Inter.Canada
==>[hub][carrefour]<==

Quebec Boundary Extension Act
-- 1912 --
Loi de l'extension des frontières de Québec


The full text of the Act is provided in both English and French. Related documents are listed in the chronlogical master document list by period or the subject list.

We will be providing some interpretative material when we have digested more documents.

Nous présentons le texte intégrale de cette loi en anglais et en français. Vous pouvez consulter d'autres documents qui portent sur ce sujet en consultant le répertoire central chronologique ou répertoire pour ce sujet.

Nous fournirons une interprétation de cette loi après avoir étudié plusieurs autres documents qui portent sur ce sujet.


Quebec Boundary Extension Act -- 1912

[index]
[français]

2 GEORGE V.

CHAP. 45

An Act to extend the Boundaries of the Province of Quebec.

[Assented to 1st April, 1912.]

WHEREAS on the thirteenth day of July, one thousand nine hundred and eight, the House of Commons resolved that the limits of the province of Quebec should be increased by the extension of the boundaries of the province northwards so as to include the territory hereinafter described, as in the said resolution is more particularly set out, upon such terms and conditions as may be agreed to by the Legislature of Quebec and by the Parliament of Canada: Therefore, subject to the consent of the said legislature, His Majesty, by and with the advice and consent of the Senate and House of Commons of Canada, enacts as follows-

1. This Act may be cited as The Quebec Boundaries Extension Act, 1912.

2. The limits of the province of Quebec are hereby increased so that the boundaries thereof shall include, in addition to the present territory of the said province, the territory bounded and described as follows: Commencing at the point at the mouth of East Main river where it empties into James bay, the said point being the western termination of the northern boundary of the province Of Quebec as established by chapter 3 of the statutes of 1898, intituled An Act respecting the north-western, northern and north-eastern boundaries of the province of Quebec; thence northerly and easterly along the shores of Hudson bay and Hudson strait; thence southerly, easterly and northerly along the shore of Ungava bay and the shore of the said strait; thence easterly along the shore of the said strait to the boundary of the territory over which the island of Newfoundland has lawful jurisdiction; thence southeasterly along the westerly boundary of the said last mentioned territory to the middle of Bay du Rigolet or Hamilton Inlet thence westerly along the northern boundary of the province of Quebec as established by the said Act to the place of commencement; and all the land embraced by the said description shall, from and after the commencement of this Act, be added to the province of Quebec, and shall, from and after the said commencement form and be part of the said province of Quebec upon the following terms and conditions and subject to the following provisions:-

(a) That the population of the territory hereby added to the province of Quebec shall be excluded in ascertaining the population of the said province for the purposes of any readjustment of representation of the other provinces consequent upon any census;

(b) That in the general census of the population of Canada which is required to be taken in the year one thousand nine hundred and twenty-one and in every tenth year thereafter the population of the territory hereby added to the province of Quebec shall be distinguished from that of the said province as heretofore constituted, and the representation of the said territory in the House of Commons shall be determined according to the rules enacted by section 51 of "The British North America Act, 1867," regulating the representation of the provinces other than Quebec;

(c) That the province of Quebec will recognize the rights of the Indian inhabitants in the territory above described to the same extent, and will obtain surrenders of such rights in the same manner, as the Government of Canada has heretofore recognized such rights and has obtained surrender thereof, and the said province shall bear and satisfy all charges and expenditure in connection with or arising out of such surrenders;

(d) That no such surrender shall be made or obtained except with the approval of the Governor in Council;

(e) That the trusteeship of the Indians in the said territory and the management of any lands now or hereafter reserved for their use, shall remain ill the Government of Canada subject to the control of Parliament.

3. Nothing in this Act shall in any way prejudice or affect the rights or properties of the Hudson's Bay Company as contained in the conditions under which that company surrendered Ruperts Land to the Crown.

4. This Act shall come into force on a day to be fixed by proclamation of the Governor in Council published in The Canada Gazette, but such proclamation shall not be made until after the Legislature of Quebec shall have consented to the increase of the limits of the province herein provided for, and agreed to the terms, conditions and provisions aforesaid.


OTTAWA: Printed by Charles Henry Parmalee, Law Printer to the King's most Excellent Majesty.


Loi de l'extension des frontières de Québec, 1912

[index]
[English]

2 GEORGE V.


CHAP. 45.

Loi à l'effet d'étendre les frontières de la province de Québec.

[Sanctionée le 1er avril 1912.]

