SAMBA EU CANTO ASSIM

Cet album qui est le 5 ième d'Elis Regina a été enregistré en 65. Après les disques "Elis Regina" et "O bem de amor", dont j'ai parlé auparavant sur le titre "Brilhantes". Ça débute avec la chanson "Reza" avec des bons cuivres qui accompagnent lors des passages plus forts et des violons à quelques endroits. À la fin Elis garde une note très longtemps. Tout comme sur la finale de "Por um amor maior". Sur cette chanson qui a une belle douce mélodie, il y a changement de style, langoureux et plus fort avec une belle orchestration.

Il y a plusieurs pièces avec des changements de style en cours de chanson, dont "Sou sem paz" et "Resoluçao". Sur cette dernière Elis utilise un bel accent et il y a un beau passage vocal à la fin avec des mots prononcés très rapidement. Parmi les pièces que j'aime bien sur ce disque, il y a "Maria do maranhao" qui a une douce mélodie accompagnée par des violons. Il y a des passages mélodiques vraiment pas faciles à chanter. J'aime bien aussi le "medley" de trois compositions de Baden Powell et Vinicius, "Consolaçao / Berimbau / Tem do".

Sur "Joao Valentao" il y a aussi une très belle mélodie avec des subtiles cuivres en arrière plan. Sur cette composition de Dorival Caymmi, Elis réussit vraiment une très belle performance. Pour une superbe samba il y a "Menino das laranjas". L'avant dernière pièce de cet album, "Preciso aprender a ser so", est aussi très jolie. Une très lente version avec une belle douce mélodie, avec un beau style dans la voix d'Elis. De la douceur qui rappelle le disque "Brilhantes" par endroit.

©  Écrit par Louis Briand en Octobre 2003
Page précédente           Page d'Accueil           Section Elis           Écrivez-moi