Petite galerie des célébrités

Famous F(Ph)il(l)ions

Filion et Fillion, d'hier et d'aujourd'hui, ils se sont distingués dans leurs domaines respectifs. Ils ont fait honneur au nom qu'ils portent. Ils ont droit à toute notre admiration.


Les Anciens

Albert Philion: né le 22 décembre 1845. Études à l'Université Laval. Médecin (1869). Épouse Euphémie Vallin (1870) qui donne naissance à trois enfants avant de décéder (1874). Entre au Séminaire d'Ottawa. Ordonné prêtre (1878). Curé-fondateur de Saint-Albert (1878-1885), curé d'Embrun (1885-1896). Fondateur de la mission de Sainte-Euphémie de Casselman. Rappel à Dieu en 1907.

Antoine-Amédée Fillion: fils de Mathurin et de Madeleine Charrier. Époux d’Adélaïde de Beaujeu puis de Françoise Legault. Succède à M. de Lotbinière comme colonel de la division de Vaudreuil  de la milice canadienne (1813). Juge commissaire et agent de la seigneurie de Soulanges. Démis de son grade de lieutenant colonel en 1828 à cause de ses convictions patriotes.

Armand Filion: né à Montréal en 1910. Diplômé des Beaux-Arts. Professeur de sculpture et chef de section à l’école des Beaux-Arts de Montréal (1942-1968). Sculpteur de réputation internationale. A remporté de nombreux prix.

Clément Fillion: né en 1936 de Gédéon et d'Éva Larochelle. Homme d'affaires. Président-fondateur des Cantonniers de l'Est au sein de la Ligue de hockey Midget AAA du Québec (1979-1987). Président du Bureau des Gouverneurs de la Ligue. Décédé en 1988. Le trophée Clément-Fillion est remis au joueur le plus utile à son équipe au cours des éliminatoires.

Éphrem Filion: né à Sainte-Thérèse le 29 juillet 1888 d’Arthur et d’Azilda Aubé. Avocat, admis au Barreau (1912). Juge en chef à la Cour du Bien-être social (1951).

Gabriel Filion: natif de Montréal. Entre à l’École du Meuble (1941) où son maître est Paul-Émile Borduas qui l'influencera. Expose avec le groupe du Sagittaire (1942-1948) et se tourne vers la peinture à l’huile.  Expose à la Seconde Biennale d’Art canadien (1957). Première exposition solo en 1962. Bourse du gouvernement canadien pour des études à Paris (1962).

Jean-Paul Filion: natif de Saint-Jérôme. Entendu au hasard d’une soirée, il est embauché pour une matinée symphonique au Plateau (1946) où il remporte un grand succès. Étudie le chant et part pour l’Europe (1947). Baryton puis ténor à l’Opéra de Paris.

John Milway Filion: né à Grenville le 2 juin 1878. Entrée chez les Jésuites (1900). Séjour en Angleterre (1915-1917). Vice-recteur du Collège Loyola (1917-1918). Provincial des Jésuites (1918-1924). Transféré en Ontario. Décédé en 1962 à Midland (Ontario).

Joseph Filion: né à Rivière-des-Prairies le 24 août 1874 de Philibert et de Julienne Pilon. Échevin de Laval-des-Rapides (1929). Maire (1930). Député libéral à l’Assemblée législative dans le comté de Laval (1931), défait (1935). Décédé à Montréal en 1954.

Joseph-David Fillion: né le 29 novembre 1845 à Saint-Hermas de François et d'Angélique Tailleur. Ordonné en 1870. Missionnaire au Manitoba. Curé-fondateur de la paroisse de Saint-Jean-Baptiste (1877-1907). Décédé en 1907.

Joseph-Ludger Fillion: né à Alma le 17 mai 1895 d’Adolphe et de Marie Potvin. Secrétaire-trésorier d’Alma (1917-1925). Député libéral à l’Assemblée législative dans Lac-Saint-Jean (1931), défait (1935), réélu (1939 et 1944). Whip adjoint du parti Libéral (1942-1945) et whip (1945-1948). Défait en 1948.

Lætitia Fillion: native de Québec. Romancière. A publié: À deux (1937), Amour moderne (1939), L'Espion de l'Île aux Coudres (1943).

Lucien Filion: Né à La Tuque le 9 mars 1914 de Georges et d’Amélia Dufour. Employé au ministère de la Justice (1937-1941) et de l’Alcan à La Tuque et Arvida (1941-1954) avant de travailler à son compte (1955-1981). Maire de La Tuque de 1961 à 1985. Publie une Histoire de la ville de La Tuque à travers ses maires (1977). Décède subitement en 1985.

