FÊTE NATIONALE DU QUÉBEC 2001

Si on se lançait des fleurs...

Québécois, Québécoises
Le goût me vient ce soir
De fleurir avec vous ce coin de pays
Un pays aussi fort que ses rêves
Une chorégraphie de fleurdelisés
Qui se balancent au vent de la fierté

Oui si on se lançait des fleurs

Des bourgeons fleuris dans nos regards
Qui germeront entre les pierres de nos différences
Des semences d’annuelles et de vivaces
Pour nous dire  Oh! Combien nous sommes tenaces!

Oui si on se lançait des fleurs

Des fleurs plein la tête et le cœur en fête
Des bouquets de « Je t’aime » beaucoup, passionnément
Des fleurs de tous âges et de tous temps
Qui raconteront notre histoire:
Le Québec au cœur du monde

Oui si on se lançait des fleurs

Une volée de 7 millions de fleurs
Parfumée aux fleuris d’une langue belle et fière
Qui germe contre vents et marées
Des mots bien enracinés dans une terre fertile
Et qui se tiennent fièrement debout dans le jardin des saisons

Québécois québécoises
Si on se lançait des fleurs...
Des pétales d’amitié et de respect
Une floraison qui nous donne raison
De fêter fièrement  dans la langue de ce pays
Notre Fierté Nationale Québécoise.

Bonne Fête Québécois Québécoises.
Si on se lançait des fleurs…

Bienvenue à la fête à Ferme-Neuve, ce samedi 23 juin 2001
C'est avec grande joie que j'ai accepté d'écrire et de faire la lecture sur ce thème : Si on se lançait des fleurs...
car Gaston Miron disait:
Je sais que la poésie parle la même langue dans toutes les langues.
Je sais qu’elle est une autre langue dans la même langue. Je sais que la poésie n’a qu’une seule patrie,
la langue, mais ma langue, elle, ma langue à moi, ma langue à nous, a une patrie : le Québec. » Gaston Miron

Gert

retour AU PAYS
retour page d'accueil                                                        

juin 2001