Transport  en  commun de Montréal

Prolongement du Métro (Section Rive Sud)

     Il est souhaitable qu'après étude, on arrive à la conclusion de prolonger le Métro (2 stations additionnelles): Rond point St-Hubert et Parc d'incitation Brossard au lieu d'un monorail et de la voie de l'estacade. Ceci aura pour effet d'éviter des constestations qui pourront voir le jour dans l'avenir (les habitants de l'Ile des Soeurs).


Politique d'offre et de demande

   Une commission de transport offre des services adéquats et le public toute catégorie, répond par un accroissement de l'achalandage. L'offre, pour être un facteur d'augmentation du nombre de passagers, doit tenir compte d'une restructuration du système de transport par autobus et métro. Un comité d'études composé de gens du milieu doit être formé dont les membres se composeront d'un minimum de personnes qui auront pour tâche de présenter un rapport dans un délai assez court. Beaucoup de questions restent en suspens comme:

   Pourquoi les transporteurs ne privilégient pas la politique de la quantité offerte par rapport à la quantité demandée? 

1 - Est-ce que ce sont les propriétaires d'autos qui boudent le transport en commun?

2 - Est-ce que le taxi fait partie du transport en commun; si non, pourquoi des  passagers qui ne possèdent pas d'autos prennent le taxi et non pas le metro et l'autobus etc.?


 différentes avenues sont:

a)   Transparence vis à vis de la clientèle

                -    Afficher les horaires bien en vue;

                -    Communiquer (anglais et en français) tout retard et toute information relative.

b)  Considérer la clientèle comme le produit du plan d'affaire;

                -     Faire part à la clientèle de tous problèmes la concernant.

En d'autre terme la communication doit être reponsable et franche.

Conséquemment on assistera à une efficacité sans borne de toute société de transport de passagers à bon marché. 


   Efficacité du transport (gestion):

  Une réduction de la fréquence (politique d'offre et de demande) et une réorganisation en profondeur aura pour effet de diminuer les coûts et de rentabiliser systématiquement l'industrie. Intuitivement le transport en commun fera peau neuve et on assistera à un service fiable et de qualité
rgner la vie des gens même quand il est porté à croire que le cas d'accident mortel est uicidaire.

1 - Identification des stations cibles;

2 - Conduite avec vigilance à l'entrée de toutes les stations;

3 - Campagne de sensibilisation sur les quais par le biais de la sono particulièrement...

    En agissant ainsi, on veut protéger les employés qui subissent les conséquences de cette tragédie. Tout est relatif et chaque accident est un cas particulier. Tous les sujets ne vivent pas le moment de la même manière. La prévention vaut toute guérison. Pour ce faire des comités pourront être formés qui auront comme tâche de recueillir des informations auprès des gens qui vivent de près l'expérience en l'occurence les acteurs principaux.

Rentabililité du transport en commum

Il faut réorganiser en profondeur afin d`enlever des postes inutiles au niveau des gestionnaires de bas niveau, ce qui aura pour effet de diminuer considérablement la masse salariale. Des changements majeurs sont de plusieurs ordres:

1 - arrêter de penser que la STM ne peut pas se rentabiliser;
2 - la gérer comme une entreprise  de fierté pouvant se suffire au lieu d'une parapublique parasite;
3 - la diriger selon les critères tenant compte des modèles de gestion du personnel;
4 - garder à l'esprit qu'un forgeron n'est pas un charpentier et vice et versa, tout cela en  ce qui concerne la promotion et l'embauche du personnel cadre.
5 - Les apprentis sorciers doivent être mis à l'écart pour laisser la place à des spécialistes que la STM peut retrouver dans sa cour. (compilation des C.V., preuve à l'appui).
6 - Tenir compte de l'offre et la demande et de ne pas augmenter indûment la masse salariale.
 
Autre facteur de rentabilité
 
a) S.S.T.
L'élaboration d'un programme de prévention et son application stricte produit des effets positifs tels des employés motivés qui aiment leur travail allant jusqu'à donner le rendement attendu. Tout cela a pour effet un taux d'absentéisme presqu'inexistant. C'est ce type de bénéfice sous-jacent à la responsabilisation en matière de santé sécurité au travail.
b) Motivation
Cet art n'est pas l'apanage de tous. Cette technique demande beaucoup de tacts. Est-ce à dire que les gestionnaires pauvres à la base sont incompétents pour rendre leurs subordonnés motivés. Le débat porte sur une fausseté car les gestionnaires devraient arrêter de se leurrer, prétextant que tout peut s'apprendre sur le tas; ils doivent, après avoir été nommés, sans délai, s'instruire dans une faculté en autant que la capacité de le faire existe.
Un aperçu sur quelques facteurs de motivation:
 
-Reconnaissance;
-valorisation;
-Respect;
-Hygiène;
 
Le salaire n'est pas une source de motivation.
 
Ceci constitue une opinion et une mise en garde. si les concernés, pour une raison quelconque, préfèrent l'ignorance alors l'histoire les jugera car même la gestion des sociétés comporte une responsabilité sociale.
Pourquoi les entreprises publiques et para ne doivent pas être organisées avec méthodologie.                                       

N.B.: l'auteur est chauffeur d'autobus, opérateur de métro et passager,  il connaît les solutions et les moyens d'application.

Léonel st-Louis, B.Sc. (Relations de travail)
2690 Napoléon, Brossard, Qué. J4Y 1W2 

 

Copyright © 2003-2011, ASA. Tous droits réservés