Nazaire Filion: né le 20 août 1816 à Saint-Eustache de François et Marguerite Tassé. Patriote combattant sous les ordres du docteur Chénier contre l'armée britannique qui encerclait l’église de Saint-Eustache le 14 décembre 1837. Blessé à mort par un boulet de canon, son corps est retrouvé dans la grande allée.

Philias Filion: né à Saint-Henri de Montréal le 6 juin 1871. Fondateur du Théâtre des Variétés (1898). Comédien et directeur artistique. Censeur à la ville de Montréal (1930). Décède en 1940.
Ovide Fillion: fils de Philéas et Luce Pépin-Lachance. Constructeur d'embarcations, hôtelier. Fonda le bassin à radeau de Saint-Laurent, île d'Orléans (1904) puis le Chantier maritime de Saint-Laurent (1908).

Philéas Fillion: né en 1868 à Saint-Laurent, Île d'Orléans, de Philéas et Luce Pépin-Lachance. Ordonné prêtre (1893), professeur de chimie à l'Université Laval (1896-1924). Instigateur de la création de l'École de Chimie (1921), transformée en faculté des sciences (1937). Secrétaire de l'Université (1899-1921), supérieur du Séminaire de Québec puis recteur de l'Université Laval (1929-1932). Protonotaire apostolique et vicaire général de l'Évêque de Québec (1930) jusqu'à son décès (1938).

Roméo Fillion: né en 1912 d'Ovide et de Léonie Lachance. Président de la compagnie de peinture SICO qu'il acheta en 1937 de M. Sicard avec les frères Deslauriers. Occupa la présidence de SICO jusqu'en 1974. Président du Chantier maritime de Saint-Laurent (v. 1960-1962). Inventeur, détenteur de plusieurs brevets. Décédé en 1979.



Nos contemporains

Anne Filion: née le 13 décembre 1955 à Victoriaville. Plusieurs fois championne québécoise et détentrice de records québécois en saut en hauteur. Médaille d’argent aux Jeux du Pacifique (1973) et aux Jeux du Canada (1973). Championne canadienne (1974). Médaille d’argent lors du Match France-Canada (1974). Tournée européenne (été 1974). Médaille d’or aux Jeux de la Francophonie (1974). 1976: records provinciaux en saut intérieur (1,80 m) et en saut extérieur (1,80 m). Meilleure performance à vie: 1,83 m.

Claude Filion: né à Québec le 7 décembre 1945. Avocat, admis au Barreau du Québec (1969). Pratique active du droit à Montréal en cabinet privé (1969-1976). Postes de direction dans divers ministères québécois (1977-1982). Œuvre en droit public et membre de plusieurs conseils d’administration (1983-1985). Député péquiste du comté de Taillon à l’Assemblée nationale (1985-1989). Gouverneur de la Fédération québécoise des échecs et vice-président de la Fondation du Québec pour la promotion des échecs (1988). Depuis, avocat et conseiller juridique. Commissaire à la Commission des Droits de la Personne du Québec (1991).

Élizabeth Fillion: née à Loretteville le 10 février 1971. Diplômée en lettres et langues et en tourisme. Son premier roman, Zurry (1988), remporte le Prix du Lieutenant-Gouverneur du Québec 1988 du Concours pour jeunes auteurs.

Ginette «Emmanuelle» Filion: née à Montréal le 18 octobre 1942 de Roger et Simone Leduc. Études en chant classique à l'école Vincent-D'Indy. Entreprend une carrière professionnelle au milieu des années 1970 sous le seul prénom Emmanuelle. Parmi ses succès, Le Monde à l'envers et C'est pas fini de Stéphane Venne.Spectacles au Québec, au Canada, en Europe et au Japon. Publicité pour La Baie (Demandez-nous n'importe quoi ou presque).

Georges Filion: né le 27 avril 1939 à Saint-Sauveur-des-Monts. Conseiller municipal du village de Saint-Sauveur (1965-1968), président du comité consultatif d’urbanisme (1971-1973), maire du village de Saint-Sauveur (depuis 1973), administrateur du district no 4 pour l’Union des Municipalités régionales de comté du Québec (depuis 1977), membre du Conseil exécutif de l’UMRCQ (depuis 1980), vice-président de l’UMRCQ (1983-1991), préfet de la M.R.C. des Pays-d’en-Haut (depuis 1984). Membre de plusieurs conseils d’administration.

