Mission 
Approche pro-active 
Personnel 
Ressources 
Principal ass 
 
Liens externes 
Folies 
Accueil

SEPTIÈME PETITE FOLIE 

L'accord des compléments déterminatifs : un défi 

Les compléments déterminatifs sont introduits par des prépositions (à, de, pour, sans et d'autres). Leur accord cause souvent des difficultés quasi insurmontables chez toute personne qui doit rédiger : doit-on les mettre au pluriel ou les laisser au singulier? (Pour en connaître davantage au sujet des prépositions et de l'emploi de certaines de celles-ci, consultez les numéros 428 à 440 du Précis de grammaire française, de Maurice Grevisse, notamment.) 

À notre connaissance, peu d'ouvrages de référence linguistique font mention de l'accord des compléments déterminatifs. La dernière édition de l'ouvrage Le français au bureau, le Multidictionnaire, de Marie-Éva de Villers, et les différents dictionnaires usuels demeurent les meilleures sources, selon nous. 

Vos forces, vos faiblesses 

Repérez et accordez, au besoin, les compléments déterminatifs des phrases suivantes. 

1. Au déjeuner, on nous a servi de la délicieuse confiture de fraise et de la gelée de cerise, toutes deux produites en Abitibi.

2. À qui appartiennent ces paires de patin et de gant?

3. Plusieurs nids de fourmi et tous les nids d'oiseau ont été détruits par les enfants.

4. Vos états de service sont tout à fait irréprochables.

5. De nombreux accidents d'automobile se produisent lors des longues fins de semaine, et ce, surtout à cause des excès de vitesse.


Cliquez ici pour voir le corrigé



Véritables casse-tête, les compléments déterminatifs défient la logique. Le moyen le plus sûr de les accorder correctement est de se référer, nous le répétons, à la dernière édition de l'ouvrage Le français au bureau, à un dictionnaire des difficultés, tel que le  Multidictionnaire, de Marie-Éva de Villers, qui est excellent à ce chapitre, ou encore à un dictionnaire usuel. Certains sites Web, tels que les chroniques linguistiques réalisées par Marie-Éva de Villers (mentionnée à la fin de la sixième Petite folie grammaticale), traitent de cet aspect. 

Les compléments déterminatifs introduits par la préposition de sont les plus fréquents et leur accord est des plus difficiles à maîtriser. Ainsi, aucune logique ne justifie l'accord au singulier ou au pluriel des compléments contenus dans les expressions suivantes : 

de la confiture de framboise 
de la confiture de fraises 
de la marmelade d'oranges 
du jus d'orange 

L'usage est d'ailleurs parfois flottant chez les linguistes et dans les différents ouvrages de référence linguistique. 

De façon générale, cependant, on peut suivre les règles suivantes : 
 

A. Quand le complément déterminatif exprime l'espèce, la classe en général, la matière ou la nature du mot complété, ou encore une abstraction ou une réalité indénombrable, la tendance est de le mettre au singulier, comme dans les exemples suivants : 

des toiles d'araignée 
des chefs d'entreprise 
des chefs de service 
des offres de service (même si l'on dit « offrir ses services ») 
des styles de vie 
des fins de semaine 
des rapports d'activité (des rapports sur l'activité de la société) des rapports d'activités (des rapports  sur des activités de la société) 
 

B. Lorsqu'il suit les mots « liqueur », « sirop », « jus », « gelée », le complément est le plus souvent au singulier. Cependant, lorsqu'il accompagne les mots « pâte », « marmelade »,  « confiture » et  
« compote », le complément est habituellement au pluriel, comme dans les expressions suivantes :  

liqueur de chicouté 
jus de raisin 
gelée d'abricot 
 
pâte d'amandes 
confiture de fraises (mais confiture de framboise) 
compote de pommes 
 

C. Bien entendu, si le complément comporte l'idée de plusieurs objets ou quand on considère la quantité ou la diversité des êtres ou objets qu'il représente, il prend la marque du pluriel :  

un pays de montagnes 
une salle de conférences (de spectacles, de réunion(s)...) 
un ordre d'idées 
une dégustation de vins et de fromages 
 