CONSIDERANT, que le treizième jour de juillet, mil neuf cent huit, la Chambre des Communes a résolu que les limites de la province de Québec devaient être augmentées par l'extension des frontières de la province vers le nord de manière à comprendre le territoire ci-après décrit, tel que plus particulièrement énoncé dans ladite résolution, aux termes et conditions qui peuvent être convenus par la législature de Québec et par le Parlement du Canada: A ces causes, subordonnément à l'assentiment de ladite législature, Sa Majesté, de l'avis et du consentement du Sénat et de la Chambre des Communes du Canada, décrète:

1. La présente loi peut être citée sous le titre Loi de l'extension des frontières de Québec, 1912.

2. Les limites de la province de Québec sont par la présente loi agrandies de telle sorte que ses frontières comprennent, en outre du présent territoire de ladite province, le territoire borné et décrit ainsi qu'il suit:- Commençant au point, à l'embouchure de la rivière East-Main, oŚ cette rivière se jette dans la baie James, ledit point étant l'extrémité occidentale de la frontière nord de la province de Québec suivant qu'elle est établie par le chapitre 3 des statuts de 1898, intitulé Acte concernant la délimitation des frontières nord-ouest, nord et nord-est de la province de Québec; de là, vers le nord et l'est, le long des rives de la baie d'Hudson et du détroit d'Hudson; de là, vers le sud, l'est et le nord, en suivant la rive de la baie d'Ungava et la rive dudit détroit; de à [sic], vers l'est, en suivant la rive dudit détroit jusqu'à la frontière du territoire relevant de la juridisdiction légale de l'île de Terre-Neuve; de là, vers le sud-est, en suivant la frontière ouest dudit territoire mentionné en dernier lieu jusqu'au milieu de la baie du Rigolet ou Hamilton Inlet; de là, vers l'ouest, en suivant la frontière nord de la province de Québec, telle qu'elle est établie par ladite loi, jusqu'au point de départ; et toutes les terres comprises dans ladite description seront, à partir et à la suite de la promulgation de la présente loi, ajoutées à la province de Québec et, à partir et à la suite de ladite promulgation, seront et formeront partie de ladite province de Québec, aux termes et conditions qui suivent et subordonnément aux dispositions suivantes:-

a) Que la population du territoire par la présente loi ajouté à la province de Québec sera exclue, lorsque sera établi le chiffre de la population de ladite province pour les fins de tout réajustement de représentation des autres provinces à la suite de tout recensement;

b)que dans le recensement général de la population du Canada qu'il faudra faire en l'année mil neuf cent vingt et un et à chaque dixième année à l'avenir, il faudra distinguer la population du territoire par la présente loi ajouté à la province de Québec, de celle de ladite province telle que ci-devant constituée, et la représentation dudit territoire dans la Chambre de Communes sera établie selon les règles édictées par l'article 51 de << l'Acte de l'Amérique Britannique du Nord, 1867>>, régissant la représentation des provinces, autres que celle de Québec;

c)que la province de Québec reconnaîtra les droits des habitants sauvages dans le territoire ci-dessus décrit dans la même mesure, et obtiendra la remise de ces droits de la même manière, que le Gouvernement du Canada a ci-devant reconnu ces droits et obtenu leur remise, et ladite province supportera et acquittera toutes les charges et dépenses se rattachant à ces remises ou en résultant;

d) que nulle pareille remise ne sera faite ou obtenu [sic], qu'avec l'approbation du Gouverneur en conseil;

e) que la tutelle des sauvages dans ledit territoire et l'administration de toutes terres maintenant ou ci-après réservées pour leur usage, restera à la charge du Gouvernement du Canada, subordonnément au contrôle du Parlement.
3. Rien dans la présente loi ne doit porter préjudice ou atteinte aux droits ou aux biens de la Compagnie de la Baie d'Hudson, tels que contenus dans les conditions sous lesquelles cette compagnie a cédé la terre de Rupert à la Couronne.

4. La présente loi entera en vigueur à un jour qui sera fixé par proclamation du Gouverneur en conseil publié dans la Gazette du Canada, mais cette proclamation ne sera lancée qu'après que la législature de Québec aura consenti à l'augmentation des limites de la province visée en la présente loi et agréé les termes, conditions et dispositions ci-dessus énoncés.


OTTAWA: Imprimé par Charles Henry Parmalee, Imprimeur des Lois de Sa Très Excellente Majesté le Roi.


index

==>[hub][carrefour]<==
Inter.Canada

HTML version © 1996 R. David Fournier
96.02.20