EXPLICATION    DES     ARMOIRIES

 

de gueules au lion et à l'étoile d'or



 
 

La description de cet écu sera bientôt  disponible.
 


 
 
AUTRES   ARMOIRIES

 
 

 
 
 

L'ODYSSÉE  ACADIENNE, site d'histoire et de généalogie des familles acadiennes. Ce site se trouve dans "Les collections numérisées de Rescol, Industrie Canada".  L'essenciel de ce blason nous a été donné  par l'entremise d'un programme exécuté par une équipe du Centre Acadien de l'Université Sainte-Anne, Pointe-de-l'Église, Nouvelle-Écosse.   J'ai modifié un peu en ajoutant sur le tronc de l'arbre la lettre "C" et le nom Chiasson. Toute les familles acadiennes peuvent trouver un blason à côté de leur nom sur ce site.  Ce site est très intéressant pour son contenu historique et sa galerie  de tableaux d'artistes acadiens qui ont peint les scènes de la vie quotidienne de nos ancêtres en Acadie.  Je vous invite à visiter ce site à cette adresse.

http://collections.ic.gc.ca/acadian/intro/



 
 




La Capitale
de la
Charente Maritime
LA ROCHELLE


 

de gueules au vaisseau d'or habillé d'argent, voguant sur une mer de sinople mouvant de la pointe, au chef cousu d'azur chargé de trois fleurs de lys d'or


Dès le 13e siècle La Rochelle devint un des premiers ports de commerce de France. Devenue anglaise par le traité de Brétigny (1360), elle resta française de coeur ; en 1372 la garnison anglaise de Mancel capitula devant les bourgeois soulevés.



De ces anciennes provinces de France,
Aunis  et  Saintonge
est né
Le département
de la
CHARENTE MARITIME


 

parti : au premier d'azur à la mitre d'argent accompagnée de trois fleurs de lys d'or, au second de gueules à la perdrix couronnée et contournée d'or


Le blason de la Charente Maritime est parti de Saintonge (la mitre) et d'Aunis (la perdrix), les deux anciennes petites provinces qui ont constitué le département.



Ancienne province de France
L'AUNIS


 

de gueules à la perdrix couronnée d'or


L'origine de ce blason est inconnue. L'Aunis fut enlevé en 1063 aux maisons de Mauléon et de Châtelaillon par Guillaume VIII, duc d'Aquitaine. La province devint anglaise en 1152 par le mariage d'Aliénor d'Aquitaine avec le roi Henri II Plantagenêt, mais en 1224 le roi Louis VIII prit La Rochelle, et l'Aunis appartint à la France jusqu'au traité de Brétigny (1360) par lequel il fut rendu à l'Angleterre. En 1372 les Aunisiens chassèrent les étrangers et rendirent au roi Charles V cette province qui fut définitivement rattachée à la Couronne.



Ancienne province de France
SAINTONGE


 

d'azur à la mitre d'argent accompagnée de trois fleurs de lys d'or


La mitre sur le blason symbolise Saint Eutrope, premier évêque de Saintes et martyr au 3e siècle. La Saintonge fut réunie au duché d'Aquitaine par Eudes en 1039. La province devint anglaise en 1152 par le mariage d'Aliénor d'Aquitaine avec le roi Henri II Plantagenêt. En 1204 le roi Philippe Auguste confisqua cette contrée sur Jean sans Terre, mais il ne put s'emparer que de la Haute Saintonge. Partie du "duché de Guyenne" laissée en 1259 à Henri III, roi d'Angleterre, par Saint Louis lors du traité de Paris, la Saintonge fut reconquise en 1371 par du Guesclin et réunie à la Couronne en 1375 par le roi Charles V.





 
Retour page principale