D. Quand le mot complété est  au pluriel et que son complément est lui-même suivi d'un autre complément ou d'un adjectif qualificatif, on tend à mettre l'ensemble au pluriel :  

des directeurs d'écoles secondaires (mot complété + complément + adjectif qualificatif ; mais on écrit « des directeurs d'école ») 
des demandes d'ajouts de règlements (mot complété + complément + complément) 
des chefs d'États francophones (lorsque les États sont francophones) 
des chefs d'État francophones (lorsque les chefs sont francophones) 
 

E. Lorsque les mots « espèce », « sorte », « variété », « catégorie »,  
« type », « classe », « genre »... sont au pluriel, leur complément est au pluriel s'il est concret et au singulier s'il a une valeur abstraite. Si ces mots sont au singulier, leur complément est le plus souvent au singulier, ce qui, par contre, n'est pas observé par certains auteurs et grammairiens renommés :  

des types de compléments (nom concret) 
des classes d'élèves (nom concret) 
certaines catégories d'individus (nom concret ; certains auteurs écrivent, au singulier, « une catégorie d'individus ») 
les variétés de produits (nom concret) 
des formes de bonheur (nom abstrait) 
ces types de collaboration (nom abstrait) 
 

F. Le pluriel s'impose quand le nom complément est généralement au pluriel lorsqu'il est employé dans le sens qu'il a dans l'expression : 

Ex. : une femme d'affaires (les affaires) 


RENFORCEMENT DES CONNAISSANCES

Repérez et accordez correctement, s'il y a lieu, les compléments déterminatifs des phrases suivantes. Au besoin, faites aussi l'accord des compléments et des adjectifs qui suivent les compléments déterminatifs. 
 

1. N'oubliez pas de présenter vos cartes de visite aux doyens de faculté de l'université.

2. Les mères de famille monoparentale de la Rouyn-Noranda ont assisté en grand nombre à la réunion qui a eu lieu dimanche soir.

3. Les professeurs d'université québécoise ont refusé de travailler lundi dernier.

4. Ce genre de livre est introuvable dans les librairies québécoises.

5. Comme les incendies de forêt ont ravagé vos érablières, vous devez immédiatement contacter votre compagnie d'assurance.

6. Ce type de comportement ne sera plus toléré par la direction de l'entreprise.

7. Les postes de comptable sont généralement pourvus d'une rémunération avantageuse.

8. Ces hommes seront les maîtres d'oeuvre de ce projet.

9. L'ordinateur est constitué d'un ensemble de dispositif très complexe.

10. Ses cris de détresse ont suffit à alerter des passants.

11. Les débuts d'année sont souvent marqués par la mise en place de plans d'action fort bien étudiés.

12. Des pertes de profit ont suivi ces stratégies de mise en marché désuètes.


Cliquez ici pour voir le corrigé



Saviez-vous que la (petite) réforme de l'orthographe de la langue française de 1990 a eu peu de répercussions sur le plan de l'accord des mots et de leur orthographe? En fait, une grande quantité de propositions ont été soumises au Conseil supérieur de la langue française de France. Cependant, rares sont celles qui ont été adoptées. 

Malgré cela, les dictionnaires tout comme les grammaires font mention des rectifications orthographiques et admettent l'ancienne et la nouvelle forme des mots rectifiés (« tire-bouchon » et « tirebouchon », par exemple). Ils assurent ainsi une transition tout en douceur. 

Une prochaine Petite folie grammaticale traitera fort probablement de cette fameuse réforme de l'orthographe. 


Savez-vous ce qu'est la « chouenne de Charlevoix »? Pour le découvrir, consultez le site Web de Colette Tremblay. Il renferme de riches renseignements se rapportant à la langue française. 


Ne ratez pas la prochaine Petite folie grammaticale. Il y sera question de l'accord du verbe avec les mots collectifs. 
 

Fol ecrit

 

Retour