TREM AZUL

Ce spectacle a débuté en Juillet 81. Les arrangements sont de César Camargo Mariano, mais il ne joue pas pour le spectacle car Elis et lui venaient de divorcer après 9 ans de mariage. Le 19 septembre eût lieu le dernier spectacle d'Elis à Porto Alegre, sa ville natale. Par la suite elle chanta à Sao Paulo et Rio de Janeiro. Selon certaines personnes ce serait la première fois qu'elle aurait utilisé une "substance toxique" pour chanter. Avant le spectacle, elle a tombé par terre devant quelques personnes, dont Rita Lee.

Ce disque malheureusement a un son vraimnent mauvais qui empêche de bien entendre les musiciens. Le spectacle commence avec Elis qui parle sur un timbre de voix très mélancolique et ça démarre très rapidement avec "Aprendendo a jogar". Pour "Alô alô marciano", une composition de Rita Lee, elle n'est pas aussi bonne que sur "Saudade do Brasil", mais Elis réussit très bien sa partie vocale en utilisant plusieurs styles de voix. Il y a une belle version de la chanson titre, "O trem azul" avec du beau piano.

Parmi les chansons que j'aime bien, il y a "Vento de maio", avec une belle interprétation de cette mélodie qui est très spéciale. Il y a une belle partie avec 3 chansons, tout en douceur. Surtout la première, "Flora", avec de la belle guitare sur un style que j'aime bien. Une superbe interprétation d'Elis Regina. Ensuite il y a une très belle douce version de "Valsa de euridece", Elis rend bien cette douce mélodie, accompagnée par la guitare.

Elis parle aux spectateurs et poursuit avec une très belle douce version de "Me deixas louca". Juste par sa voix Elis donne style et vie à cette chanson. Par la suite, pendant plus de 3 minutes, Elis parle et fait rire les spectateurs. Elle présente les musiciens et s'amuse beaucoup.

Après ce passage doux du spectacle, il y a "Sai dessa". Avec cette chanson le spectacle redevient rythmé avec les cuivres et la batterie en évidences.  "O que foi feito de vera" est rapide avec une mélodie pas facile à chanter. Sa voix est vraiment spéciale lors des improvisations. J'aime bien aussi la belle douce version de "Maria Maria" qui débute seulement à la voix. Et le spectacle se termine avec Elis qui rechante la chanson titre "O trem azul". Un bon spectacle d'Elis Regina, mais malheureusement ce fut son dernier.

©  Écrit par Louis Briand en Août 2002
Page précédente           Page d'Accueil           Section Elis           Écrivez-moi