SAUDADE DO BRASIL

Ce disque fait partie de 3 superbes albums qui me furent donnés en cadeaux par Régis, un ami brésilien qui est un très grand fan d'Elis Regina. Cet album double est un enregistrement en studio des chansons du spectacle du même nom qui a débuté en mars 80. Ce spectacle avait comme sujets, la condition de la société brésilienne, pauvre, sans culture, sans emploi, sans vie. C'est un disque de style que l'on nomme souvent "concept", chaque chanson s'enchaîne à la suivante, du début à la fin.

Ça débute très bien avec "Abertura/arrastao/lapinha", un très bon medley musical. À la fin de "Terra de ninguém" Elis fait une belle entrée vocale et poursuit avec une belle version de "Maria Maria". J'aime bien le rythme saccadé et les parties vocales superbement chantées par Elis qui semble en très grande forme. Après un bel enchaînement il y a "Agora ta", une superbe samba rapide où Elis excelle vraiment avec des improvisations vocales et une façon de faire danser les mots.

Ensuite il y a un autre beau petit chef-d'oeuvre d'interprétation, "Alô, alô marciano". J'adore cette chanson avec un beau petit rythme doux où elle emploi plusieurs styles de voix, du Elis Regina à son meilleur. Ensuite il y a une belle chanson de style différent, "Cançao da américa".

"O primeiro jornal" est une des belles surprises de cet album. Une belle petite chanson sur un ton humoristique, qui me fait bien sourire par ses arrangements. Une belle petite mélodie très bien interprétée. À certains endroits Elis roule les "RRR" de très belle façon. Sur la douce chanson "Moda de sangue", qui à certains endroits a un petit fond de bossa, il y a du beau piano par Cesar Camargo Mariano et une voix douce et sensuelle d'Elis qui va bien avec le piano.

Après une entrée de batterie sur un rythme militaire il y a "Presidente bossa nova", une belle courte chanson avec une belle mélodie. Sur "Conversando no bar" il y a une belle voix émotionnelle d'Elis sur certains passages et des beaux arrangements de cuivres.

Après quelques chansons douces ça se poursuit avec "Mundo novo vida nova" qui est juste un peu moins douces que les chansons précédentes pour amener "Aquarela do Brasil". Avec des percussions et voix indiennes, ce grand succès du Brésil est abordé par Elis avec un style très original. Elis interprète la chanson, pendant que plus fort en avant plan les voix indiennes dominent.

Sur "O que foi feito devera", les vocaux en arrière plan sont très bien réussis et la voix forte et émotionnelle d'Elis est bien utilisée. Et ça se termine avec la chanson "Redescobrir", qui débute doucement, suivit par un beau petit rythme de marche. Un superbe album double qui, par son style et surtout sa qualité est selon moi, un vrai chef-d'oeuvre, parmi les meilleurs d'Elis Regina.

©  Écrit par Louis Briand en Août 2002
Page précédente           Page d'Accueil           Section Elis           Écrivez-moi