Alfred Ouellet
Accueil Album photo Registre Mes livres Historique Témoignages Articles de journal Faits nouveaux Curés disparus Mariages (1942-1973) Défunts (1942-1969) Alfred Ouellet Ferme Adélard Paquet Aide à la colonisation Aide à l'établissement Le plan Vautrin Carte du territoire Documents retrouvés 75 ans ont passé... Espace F - Matane

 

Alfred Ouellet
(1961)


Célibataire, M. Ouellet partage sa maison avec sa mère et sa sœur

15e – Alfred Ouellet, Saint-Nil, Matane

                                  TABLEAU DES POINTS DU CONCOURS

Points

Constructions

Outillage

Cheptel

Système d'exploitation

Défrichement

Potager

Mérite personnel

Item divers

Total

Alloués

160

50

200

      300

90

100

25

75

1 000

Conservés

125

45

177

      238

81

81

22

55

   824


Célibataire âgé de 39 ans, M. Ouellet est un grand travailleur. Il est en train de s’organiser un domaine qui lui donnera la belle indépendance que procure la culture du sol. Méthodique, ouvert aux idées progressives, il recherche les conseils de son agronome afin d’orienter son entreprise dans la voie du succès.

Ferme de 100 acres , dont 50 sont en culture, le reste consistant en un bon boisé de ferme que le concurrent entretient bien. Il l’éclaircit, ramasse le bois mort et nettoie le fonds de façon à favoriser la croissance des essences utiles et désirables. Il constitue chez lui une source constante de revenus.

La maison de 22’ x 20’ , avec rallonge de 22’ x 10’ , est confortable et propre. Bien peinturée à l’extérieur et à l’intérieur, elle comporte une belle cave de 6’ , le chauffage central, la chambre de toilette et une foule d’accessoires que l’électricité permet d’utiliser. L’aménagement d’un beau solarium, l’ensemencement d’une petite pelouse et la plantation d’arbustes concourent à l’embellir. Elle est très bien tenue par la mère et la sœur du concurrent qui demeurent avec lui.


Quoique modeste, la demeure confortable et propre convient bien à cette petite famille

M. Ouellet projette pour l’an prochain l’érection d’une belle grange-étable qui sera munie de toutes les commodités, car il est présentement trop à l’étroit. Un hangar à bois, une laiterie de 10’ x 12’ et une remise à instruments de 50’ x 21’ complétaient les dépendances.


Bon reproducteur de race pure qui préside aux destinées du troupeau

Le maître est bien outillé pour ses travaux et prend un soin jaloux de ses instruments qui comprennent : deux tracteurs dont l’un sur chenilles, charrue, herses, semoir, épandeur, rouleau, faucheuse, râteau, batteuse avec souffleur, lieuse, etc.

C’est une terre accidentée, dont le fonds est bon, se cultivant tout de même assez bien. L’épierrement a demandé une somme considérable de travail et l’égouttement reste à parfaire. Les récoltes ont certainement profité de l’application de 100 tonnes de marne et de 3 tonnes d’engrais chimiques. La rotation des cultures débutait pour de bon, alors qu’elles devront se succéder selon un cycle de 4 ans. Une partie de la ferme servira de pacage permanent naturel, à cause de rochers que l’on ne peut évidemment déplacer. Les pacages étaient bons et les céréales de rendement supérieur.

La ferme produit amplement pour bien nourrir le cheptel suivant : un taureau ayrshire de belle qualité, 7 vaches, une taure, quelques porcs, un bélier, 6 brebis, 8 agneaux et environ 75 oiseaux à la basse-cour. Tous ces animaux étaient en bonne condition, reflétant la bonne alimentation et le soin du bon éleveur.


Le fonds de terre est bon

Un petit potager situé à proximité de la maison pourrait produire davantage, mais suffit néanmoins aux besoins de cette petite famille. La pesée du lait est bien faite, mais l’on ne tient pas de comptabilité. L’on se prive ainsi d’une foule de renseignements très utiles dans la régie efficace d’une exploitation agricole. Ce jeune défricheur, ouvert au progrès, aimant à se renseigner des choses de sa profession, est à s’édifier graduellement un beau domaine agricole.