[Home] / [Books] / [Book Detail]


La Russie des Vikings
Anacharsis [2914777574]

Ce livre contient la saga suivante :

Saga d’Yngvarr le grand voyageur [Yngvars saga víðförla]

ainsi que le :

Dit d’Eymundr Hringsson [Eymundar þáttr hrings]

Si l’on connaît généralement les voies occidentales traditionnelles de l’expansion viking, de l’Angleterre aux côtes de Normandie et à la Méditerranée et de l’Atlantique nord aux rivages du Groenland, on ignore le plus souvent ce qu’il en fut de la Route de l’Est, ce prolongement de la route de la Soie en direction des mers froides. C’est pourtant le long des immenses fleuves entre la Baltique, la mer Noire et la Caspienne, que s’établirent ceux que l’on nomme les Varègues, ces Vikings de l’est partis en quête des honneurs et des richesses que promettait la terre d’Orient. Et c’est de leurs pérégrinations et de leur installation à demeure dans ce "Gardariki", la "Pays des Enclos", et de leur mélange avec les tribus slaves que naquit la Russie primitive. Les deux sagas présentées dans cet ouvrage, fondées sur un phénomène historique bien attesté, sont l’évocation littéraire, fantasmée, de ce monde des confins.

La Saga d’Yngvarr le grand voyageur, du XIIIe siècle, donne ainsi à découvrir les contrés étranges où s’enfonce Yngvarr, à la recherche d’un royaume à bâtir pour son propre usage. Yngvarr y laissera la vie, et c’est à son fils que reviendra d’entreprendre à nouveau le voyage afin d’assouvir l’inaltérable soif d’or des Hommes du Nord.

Le Dit d’Eymundr Hringsson, plus bref et plus tardif (XIVe siècle), relate les expéditions mercenaires de Varègues en Gardariki intervenant dans les affrontements entre princes russes, à l’exemple de ces "Varangues" qui composaient la garde rapprochée de l’empereur de Byzance. Le récit des exploits d’Eymundr, chassé de Norvège, exemplifie les entreprises et intrigues bien réelles de compagnies de fraternités guerrières pour se tailler la part du lion sur les marches orientales des mondes scandinaves.