DIVERS ARTISTES

CAFÉ BRASIL

Je croyais au début que ce disque serait une compilation de différents choros. Mais c'est un disque enregistré en 2000 et 2001. Plusieurs générations sont réunies, le groupe Conjunto época de ouro, Paulinho da Viola, Ademilde Fonseca, Joao Bosco, Martinho da Vila, et quelques plus jeunes comme Marisa Monte et Leila Pinheiro. Je vais parler en premier des pièces chantées. J'aime bien "Choro chorao" par Martinho da Vila, une des très belles découvertes pour ce disque. Martinho a une voix vraiment spéciale, qui rend très bien cette triste mélodie sur un beau rythme doux de choro. Joao Bosco interprète la chanson "Titulos de bobreza", une de ses compositions en collaboration avec Aldir Blanc. Il y a aussi "Pastora dos olhos castanhos", chantée par Paulinho da Viola.

Et comme surprise il y a la chanson "Jamais", une douce composition de Jacob do Bandolim et Luiz Bittencourt. Avec une très belle interprétation de Leila Pinheiro qui fait rarement du choro, selon ce que je connais de son répertoire. "Onde andaras" est très bien interprétée par Marisa Monte. Une très belle composition de Caetono Veloso et Ferreira Gullar. Marisa excelle sur cette belle douce mélodie avec des passages peu commun. Parmi les 10 pièces musicales il y a vraiment de très belles choses. Il y a un des grands succès du choro, "1 : 0", sur un rythme rapide. Cette versions est jouée par Altamiro Carrilho (flûte et piccolo) et Carlos Malta (sax ténor), accompagnés par le groupe "Conjunto época de ouro".

Il y a "Sarau para radames", une belle composition de Paulinho da Viola. Paulinho joue le cavaquinho et réussit un très beau duo avec Rildo Hora à l'harmonica. Sur "Brasileirinho", Henrique Cazes (cavaquinho) et Joel do Nascimento (mandoline) réussissent une superbe  performance. La meilleure version que j'ai entendu à ce jour. Même si c'est très rapide, les notes sont jouées très clairement sur la mandoline et sur le cavaquinho. La complicité des musiciens est évidente, surtout où ils jouent la mélodie ensemble et sur la superbe finale. Et il y a une superbe version de la composition de Jacob do Bandolim, "Noites cariocas". Sur cette très belle mélodie, l'accordéon jouée par Sivuca est vraiment superbe, tout comme la mandoline. Ce disque réunit plusieurs générations avec un point commun, la belle musique de style choro.

©  Écrit par Louis Briand en Octobre 2001
Page précédente           Page d'Accueil           Écrivez-moi