ELIS VIVE

Cristina Leal, qui vit en Belgique, m'a fait parvenir cet album d'Elis sorti en 1988 que je ne réussissais pas à trouver au Canada. Plusieurs années après la mort d'Elis Regina, le disque Elis Vive est sortie sur le marché, un spectacle de 1979 ayant eu lieu à Sao Paulo. Comme il arrivait quelquesfois à cette époque avec les enregistrements en spectacle le son n'est pas de grande qualité. Ça débute avec beaucoup de rythme avec la pièce "Eu hein, Rosa". Les percussions, la batterie et la basse donnent le rythme sur cette pièce où l'on entend une superbe interprétation d'Elis. Il y a un bel enchaînement pour emmener à la chanson "Cai dentro" et Elis continu dans le même style avec de belles improvisations.

Il y a "Basta de clamares inocência", une composition de Cartola. Elis excelle sur cette douce version avec de belles percussions et des beaux arrangements. Il y a aussi une belle version de "Essa mulher" avec une très belle douce mélodie. Il y a 4 chansons composées par le duo Aldir Blanc et Joao Bosco qu'Elis aimait bien interpréter. Sur "Comadre" il y a un rythme de style mystérieux et une belle mélodie. Il y a aussi des versions de "Corsario" et "Um por todos".  Sans oublier un des grands succès d'Elis, "O bêbado e a equilibrista". Après l'intro à l'accordéon Elis fait une belle douce version de cette chanson.

Il y a quelques chansons qui font partie du disque "Saudade do Brasil". Parmi ces chansons il y a son grand succès "Maria Maria" Il y a 2 autres compositions de Milton, "Menino" et "Conversando no bar". Sur cette dernière Elis fait une belle interprétation de cette mélodie. Comme belle mélodie il y a aussi "As aparências enganam" composée par Sergio Natureza et Tunai. Par les mêmes compositeurs il y a une chanson très rythmée "Agora ta". Elis excelle sur cette chanson avec une mélodie rapide accompagnée par des bonnes percussions. J'aime bien "Onze fitas" avec beaucoup d'émotions dans la voix d'Elis.

J'ai bien aimé la composition de Jerônimo Jardim et Ivaldo Roque, "Moda de sangue" qui a une très belle douce introduction, une très belle interprétation d'Elis sur cette dernière chanson de l'album. Un cadeau de Cristina qui m'a permit d'écouter ce spectacle d'Elis.

©  Écrit par Louis Briand en Juillet 2006
Page précédente           Page d'Accueil           Section Elis           Écrivez-moi