ELIS 72

Cet album d'Elis, de 1972, est à ce que j'ai lu le premier album avec Cesar Camargo Mariano qui est devenu par la suite son mari. Ça débute avec une belle douce chanson, "20 Anos blue". Une belle lente intro de style "blues". du beau piano et une superbe interprétation en douceur par Elis. Il y a plusieurs chansons avec de la guitare 12 cordes sur ce disque, dont "Cais" Sur cette pièce qui a des beaux arrangements de cordes Elis fait une belle interprétation.

Il y a plusieurs chansons sur ce disque qui étaient sur le premier album d'Elis que j'ai acheté, "Personalidade". "Casa no campo" a de la guitare 12 cordes, une douce mélodie avec des passages un peu plus fort et une belle sensation dans la voix d'Elis. Il y a le succès "Aguas de marco" qui est plus rapide que celle avec Jobim et vu qu'elle la chante seule il y a pas beaucoup de place pour respirer.

Comme superbe pièce il y a "Vida de bailarina" qui a un très beau style "blues". On peut y entendre une superbe interprétation en douceur par Elis, de manière douce et sensuelle. Et ce qui frappe beaucoup c'est la complicité entre le piano de Cesar et la voix d'Elis. Tout comme sur "Bala com bala", une composition d'Aldir Blanc et Joao Bosco. Une samba très rythmée où il y a des passages lyriques très rapides comme j'aime bien, dans un style qu'Elis réussit à merveille. Par endroit elle interprète avec beaucoup de douceur malgré le rythme rapide.

Pour les chansons "Me deixa em paz" et "Atras da porta",  il y a de belles histoires à raconter. Ces histoires sont basées sur la biographie d'Elis, "Furaçao Elis" par Regina Echeverria. Pour "Me deixa em paz" (Laisse moi en paix), Ronaldo Boscoli disait qu'il se doutait bien qu'Elis avait choisi cette chanson pour lui et que sa façon de chanter était la façon dont il lui reprochait. En trichant sur la prononciation de certains mots.

Pour "Atras da porta", Francis Himes avait envoyé des enregistrements à Elis pour voir si elle voulait en chanter sur son prochain album. Elis ne voyait pas de choses qui l'intéressait. Sauf la dernière chanson qui ne semblait pas terminée car c'était seulement des passages. Quand Elis a appelé Francis, il lui a dit que cette chanson avait été commencé un an auparavant mais que Chico Buarque n'avait jamais terminé les paroles. Elis enregistra comme elle l'était avec des "hummmm" aux endroits où il y avait pas de paroles. Ils envoyèrent l'enregistrement à Chico et ce dernier fut emballé et termina aussitôt le texte.   

Et comme 2 ième histoire, Elis qui venait de se séparer de Ronaldo a fait savoir à Cesar qu'elle l'aimait bien en lui remettant un papier dans la main lors d'une soirée. Ce dernier après avoir lu la note au toilette, se sauva par la fenêtre. César qui était déjà marié, après avoir réfléchi, avoua tout ça à son épouse. Quelques jours plus tard il se rendit au studio d'enregistrement. Il pouvait voir qu'Elis était très mal à l'aise. Il alla voir Roberto Menescal et lui dit "Renvoie tous les musiciens chez eux, pour que je puisse enregistrer "Atras da porta" (Derrière la porte), seul avec elle, seulement piano et voix". Après l'enregistrement Elis lui demanda si il s'en allait chez-lui ou directement au théâtre pour le spectacle du soir. Il lui répondit "Je vais passer chez-moi pour prendre ma brosse à dent". Et après le spectacle il la raccompagna chez-elle. Sur cette chanson il y a une superbe mélodie mélancolique qui est très bien rendue par Elis avec certains passages très émotifs. Ce premier album d'Elis accompagnée par César laisse bien voir la belle complicité entre ces 2 artistes.

©  Écrit par Louis Briand en Octobre 2003
Page précédente           Page d'Accueil           Section Elis           Écrivez-moi