Énergie sombre   (appendice 1)
             Dans cette appendice je donne un indice mathématique de l'importance de ma version sur l'énergie sombre.
     On peut accéder directement a mon article de base (energiesombre.htm) a l'adresse web suivante:
 
http://www3.sympatico.ca/pierrejsavard/energiesombre.htm
 
       Il suffit dabord de faire un lien entre énergie gravitationel et énergie sombre pour les zones de contraction(super amas de galaxies);
                 comme il y a un lien entre l'expansion de la zone d'expansion (autour de la zone de contraction) et la contraction de la zone de contraction,
car a une certaine distance du centre de la zone de contraction,la force gravitationel est égal a la force responsable de l'énergie sombre,ce qui suggere
que l'énergie sombre responsable de l'expansion autour de la zone de contraction serait de meme ordre de grandeur en absolu que la variation de l'énergie gravitationel de la zone de contraction,il suffit donc de considérer le therme représentant l'énergie gravitationel d'une zone de contraction et pour les comparaisons mathématiques, je vais seulement considérer la vitesse au carré nécessaire pour une libération de la zone de contraction,car cette valeur nous donne une idée de l'énergie de libération par unitée de masse(par kilogramme).
 
    Ensuite il suffit de se représenter la vitesse de libération au carré pour notre Univers ayant un rayon arbitrairement estimé,il suffit alors
de faire la comparaison de cette Univers avec toute les zones de contraction et cela se fait de la facon suivante:
             Soit R le rayon arbitraire de l'Univers estimé et R/N le rayon moyen d'une zone de contraction, N étant égal au rapport du
rayon arbitraire de l'Univers estimé a celui d'une zone de contraction moyenne estimée, soit  R/(R/N) = N  
 
     Avec ces valeurs voici la comparaison entre les vitesses de libération au carré correspondante pour l'Univers estimé et une zone de contraction moyenne estimée:
          2GM/R (pour l'Univers estimé)      et 2G[M/(N^3)]/(R/N) = 2GM/[(N^2)R] pour la zone moyenne de contraction estimée
     
N^3 signifie N au cube et N^2 signifie N au carré.
              on a donc 2GM/R comparé a 2GM/[(N^2)R]  
 
le therme représentant la zone de contraction étant plus petit comme 1/(N^2)
 IL suffit maintenant de considérer la somme des zones de contraction et de comparer avec la valeur correspondante pour l'Univers et pour faire cette somme il suffit de multiplier par N^3 le therme correspondant a celui de la zone de contraction:
 
                    {2GM/[(N^2)R]}(N^3) = 2GMN/R    pour l'ensemble des zones de contraction comparer a 2GM/R pour l'Univers
 
La contribution de toute les zones de contraction est donc supérieur d'une valeur de N au therme GM/R et meme si la contribution de toute les zones de contraction valait seulement 2GM/R, il y aurait quand meme expansion en considérant des densitées d'espace différente pour les zones d'expansion comparée au zones de contraction.La multiplication du therme 2GM/R par N rend ma version sur l'énergie sombre d'autant plus importante que N est grand.
                                                    Je donne un exemple pour aider a se représenter la signification de ces comparaisons:
 supposons que la densitée de l'espace dans une zone de contraction est 8 fois supérieur a la densitée de la zone d'expansion autour,cela pourrait entrainer a long therme une augmentation de volume d'environ sept fois pour la zone d'expansion autour de cette zone de contraction(contraction de moitié par exemple),par ailleur
en considérant un rayon de l'Univers d'environ 30 milliard d'années lumiere et en considérant un rayon moyen de 500 millions d'années lumiere pour une zone de contraction moyenne (noter que la zone du Grand Attracteur a possiblement un rayon de cette ordre de grandeur), alors on a :
   30/(1/2) = 60 = N   et le volume d'augmentation de l'Univers serait donner par le produit de 60 par 7 soit 60(7) = 420 , le cube de 420 qui est d'environ 7.5 ,soit l'augmentation du rayon de l'Univers possible suite a une certaine contration des zones de contraction(contraction de moitié par exemple qui a peut etre déja été fait jusqu'a présent et cette contraction se poursuit en s'accélérant d'ou l'explication de l'accélération de l'expansion de l'Univers.
                     A supposé que les chiffres que j'ai donné serait correct,le rayon de l'Univers aurait augmenté de 7.5 fois depuis qu'il y a des supers amas de galaxies qui engendrent des zones de contraction.
     Mais avant la formation des galaxies,il a pu surement avoir aussi une expansion du volume de l'Univers,mais cette expansion n'a peut-etre pas été
en accélération continu ,ce qui fait qu'il a possiblement eu différente période d'expansion et ma version de l'énergie sombre indique une importante contribution a une période d'expansion qui se poursuit encore.
   Enfin notons que l'effet Casimir a été expérimenté avec succes, en 1996 par exemple  Steven Lamoreaux a obtenu une incertitude de 5 % .
      L'effet Casimir démontre sans aucun doute que l'espace  sans atome a une densitée d'énergie et que des différences de densitées d'énergies engendrent des forces et des pressions énorme.
     Comme référence a la zone de contraction auquel notre galaxie est comprise,voici un lien(voir au bas de cette page web):
http://villemin.gerard.free.fr/Science/Galaxie.htm