ELIS 73

Cet album débute très bien avec la chanson "Oriente". Du bon piano sur un rythme spécial tout comme la mélodie qui est peu commune. Ça se poursuit avec "O caçador de Esmeralda" avec un début spécial, poursuivie avec douceur et une mélodie lancinante. Comme bon rythme spécial sur les percussions il y a "Agnus sei". Une autre mélodie qui n'est pas commune avec quelques changements de styles. J'aime bien "Cabaré", avec une introduction à l'accordéon de style tango. Il y a de beaux échanges entre l'accordéon et le piano. Une pièce qui démontre une belle recherche musicale par Elis et Cesar.

Il y a quelques chansons de cet album qui était sur le dvd "MPB Especial" de la même année. "Doente morena" a une belle mélodie triste et lancinante avec de très beaux passages et de la belle guitare électrique au son jazz qui fait des belles choses en douceur. Sur la chanson "Folhas secas" il y a une superbe mélodie accompagnée par de la belle guitare style bossa. Quand j'ai entendu la version originale de Nelson Cavaquinho j'ai vraiment comprit à quel point Elis, avec la complicité de Cesar, pouvait complètement changer le style d'une chanson. "Meio de campo" est une autre belle prestation d'Elis, une superbe pièce rapide qui démontre la qualité d'interprète Elis.

"Ladeira da preguiça" est une très belle composition de Gilberto Gil.  Sur cette pièce chaque musicien fait de belles choses avec un rythme différent pour chacun et même Elis par sa mélodie suit un autre "tempo". Ce très bon disque se termine avec "É com esse que eu vou". Elis interprète celle belle petite mélodie lancinante. La guitare électrique fait un rythme doux qui ressemble à du piano e il y a de beaux arrangements qui accompagnent Elis qui à la fin fait une belle improvisation avec les mots. Ceci est le 2ième album avec Cesar qui démontre une belle union musicale avec Elis.

©  Écrit par Louis Briand en Mai 2005
Page précédente           Page d'Accueil           Section Elis           Écrivez-moi