Gérard Filion: fils d'Alfred et de Philomène Simard — et donc descendant d'Antoine Fillion et d'Anne d'Anneville —, Gérard Filion est né à l'Isle Verte le 18 août 1909. Après des études au Séminaire de Rimouski, à l'Université Laval et à l'école des Hautes Études commerciales, monsieur Filion devient rédacteur à La Terre de Chez Nous (1935-1947). En 1937, il épouse Françoise Servêtre: neuf enfants naîtront de cette union. De 1937 à 1947, il agit comme secrétaire de l'Union catholique des cultivateurs (U.C.C.). Puis il devient directeur du journal Le Devoir, poste qu'il occupe jusqu'en 1963. Menant de main de maître le grand quotidien, il remporte plusieurs prix de journalisme canadien (section éditoriaux). De 1963 à 1966, il dirige la Société générale de financement du Québec avant d'assurer la présidence et la direction générale de Marine Industrie jusqu'en 1974, année de sa retraite. Vice-président de la Commission Parent sur l'enseignement (1961- 1966), vice-président du Conseil des Arts du Canada (1962-1964), administrateur de nombreuses sociétés, Gérard Filion acquit une renommée d'envergure nationale. Grand Officier de l'Ordre National Du Québec. Compagnon de l'Ordre du Canada. Aussi impliqué dans son milieu: commissaire, président de la Commission scolaire, maire (1960-1968) et commissaire industriel (1980-1985) de Saint-Bruno-de-Montarville.

Gilles Filion: né le 14 janvier 1920 d'Éphrem et de Berthe Gauthier. Avocat, admis au Barreau en 1948. Conseiller juridique de nombreuses communautés religieuses et établissements de santé. Juge à la cour municipale de Delson et de La Prairie. Conseiller de la Reine (1968). Membre et président de plusieurs conseils d'administration. Juge de la Cour provinciale et membre du Tribunal du travail (1970). Siège au Tribunal des Professions (1974). Président du Tribunal des professions (1984).

Gino Filion: natif de Thetford-Mines. Auteur-compositeur et guitariste du duo Le Grand Manège. Remporte actuellement un succès certain avec la chanson Longue distance. Gagnant du concours L'Empire des futures stars et prix du meilleur musicien lors du même concours.

Hervé Filion: né le premier février 1940 à Angers d'Edmond Filion et d'Alida Mongeon. Participe à des courses sous harnais dès son plus jeune âge. De 1956 à 1966, fait sensation sur les deux pistes montréalaises de Richelieu et Blue Bonnets. Puis, migra aux États-Unis, à Philadelphie (où il obtient son premier championnat en 1968) puis surtout à New York où il connaît la gloire. Remporte le championnat nord-américain à plus de dix reprises. Nombreux records dont celui d'avoir remporté huit courses au même programme (1978). A gagné plus de 9 000 courses en carrière (record mondial). Meilleur boursier aux courses sous harnais en Amérique du Nord.

Jacques Fillion: né à Kénogami en 1941. École des Beaux-Arts de Québec (1958-1962). Graphiste à Télé-Capitale (1962-1964) puis designer à Radio-Canada à Québec depuis 1964. A publié plusieurs romans: Il est bien court, le temps des cerises (1981), Pourquoi cracher sur la lune? (1983), Un an de sursis pour Timi (1983), Une belle journée pour se pendre (1984) et L’Univers est fermé pour cause d’inventaire (1986).

Jean Filion: né à Saint-François-d'Assise le 22 mars 1951. Comptable agréé et comptable en management accrédité. Maîtrise en fiscalité (U. Sherbrooke, 1978). Spécialiste en fiscalité. Professeur aux niveaux collégial et universitaire. Auteur de nombreuses publications. Opère sa propre étude en fiscalité (1985-1991). Le 12 août 1991, élu député péquiste de Montmorency (première victoire du P.Q. en élection partielle depuis 1968). Porte-parole de l'Opposition officielle en matière de revenu. Membre de la Commission du budget et de l'administration.

Jean-Paul Filion: né Saint-André-Avellin le 24 février 1927 de Napoléon et de Laurenza Désormeaux. Chansonnier, poète, dramaturge, romancier, peintre. Décorateur à la Société Radio-Canada à Montréal et à Québec (1954-1987). Remporta de nombreux prix pour ses chansons et ses œuvres littéraires. Parmi ses œuvres littéraires, citons: Saint-André-Avellin… le premier côté du monde (1975), Mon ancien temps (1976), Les Murs de Montréal (1977), Cap Tourmente (1980), À mes ordres, mon colonel! (1982). Ses premiers disques remontent à 1952. Son plus grand succès, La Parenté, s’est vendu à 100 000 copies. Mis à la retraite en 1987, renoue avec la peinture avec laquelle il avait connu quelques succès durant les années 1950.

