Titres antérieurs toujours chez les libraires

Activités et publications 2018

Publications en 2016 / 2017

Publications en 2015 / 2016

Publications en 2014 / 2015

Publications en 2013 / 2014

Publications en 2012 / 2013

Publications en 2011 / 2012

Publications en 2010 / 2011

Publications en 2009 / 2010

Publications en 2008 / 2009

Publications en 2006 / 2008

Publications en 2005 / 2006

Les premiers livres

C’est grâce à l’Heure du conte que Louise a développé un gout pour l’écriture. Après quelques années d’animation de cette activité, elle a réalisé qu’il n’y avait pas toujours les histoires qu’elle aimait. Elle a donc commencé à en écrire…

Magazine Lurelu Le magazine Lurelu organise un concours littéraire à chaque année. En 1993, Louise décide d’y participer mais sans succès. En octobre 1994, pour une seconde fois, elle participe à ce concours en présentant un conte et le gagne. En janvier 1995, la revue Lurelu publie ce conte dont le titre est « Le grand lit de la petite mimi ».

Le lit à Grimaces Une année plus tard, son conte est maintenant sur les tablettes par millier d’exemplaires avec comme titre « Le lit à grimaces » aux édition Les 400 coups. Depuis un an, il est même rendu en France avec 5000 exemplaires. La maison d'éditions Scolastic a acheté 2500 copies de ce livre pour les francophones hors du Québec. « Le lit à grimaces » vise les jeunes de trois à huit ans environ. Il est un bestseller des livres jeunesse et a été finaliste du prix Monsieur Christie. L’illustratrice de ce conte est Doris Barrette.

Après la belle réussite de son premier livre, elle publie à l’automne 2000 un autre conte intitulé « Les monstres du prince Louis » illustré par Christine Battuz aux éditions Les 400 coups. Ce conte s’adresse aussi aux jeunes de trois à huit ans. Il y a 3000 exemplaires sur le marché. Les Monstres du Prince Louis Louise est inspirée par les enfants. La façon dont ils agissent lui donne plein d’idées. Pour « Le lit à grimace », c’est sa propre fille Geneviève qui l’a inspirée. Celle-ci ne voulait pas dormir dans son lit, elle préférait plutôt aller se coucher sur le tapis. Pour ce qui est de son conte « Les monstre du prince Louis » les enfants l’ont encore inspirée. L’idée du prince qui rapporte des monstres à la maison lui est venue des enfants qui rapportent des roches, des branches, ou encore des insectes. Louise a déjà pensé à arrêter l’animation de l’Heure du conte car c’est très exigeant. Cependant, elle s’est dit qu’en arrêtant, elle n’aurait plus d’enfants autour d’elle pour l’inspirer. Pour elle, les enfants sont une grande banque d’idées.

Les bêtises des parentsLes parents font-ils vraiment des bêtises ? Il semble que oui. Les enfants adorent cette histoire, car ils peuvent rire un peu des gaffes de papa et de maman. Bien que les petites erreurs des parents soient sans conséquence graves, les enfants aiment savoir qu’ils ne sont pas les seuls à être étourdis. Un texte drôle avec des illustrations très colorées.

Illustrateur: M. Rogé Girard, Editions Dominique et Compagnie, collection « À pas de loup », niveau 2 de lecture.

Les bêtises des enfants

Le livre « Les bêtises des enfants » est sorti en février 2003, dans la même collection, les parents auront leur revanche, car comme eux, les petits multiplient, bavures, impairs et bévues. Les parents pourront ainsi revivre les pires bêtises de leurs moussaillons, que ce soit en voyage à la mer ou à la maison dans le confort chaleureux où tous partagent les meilleurs souvenirs.

Illustrateur: M. Bruno St-Aubin, Editions Dominique et Compagnie, collection « À pas de loup », niveau 2 de lecture.

En septembre 2000, Louise publie une nouvelle dans le livre « Futurs sur mesure » aux éditions Pierre Tisseyre. Ce livre est un colleFutursctif de l’Association des écrivains québécois de la jeunesse et regroupe onze nouvelles. Celle de Louise s’intitule « Le prix de la beauté ». La manipulation génétique, ça vous dit quelque chose ? Avez-vous déjà entendu parler des OGM ? Qui sait ? Un jour, vous mangerez peut-être des tomates-patates, des carottes-ognons ou des concombres-radis ! Que dire du décodage du génome humain. Qu'arrivera-t-il des gènes qu'on jugera défectueux ? Et si certains gènes étaient récupérés par un autre organisme vivant, comme les araignées ! Qu'arriverait-il ? Voilà ce que racontre la nouvelle « Le prix de la beauté ».

 

En septembre 2003, Louise publie un texte dans le livre « Les nouvelles du sport» aux Éditions Vents d'Ouest. Ce livre est un collectif annuel de l’Association des écrivains québécois de la jeunesse et regroupe seize nouvelles. Celle de Louise s’intitule « Il me faut des ailes».


Futurs

C'est un récit qui en dit long sur les peurs que nous nourrissons parfois. Peut-être les découvrons-nous en jouant à l'école... Qui sait ? L'histoire en fait état et il faut voir comment le sport en équipe permet de réduire certaines difficultés de la vie d'un enfant.

 

 

Un extrait de la nouvelle «Il me faut des ailes» est publié dans le livre ( page 80) «Rendez-vous» manuel de Français au premier cycle du secondaire, chez Graficor Chenelière Éducation.

 

 

Les bêtises des enfants


Le secret de la lanterne est la première parution de Louise chez « Les éditions du soleil de minuit », une maison spécialisée dans la traduction directe vers une autre langue. Ici, Louise raconte une hitoire ayant pour héros un amérindien. Le texte en français et en algonquin accompagne les magnifiques illustrations d'Élaine Côté. Cette histoire est à la fois un conte et une légende montrant les liens d'amitiés entre les colons et les Autochtones du début du 20e siècle.

Illustratrice: Mme Élaine Côté,
Les éditions du Soleil de minuit
,
collection « Albun du crépuscule».

De plus, dans « Lisez sur le sujet 2006-2007 », ce titre, ainsi que plusieurs autres du Soleil de minuit, sont regroupés par la Bibliothèque et Archives Canada sous le thème « Récits autochtones », une belle récompense pour les efforts de l'édit

Album choisi pour la semaine de lecture du 4 au 8 octobre 2004 par la Bibliothèque publique d'Edmonton. Plusieurs titres d'auteurs du Québec figurent sur les listes de choix pour cette semaine de lecture. ( primaire, secondaire. )

En septembre 2004, un autre texte de Louise est accepté dans le livre
« Virtuellement vôtre » aux Éditions Vents d'Ouest. Ce livre est un collectif annuel de l’Association des écrivains québécois de la jeunesse et regrouFuturspe quinze nouvelles. Celle de Louise s’intitule
« Aster »Aster, moitié conte, moitié science-fiction, vous amènera dans un monde réel ou imaginaire, cela dépend de la façon dont vous en ferez la lecture, mais attention, il y a une attrape!

 

 

 

Prochain rendez-vous à l'automne 2005 où un nouveau texte de Louise sera publié dans le collectif de l'AEQJ dont le titre provisoire est « Les baguettes en l'air » toujours aux éditions « Vents d'Ouest ». Son texte s'intitule « Baguette en miettes », une des histoires pas très ordinaires sur la magie. À bientôt!
De plus, un nouveau texte sera aussi publié aux « Éditions Soleil de minuit ». Un conte attachant sur les misères des peuples en guerre présenté en français et en vietnamien.

Liens utiles