate a présenté qui ? s', ayant pour antécédent le nom candidate. Le participe passé est donc au féminin singulier.) 

Ex. : Les lettres qu'ils se sont écrites les rapprochaient l'un de l'autre. (Ils ont écrit quoi ? qu', ayant pour antécédent lettres. Le participe passé est donc au féminin pluriel.) 

Ex. : Elles se sont écrit plusieurs lettres durant toutes ces années. (Elles ont écrit quoi ? plusieurs lettres, placé après le participe passé, qui demeure donc invariable.) 

2. Les verbes essentiellement pronominaux : verbes qui n'existent qu'à la forme pronominale ; les pronom me, te, se, nous, vous et se sont indissociables des verbes, ils en font partie intégrante (ex. : se méfier, s'absenter, se taire). Les participes passés de ces verbes s'accordent avec le sujet du verbe. On n'a donc qu'à utiliser la règle des participes passés employés avec l'auxiliaire être. 

Ex. :  Elles se sont méfiées de ce vendeur. (Qui est-ce qui se sont méfié ? Elles, sujet du verbe, féminin pluriel.) 

Ex. : Nous nous sommes désistés au dernier moment. (Qui est-ce qui se sont désisté ? Nous, sujet du verbe, masculin pluriel.) 
 

En résumé, il faut d'abord identifier la forme du participe passé (forme régulière, forme pronominale) ; il faut ensuite se demander si le participe passé est accidentellement ou essentiellement pronominal ; on choisit enfin la règle qui s'y rapporte. 
 


 

RENFORCEMENT DES CONNAISSANCES

A. Repérez et accordez correctement les participes passés employés avec l'auxiliaire être des phrases suivantes. Notez que ces dernières ne contiennent aucun participe passé d'un verbe pronominal. 

1. Moi, dit Jeanne, qui suis repu après avoir tant mangé, je dois faire quelques exercices qui m'aideront à bien digérer.

2. Marie, Luce et André sont revenu du restaurant après y être resté quelques heures pour discuter de sujets qui, selon eux, seront bien perçu par les membres lors de la future assemblée.

3. Vous, comme votre amie, semblez déçu de la tournure des événements qui sont au coeur du conflit.

4. Toutes les denrées étaient, à la grande stupéfaction de plusieurs,  répandu par terre.

5. Les données étaient évalué à toutes les deux semaines, mais les chercheurs, qui semblaient pourtant habitué à cette procédure, en étaient rendu à craindre les résultats.

Cliquez ici pour voir le corrigé


B. Repérez et accordez correctement, s'il y a lieu, tous les participes passés employés avec l'auxiliaire être. 

1. Louise et Andrée se sont soudainement aperçu que leurs amis étaient revenu d'une réunion à laquelle elles n'avaient pas été invité.

2. Les employés se sont cru obligés de manifester leur mécontentement face à la situation qui, depuis quelques semaines, s'était nettement détérioré.

3. Les étudiantes se sont ingénié à fabriquer de petits moteurs qui pourront être commercialisé bientôt.

4. De génération en génération, ils se sont succédé à la tête de l'entreprise qui, depuis les débuts, s'est rapidement doté d'une réputation sans faille.

5. Les villes et villages de cette région se sont dépeuplé depuis que la situation économique est en chute libre.

6. Maints marins se sont insurgé contre le tempérament belliqueux de leur capitaine.

7. D'anciennes plaies se sont ouvert lorsqu'ils apprirent que deux de leurs anciennes collègues s'étaient suicidé.

8. Ils se sont parlé ouvertement après le débat et se sont serré la main comme s'ils s'étaient toujours bien entendu.

9. À la lumière des études qui ont été réalisé récemment, ils ont modifié leur mise en marché et se sont donné une année pour atteindre leurs objectifs.

10. De cette discussion ont été émis des propositions qui, bien qu'elles ne plairont pas à tous, seront à coup sûr acheminé à la direction de l'institution.

 
Cliquez ici pour voir le corrigé

 


Nous vous invitons à consulter les excellentes chroniques linguistiques réalisées par Marie-Éva de Villers, notamment, auteure du Multidictionnaire de la langue française.

Chroniques de Marie-Éva de Villers

 

 

 

Fol ecrit

 

Retour