Maurice Filion: directeur-gérant des Nordiques de Québec dès 1972, année de l'arrivée des Nordiques dans le nouveau circuit de l'AMH. Vice-président des Nordiques.

Nicole Filion: Descendante de Michel Feulion et de Louise Le Bercier, Nicole Filion est née à Lachine du mariage d'Adrien et d'Adrienne G. Saint-Maurice. Après un cours primaire au Pensionnat Sainte-Anne, elle poursuit des études classiques au Collège Marie-Anne de Lachine. Puis, elle s'inscrit au Conservatoire d'Art Dramatique du Québec à Montréal d'où elle sort diplômée en 1959. Elle a la chance de faire ses débuts au théâtre dans Bousille et les Justes que Gratien Gélinas montait à cette époque.
La carrière de Nicole Filion est bien remplie: depuis plus de trente ans, on l'a vu au théâtre (À toi pour toujours, ta Marie-Lou, pour ne citer qu'une pièce), au cinéma et à la télévision (Le Bonheur des autres, Le Paradis terrestre où elle incarnait Suzanne, Le Clan Beaulieu et Du Tac au Tac où elle jouait Florence). De 1979 à 1988, madame Filion œuvre à titre de directrice générale du Théâtre Populaire du Québec, notre plus importante troupe de théâtre de tournée. À l'automne de 1992, la voit dans la télésérie Montréal P.Q. de Victor-Lévy Beaulieu alors qu'elle incarne Sœur Jésus de Marie, directrice du Couvent des Ursulines aux Trois-Rivières.

Philippe Filion: fondateur de l'Orchestre symphonique des jeunes Philippe-Filion, fondateur de la Fanfare de Shawinigan, ouvrit le Comptoir musical Filion à Shawinigan (1949-ce jour). Tout ce qui se fait en musique à Shawinigan depuis le dernier demi-siècle porte la marque de monsieur Filion. Décoré de l'Ordre du Canada. Le Centre d'Art de Shawinigan a baptisé une salle de spectacle, Salle Philippe-Filion.

Pierre Filion: né à Frelighsburg en 1951. Doctorat en études françaises à l’Université de Montréal. Poète, dramaturge et romancier. A publié: Le Personnage (1972), La Brunante (1973), Impromptu pour deux virus (1973), Sainte Bénite de Sainte Bénite de mémère (1975), Juré Craché (1981), Axes intérieurs (1982), Le chat de Greene Street (1984), Fin de siècle (1985), Lux (1989) et La Lady (1989). Fondateur des Éditions du Silence. Actuellement directeur littéraire chez Leméac Éditeur.

Robert «Bob» Fillion: né à Thetford-Mines le 12 juillet 1921. Joue avec les Canadiens de Montréal de 1943-44 à 1949-50. Ailier gauche, lance de la gauche. En saison régulière (7 saisons), participe à 327 matches (42 buts, 61 aides). Participe à six séries éliminatoires (33 matches, 7 buts, 4 passes). Fit partie de l’équipe qui remporta le trophée Prince-de-Galles à quatre reprises. A remporté la coupe Stanley en 1943-44 et en 1945-46. Aime le jeu défensif, appelé à couvrir les meilleurs de ses adversaires et à «tuer» les punitions en désavantages numériques. Assistant-capitaine des Canadiens en 1947.

Serge Filion: fils de Charles-Édouard et de Mariette Simard. Licence en lettres (U. Laval), maîtrise en urbanisme (U. de Montréal) et doctorat en géographie (U. McGill). Large champ de pratique en urbanisme; notamment auteur du schéma d'aménagement de la Communauté Urbaine de Québec et du plan directeur d'urbanisme de la ville de Québec. Professeur en urbanisme à l'Université Laval (1980- 1985). Depuis 1992, président de la Corporation professionnelle des Urbanistes du Québec.


Retour au Menu principal.
Back to English Main Index.



Vous connaissez d'autres F(Ph)il(l)ion célèbres?
Vous avez des notes biographiques sur eux?
Vous avez des photos d'eux?
N'hésitez pas à communiquer avec moi:
mario.filion@sympatico.ca