Ascendance matrilinéaire de Manise Morin


Manise Morin est née le 8 septembre 1905 à Masson et est baptisée le lendemain sous les prénoms Marie Lea Blanche Aurore à Notre-Dame-des-Neiges de Masson. Elle étudie chez les sœurs de Sainte-Marie à l'école Notre-Dame-Auxiliaire. Elle obtient son diplôme en 1922 et elle débute dans l'enseignement à l'école Ribot d'Angers. Elle enseigne ensuite pendant 25 ans à l'école Saint-Louis-de-Gonzague de Masson.

Elle finit sa carrière d'enseignante à l'école où elle a fait ses études. Manise fait partie de la chorale Sainte-Cécile pendant plus de soixante ans. Elle décède le 6 janvier 2001 et est inhumée à Masson.



Ascendance patrilinéaire de Manise Morin

I
Manise Morin
II
Joseph Morin
12 septembre 1904
Notre-Dame-des-Neiges
de Masson
Arzélie Constantineau
III
Joseph Trefflé Constantino
19 novembre 1878
Saint-Grégoire de Nazianze de Buckingham
Élisabeth Racicau
IV
Charles Racicot
22 octobre 1851
Saint-Grégoire-de-Nazianze de Buckingham
Nancy Larose
V
Gabriel Deguire dit Larose
30 janvier 1826
Saint-Benoît
Adélaïde Chéné
VI
Charles Chêné
8 janvier 1798
L'Annonciation d'Oka
Marie Louise Viaux
VII
André Viaux
20 septembre 1773
Saint-Laurent
Cécile Aubry dite Thècle
VIII
François Aubry
13 octobre 1749
Saint-Laurent
Cécile Groux
IX
Jean Grou
15 juillet 1708
Notre-Dame de Montréal
Jeanne Cousinot
X
Jean Cousineau
2 janvier 1690
Notre-Dame de Montréal
Jeanne Besnard
France
XI
Mathurin Besnard
11 octobre 1672
Notre-Dame de Québec
Marguerite Viart
(fille du roi)
XII
Pierre Bourbier
avant 1650
probablement à
Brie-Comte-Robert,
Île-de-France, 77053
 
Catherine Lecomte

Sources :
Registres paroissiaux.
Généalogie des Français d'Amérique du Nord, version 2017 de Denis Beauregard.
Banque de toponymie de la ville de Gatineau, [En ligne]. [https://www3.gatineau.ca/servicesenligne/BanqueNom/NomDetail.aspx?NoDossier=2560] (Consulté en 2018).