Il est un coin d’amourIl est un coin d?amour

 

Il est un coin d’amour, tout près de moi...

mais pourtant, partout à la fois, où, dans mes yeux, dans ma tête et dans mon cœur,

j’aperçois les amours qui se cherchent parmi tous ceux qui ne sont plus là.

 

Dans un coin d’espace où la verdure danse, quand le vent la fait tourner ou quand l’orage l’inonde de ses eaux écervelées, danse avec elle la verte demoiselle en âge de faire asseoir les amitiés volages.

 

Moi je rêve à ces paradis, je ris, je danse.

 

Dans cet endroit où l’on sent les parfums uniques; les herbes et fleurs de cette nature amoureuse, la solitude vient me raconter, heureuse, comment elle est sans moi

 

 


Il est un coin de paradis Il est un coin de paradis,

il est un coin d’amour...

 

il est un coin d?amour?

Jacynthe                                                                  

1991

13 ans

le dessin utilisé pour le fond de page a été dessiné par Jacynthe vers l’âge de 12 ans

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

            A toi mon amour Richard,

            Je dédie cette balade…

 

La lune s’est noyée

 

Un matin, la lune s’est levée en baillant

Projetée hors du pays de Morphée

Je me suis demandée ce que j’y avais oublié

J’ai tâté mon cœur vide et errant

A la recherche d’une inconnue destinée

Perdue dans un labyrinthe de pensées.

 

Un soir, le soleil s’est réveillé en sursaut

Admirant mon monde à l’envers

Portée par le courant d’une tortueuse rivière

Je me suis accrochée à mon berceau

Après quelques vagues écumeuses et un naufrage

Sous l’assaut, je suis tombée sur le rivage

 

La lune s’est noyée

A l’eau, je me suis jetée

Dans tes bras, j’ai atterri

De ton odeur et de ta chaleur je m’épris

 

Sauvée par des tonnes de ¨je t’aime¨

Bouche à bouche, ton corps sur mon corps

Quelques mots doux et tu m’offrais un cœur en or

Le parfum de ta peau, essence de joies suprêmes

M’entraîne vers l’absolue chaleur de tes bras.

Moment unique effaçant tous sentiments ingrats

 

La lune s’est noyée

A l’eau je me suis jetée

M’accrochant à ton amour

Je m’aventurais dans un bonheur sans retour

 

Mes soupirs d’exaltation mêlés à ton souffle

Tes désirs soumis à mes attentes

Je m’abandonne à tes paroles envoûtantes

Tel un tourbillon qui s’essouffle

Les parfums du passé sont défunts

Ton amour et mon bonheur ne feront plus qu’un

 

Et pour toujours mon cœur je t’ai donné

Avec tendresse, à jamais je t’aimerai

Mon amour, je te confierai jusqu’à…l’éternité

 

 

Ton immortelle bien-aimée

   Jacynthe XXX

1998

19 ans

 

 

 

 

 

In memory of you

 

 

I write your name in the sand

Between two songs of the foam

Let the wind blow in my mind

In the misty morning, here I come

Bare-foot in the sandy furrows of the maze

The burning sun through the haze

Smiles all over my head

 

I write your name in the dust

From our hands, it looks like rust

To our eyes, it seems like wounds

Results of time and so many sounds

Coming from iron monsters, and with fear

They whisper in my tired ears

Overwhelming my body

 

I write your name in the clouds

Soft droplets on my skin

Falling and falling again

On the ground poisonous rain

Black cloudburst destructing

Flowers and trees agonizing

What have we done?  We aren’t proud…

 

I write your name all through the storm

The pollution is born

Birds sing their last serenade

Devastating machines and illness

Like an angry ocean

Breaking all on its way

Agony and terror caused by Men

 

I write your name in the darkness

Standing by the gloomy fullness

Wasted and worried

I cry for the world’s death

And in memory of you, Mother Earth

You, who gave us life

I will write your name in my head, and keep it in my soul.

 

 

Jacynthe

May 5th, 1995

 

 

Accueil