20 ANOS DE SAUDADE

Ce disque double est sorti en 2002 vingt ans après la mort de cette grande interprète du Brésil qui est décédée le 19 Janvier 1982, à l'age de 36 ans. Sur ce disque double il y a 28 pièces. Ça débute avec "Saveiros", une douce chanson avec une belle orchestration et une mélodie mélancolique. Cette chanson date de 1966 tout comme "Canto De Ossanha", une belle version en spectacle.

Elis fait une superbe interprétation sur "Cançao de nao cantar", une samba avec des beaux cuivres qui accompagnent bien Elis. Sur la version  de "Upa, neguinho", Elis est accompagnée par le Bossa Jazz Trio. Une bonne interprétation rapide et des passages pas facile à chanter, une des bonnes versions de cette chanson. J'aime bien "Lapinha", un style samba-choro rarement exploité par Elis. Elle interprète très bien la mélodie qui par endroit est très douce malgré le rythme rapide des instruments en arrière plan.

Il y a 2 chansons avec le célèbre joueur de "soccer", Pelé. J'aime bien "Perdao, nao tem" avec de la belle guitare, un bon rythme de samba et une belle douce mélodie. Pelé se débrouille pas mal lorsqu'il chante. La partie chantée à 2 est bien réussie et il y a aussi une partie où les 2 parlent ensemble. Sur "Vexamao", ça débute en parlant. Elis semble bien s'amuser en improvisant et riant à certain endroits, un rire très communicatif qui réussit d'ailleurs à faire rire Pelé.

Comme belle surprise il y a 3 chansons en français. "A Noite do meu bem", malgré le titre cette chanson est en français. Une très belle interprétation en douceur. Sur "Samba da bençao" (Samba Saravah), qui fut enregistrée à l'Olympia de Paris en 68, c'est vraiment charmant d'entendre Elis présenter ses musiciens avec un accent français. La version française qui fut composée par Pierre Barough est superbement interprétée par Elis qui a l'air très à l'aise dans la langue de Molière. Pierre Barough participe ensuite sur "Noite dos mascarados" (La nuit des masques) qu'il a aussi adaptée en français.

Et il y a aussi une version portugaise de "Noite dos mascarados" avec le compositeur Chico Buarque en duo avec Elis.  Il y a des choeurs qui interprètent une partie au début et la finale. Avec ces voix ça donne vraiment un style de fête brésilienne. Sur "Exaltacao a tiradente" il y a un beau rythme de samba accompagné par du cuica. J'aime bien cette douce mélodie qui par endroit est presque chuchotée par Elis.

La chanson "Alo Alo tai Carmen Miranda" est une agréable surprise, un rythme doux de samba, du beau piano, superbe mélodie en douceur, Elis a un bel accent et roule les "rrrr" sur certains mots. Un disque que je croyais être une autre compilation, mais c'est plutôt plein de belles surprises et un superbe hommage.

©  Écrit par Louis Briand en Août 2003
Page précédente           Page d'Accueil           Section Elis           Écrivez-moi